Pages Navigation Menu

Soutenir l'écosystème artistique

Pourquoi vous êtes (surement) invisible sur Facebook…

Pourquoi vous êtes (surement) invisible sur Facebook…

… Et comment y remédier ! Pour que ses utilisateurs ne soient pas saturés d’informations, Facebook utilise un système de filtrage pour présenter à chacun des contenus personnalisés correspondant à ses intérêts. Conséquence pour les artistes et les assos et tous ceux qui font de la promotion sur Facebook: la plupart des messages que vous postez ne ne sont pas vus par vos contacts.

Cet article présente le système de filtrage de Facebook appelé Edgerank, son fonctionnement et comment travailler vos contenus et votre stratégie pour être plus visible sur Facebook.

 

Vous faites de la promotion sur Facebook

Alors reprenons,  vous avez créé votre page Facebook pour faire votre promotion et vendre votre musique. Super !

Mieux, vous avez déjà 1000 fans sur votre page ? Génial !

mais ce n’est que le début… Car ce n’est pas parce que vous avez 1000 fans sur votre page que ces 1000 fans voient vos messages.

En fait vous êtes même vraisemblablement invisible…

Edgerank, le filtre de Facebook

Combien avez vous d’amis sur Facebook ? Et d’abonnements ? La plupart des utilisateurs de Facebook ont au minimum plusieurs dizaines et généralement plusieurs centaines de contacts qui publient plusieurs fois par semaine ou même plusieurs fois par jour (et ce n’est que le début avec la montée en puissance des smartphones avec leurs applis Facebook). De même chaque utilisateur est souvent membre de plusieurs dizaines de pages ou de groupes, chacun postant régulièrement des actualités ou des évènements.

Pour que vous ne soyez pas noyés par la quantité énorme de contenus publiés par vos contacts, Facebook utilise un système de filtrage qui décide quels sont les contenus que vous voyez s’afficher dans votre flux global d’actualités (le mur que vous voyez en vous connectant).

Ce filtre appelé Edgerank observe vos gouts, vos habitudes et détermine quels sont les contacts les plus importants pour vous et quels sont les contenus qui devraient apparaitre plus souvent que d’autres.

Conséquence lorsque vous publiez, en pratique vous n’êtes vraiment visible que pour les personnes qui sont particulièrement intéressées par vous. C’est pourquoi avoir beaucoup de fans sur votre page est utile, mais pas suffisant.

Si vous voulez réellement augmenter votre visibilité parmi le flot d’informations présentes sur Facebook, il est important de bien comprendre le principe de fonctionnement de ce système.

It’s the interaction, stupid !

Ce qu’il faut que vous compreniez c’est que en tant qu’utilisateur, Facebook veut vous garder dans le système le plus longtemps possible et donc vous présenter les contenus les plus susceptibles de vous intéresser.

Facebook mesure votre intérêt pour vos contacts et leurs contenus en fonction de plusieurs paramètres liés à votre interaction avec ces contacts ou contenus et du moment de publication:

  • l’affinité, lié au nombre d’interactions, 
  • le poids, lié au temps d’interaction,
  • le temps de publication et la fraicheur des contenus. 

Notez que Facebook ne publiant pas le détail de son algorithme, ces informations sur le fonctionnement de Edgerank ont été extrapolées à partir de différents tests, et sont susceptibles d’être incorrectes, incomplètes ou d’évoluer dans le temps.

Affinité: liée au nombre d’interactions

Plus vous allez voir un profil ou aimez un objet posté par un personne, plus votre « affinité » pour cette personne augmente. Commentez souvent sur les messages d’une personne et vous verrez des messages de cette personne encore plus souvent.

Attention c’est à sens unique, si vous allez constamment voir le profil ou les photo de cette jolie blonde, votre affinité pour elle augmente. Mais pas son affinité pour vous.

Par contre si un de vos commentaires génère une réponse de cette personne, cela augmentera son affinité pour vous (on parle d’affinité Facebook, ne vous enflammez pas).

Poids: lié au temps passé à l’interaction

Tous les contenus ne génèrent pas le même intérêt et n’ont donc pas le même poids pour Facebook

A priori voici l’ordre d’importance des contenus:

  1. Photo/Vidéo
  2. Links
  3. Status updates (simple message texte de mise à jour)

La logique derrière cela:

« Aimer » un message demande 1 seconde (le temps de lire le texte et de cliquer), tandis qu’aimer une vidéo implique que vous avez pris le temps de la regarder et que vous l’avez assez aimée pour aller jusqu’au bout avant de cliquer j’aime ou de commenter.

Un lien demande aussi plus d’investissement de la part de l’utilisateur (cliquer, aller voir, revenir, aimer) et a donc plus de poids qu’un statut. Voir une photo demande peu de temps, mais suscite généralement beaucoup d’intérêt et les gens passent du temps dessus ou bien même reviennent.

Vous pourriez donc réfléchir à incorporer plus de contenus pouvant générer une interaction plus longue (photos et vidéos).

Attention cependant: de par la nature même de la personnalisation, il n’y a pas de formule miracle pour que vos contenus soient visibles par tous.

Ainsi, il est possible que Facebook fasse apparaitre plus de photos à ceux qui cliquent déjà régulièrement sur des photos, tandis que ceux cliquent les liens ou aiment les statuts reçoivent encore plus de ces contenus textuels.

Un autre paramètre qui joue un rôle important ici aussi, la qualité de l’interaction. Postez un commentaire demande plus de temps que de cliquer sur « J’aime », donc suppose plus d’intérêt. Un de vos contenus générant un commentaire aura plus de poids qu’un contenu générant un simple « j’aime ».

Inutile de préciser que vos contenus doivent susciter l’intérêt des gens…

Temps de publication et fraicheur des contenus:

Ce paramètre aide Facebook à déterminer ce que vous voyez et quand vous le voyez. D’abord, Facebook privilégie la visibilité des contenus récents.

Conséquence: publier des contenus intéressant au moment ou votre audience est connectée augmente les chances de clics, donc de visibilité, donc de clics, etc…

Mais attention, si vous publier au moment où beaucoup d’autres personnes publient, vos contenus sont en concurrence à ce moment la. S’il y a trop de contenus publiés en même temps, vos chances de visibilité peuvent diminuer. Donc une autre stratégie pourrait être de publier du contenu dans des périodes creuses où peu de gens publient, mais où assez d’utilisateurs consultent leur flux d’actualités.

La fraicheur du contenu étant importante et les contenus vite périmés (car noyés dans la masse de contenus frais), mieux vaut plusieurs petites publications régulières qu’une seule grosse.

Des astuces pour augmenter les interactions

  • créer des contenus intéressants  que vos fans auront envie de voir et de partager (rien de neuf, mais toujours essentiel).
  • soyez créatifs/originaux dans vos tournures de phrases
  • postez des message qui incitent à l’interaction: poser des questions, démarrer des débats, (il semble que les messages contenant Where, When, Why and Would (Où, Quand, Pourquoi,Pourriez, augmentent les interactions).
  • organisez des jeux
  • faites participer les gens à une création
  • organisez des concours où vous faites gagnez quelque chose d’original, de personnalisé
  • commentez les publications des autres (un commentaire à propose évidemment, évitez le spam…)
  • faites quelque chose que vous aimez. Ça se ressentira. Mettez y du cœur, vous n’êtes pas une machine à promotion et les gens ne sont pas des machines non plus.

Si vous êtes joueur, une façon simple de créer de l’interaction c’est de poster des contenus qui vont polariser les gens (avis tranchés, idées hors normes, mauvaise foi, discussions sur la politique ou la religion, …). Attention cependant c’est une technique à risque. Passer le premier effet qui va créer des débats, les gens risquent de se lasser et de partir vite. A utiliser avec modération.

Mesurer les interactions avec Facebook Insights

Facebook fourni des outils d’analyse d’audience qui vous permettent de mesurer l’interaction. Mais ces outils ne sont disponibles que pour les Fan pages, pas pour les profils persos. D’où l’intérêt de créer une Fan page si vous ne l’avez pas déjà fait ou bien de transformer votre profil perso Facebook en fan page.


 

En suivant les statistiques de manière régulière vous pourrez apprendre à mieux connaitre votre audience et ses gouts, et quels types de contenus ont eu le plus de succès.

Mise à jour 2/12/11: Pour en savoir plus sur les staitisques Facebook, lisez cet article très complet:

 

Un edgerank checker ?

Pour info, je vous signale qu’il existe un outil qui permettrai de vérifier le edgerank de votre page.

Je dis bien « permettrai » car à mon avis cela n’a pas de sens de mesurer un Edgerank, du fait de la personnalisation poussée du système (de qui vient le contenu et de quel type est ce contenu). Vous pouvez avoir un bon score général, mais vos mises à jours n’apparaitront pas de la même façon chez une personne abonné à 100 page et une personnes abonnée à 1000 pages… et on l’a vu le moment de publication joue aussi… et votre relation avec la personne aussi…

Rien ne sert de Courir…

…Il faut partir à point. Et surtout tenir la distance.

Ce qui compte pour réussir c’est la régularité et de travailler sa stratégie sur la durée. Ne cherchez pas à faire LA grosse campagne de promotion ultime, le buzz du siècle, mieux vaut travailler les petites discussions régulières avec les fans.

Encore une fois, n’oubliez jamais que derrière les « j’aime » et les écrans il y a des vrais gens. Créer du contenu que vous aimeriez voir vous mêmes et que vos fans auront envie de partager avec leurs amis.

Conclusion

Au fur et à mesure que Facebook grossit, et qu’il y a plus de connections, plus de contenus, plus d’abonnements, que les gens ont encore moins de temps et d’attention, continuer à émerger dans le bruit ambiant sera encore plus difficile. Si Edgerank laisse apparaitre vos publications dans les flux de vos contacts, est ce que ceux ci y prêtent réellement attention ?

Aujourd’hui avec Facebook et Edgerank, et demain avec d’autres plateformes et  systèmes de filtrage, l’enjeu majeur sera d’obtenir et de conserver la confiance et l’attention de vos contacts.

 

 

One Comment

  1. Ce qui est intéressant c’est qu’avec la musique il y a vraiment possibilité de trouver des vidéo en tout genre. Il faut en profiter. Cela dit, vu le nombre de pages auxquelles les gens sont abonnés, essayer de dompter le edgerank serait à mon humble avis une perte de temps. Il faut se concentrer comme tu le dis sur le contenu ; il doit être assez intéressant pour interpeller le fan et provoquer une viralité.
    Je dirai qu’il faut aussi parler d’autre chose que de soi. Perso j’en ai marre de ces pages fan qui sont trop auto-centré ; il faut faire découvrir un univers aux fans donc aller au-delà de son petit nombril ;)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment contourner le système de filtrage Facebook pour rendre visible vos contenus? | Don't believe the Hype - [...] Vous pouvez retrouver cet article sur le site de Toc-Arts: http://toc-arts.org/blog/2011/11/09/pourquoi-vous-etes-surement-invisible-sur-facebook/ [...]
  2. La recette du post Facebook parfait | Don't believe the Hype - [...] edgerank, un faible pourcentage de vos contacts voient réellement vos mises à jour (Lire: Pourquoi vous êtes (surement) invisible sur …

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>