Le jeu comme outil de storytelling transmédia: l’exemple de Guillaume Barraband

Pour faire connaitre et vendre sa musique, il ne suffit pas d’avoir une boutique en ligne et de faire de la publicité sur Facebook. Le storytelling transmédia, c’est à dire raconter une histoire autour de votre univers musical via plusieurs supports multimédia, est un moyen de faire rentrer les auditeurs dans votre univers. Dans ce contexte, le jeu est un outil intéressant. Illustration avec un livre jeu musical interactif proposé par l’artiste toulousain Guillaume Barraband.

 

 

Un monde de musique jetable

Aujourd’hui la musique est un produit de consommation courante. Que ce soit Youtube, les sites de streaming ou les réseaux de téléchargement, on trouve toute la musique du monde sur Internet.

Paradoxalement, on écoute moins qu’avant. Si dans le passé, on se devait de choisir un album, on l’écoutait dans les rayons quand on pouvait ou bien on faisait le pari de l’acheter uniquement par rapport à sa couverture, et on rentrait chez soi pour l’écouter.

Parfois on regrettait son choix. Parfois on devait passer plusieurs écoutes avant d’accrocher. Mais souvent ceux la mêmes que l’on avait du mal à apprécier aux premières écoutes devenaient ceux qui restaient ensuite longtemps avec nous.

Aujourd’hui le choix est est infini, on peut passer d’une musique à l’autre en un clic. A tout moment, on peut choisir la musique qui correspond à notre humeur présente.

On n’accroche pas au bout de quelques secondes ? On zappe !

Conséquence pour les artistes ? Quand on a un univers musical un peu complexe ou original, ca peut être dur de faire rentrer les auditeurs dans la musique.

Doit on écrire uniquement des chansons dont les 5 premières secondes sont spécialement travaillées pour accrocher les youtubers qui souffrent de déficit chronique de l’attention ?

Cela peut marcher pour certaines musiques, mais pas pour toutes.

Le jeu comme outil de storytelling transmédia

Pour faire connaitre et vendre sa musique, il ne s’agit pas donc juste d’avoir une boutique en ligne et de faire de la publicité sur Facebook. Il faut arriver à faire prendre le temps aux gens de rentrer votre univers musical et si possible de les y faire rester le temps de les faire accrocher.

Raconter des histoires multimédias/transmédia (lire: c’est quoi le storytelling transmédia ?), c’est à dire des histoires racontées via différents supports (blog, réseaux sociaux, images, sons, vidéos) en tirant partis des spécificités de chaque support  mais en jouant sur les complémentarités pour créer une expérience unifiée, globale et originale, est un moyen de faire découvrir un album ou un projet musical mais aussi de faire vivre la musique au dela du concert ou de l’album.

Dans une stratégie de storytelling transmédia, le jeu est un outil très puissant et qui peut être décliné sous de nombreuses formes.

Voici un exemple intéressant de jeu interactif proposé par l’artiste toulousain Guillaume Barraband.

Le livre-jeu dont vous êtes le héros

Pour offrir un autre moyen de découvrir sa musique et son nouvel album, Guillaume Barraband propose un jeu interactif original et centré autour de l’univers musical de son nouvel album L’Épopée Rustre.

Voici une description par Guillaume:

(…) ce livre-jeu est né de l’envie de vous faire découvrir l’album en vous amusant et de manière interactive. Fini la navigation passive ou vous cliquez sur un média pour entendre, lire ou voir quelque chose en rapport avec un disque que vous voulez découvrir…

L’idée a donc été d’imaginer un scénario aux multiples facettes, des petites histoires, une aventure, différente de celle du spectacle mais avec le même matériau de base : les 13 chansons de l’album l’Épopée Rustre.

Ainsi, chaque chapitre de ce livre-jeu, lié aux plages du disque, vous immergera dans l’imaginaire des différents titres qui le composent. Vous aurez par ailleurs la possibilité d’entendre la BO du livre-jeu tirée de l’album, en laissant le son de votre ordinateur allumé.

(…)

Oui, L’Épopée Rustre, ce n’est plus seulement un album et un spectacle, c’est aussi un livre-jeu dont vous pouvez être le héros, en vous glissant dans la peau d’un personnage aux troubles mémoriels légèrement handicapants : moi! En effet, il se trouve que « J’ai des absences » et en m’incarnant, tel un ongle de pied contrariant et vigoureux, vous entrerez au cœur des chansons de ce disque et de mon esprit sinueux…

Vous serez en quête de ma mémoire perdue et d’une demoiselle, la douce « Alice », susceptible de permettre de la retrouver. Il vous faudra être attentif aux indices, bien lire toute l’histoire pour pouvoir déjouer les pièges ou les absurdités de certains chapitres. Ce périple sera semé d’embuches, de détournements, de décalages et de contrepieds. Il y aura des méchants bien sûr, mais vous ne serez pas forcément le gentil vous-même ! Certains « mondes » ne vous seront accessibles qu’à partir d’un nombre de points minimum réalisés dans le chapitre précédent. Dextérité, réflexes et perspicacité vous seront indispensables pour arriver au bout d’une histoire que vous construirez vous-même en fonction de vos choix et de vos performances.

Il est probable que vous croisiez souvent le spectre de Charles Baudelaire en atterrissant malgré vous au chapitre de la « Charogne ». Cela ne devra pas vous décourager…

 

Ainsi tout à tour au cours de différents chapitres, vous aurez à répondre à des quizz, tirer sur des personnages en mouvement, jouer à la roulette, voir des stip teases ou attraper des canapés au vol ! Le tout évidemment en rapport avec la musique, l’univers de l’album et l’humour de Guillaume.

 

 

 

Plutôt bien fait et amusant, le jeu vous permet de gagner des points qui vous permettent d’accéder à différents chapitres et si vous êtes parmi les meilleurs scores, de gagner l’album et des goodies.

Pour finir…

Je vous laisse découvrir le jeu interactif de Guillaume, l’Épopée Rustre.

Et ce clip sympa que je vous avais déja fait voir:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *