Les vidéos crées par les fans et les mashups rapportent plus aux labels que les vidéos officielles

Selon le patron de la section digital de Universal Music, les contenus générés par les utilisateurs, qui incluent les vidéos produites par les fans et les mashups, rapportent souvent plus d’argent aux labels de musique que les vidéos produites officiellement.

Ceci est en parti du à l’amélioration de la monétisation des vidéos par Youtube et sa publicité, mais aussi et surtout au fait que les internautes sont de plus en plus créatifs et créent de plus en plus de contenus en ligne (et donc élargissent la visibilité des l’artiste et les recettes associées).

(Information rapporté par Hypebot: Fan Videos Make Labels More Money Than Official Music Videos, Says Universal Exec)

Ce genre d’annonce et le succès de Gangnam style (la aussi du en grande partie au contenus produits par les internautes) font que l’industrie de la musique va maintenant commencer à s’intéresser très sérieusement aux contenus générés par les fans.

Bref après quelque années de retard et après avoir pourchassé ses clients (« pirates ») qui remixaient leur artistes préférés, il y a peut être une chance qu’ils arrêtent de regarder les fans comme de simple consommateurs et réfléchissent à faciliter l’appropriation des oeuvres par ces co-créateurs et co-diffuseurs.

Il y a plusieurs années déja, je vous parlai de la créativité des fans et de l’importance de collaborer avec eux, je vous montrai des exemples comme Radiohead qui recrutait ses fans pour réaliser son prochain vidéo (2008), des fans qui réalisaient des clips vidéos pour leur groupe préféré (2009), ou un clip mashup de Radiohead réalisé par un fan à partir de 36 vidéos Youtube (2011).

Je vous parlai de cette nouvelle tendance très importante qui étaient en train d’arriver: les remix et mashup de vidéos musicales (2011).

Bien sur, tous les contenus générés par les utilisateurs (UGC) ne sont pas toujours très créatifs et, comme le pointe un commentateur de hypebot, « contenus générés par les utilisateurs » signifie parfois simplement un visuel servant de support à un album complet mis en ligne.

Mais même dans ce cas il ne faut pas oublier aussi l’importance des fans qui en publiant et diffusant spontanément les œuvres sur de multiples canaux et supports, deviennent des diffuseurs et prescripteurs bénévoles qui étendent la surface de diffusion au delà de ce que l’artiste et les professionnels autour de lui auraient pu faire.

C’est ce que j’entrevoyais quand je vous disais que ces diffuseur 2.0 seraient l’avenir des l’artistes (2008).

Alors content de voir que l’industrie commence a comprendre l’intéret de travailler avec les fans, mais je crois qu’elle a encore un train de retard.

Cela m’a donné envie de vous proposer une réflexion sur les tendances emergentes que j’entrevoit aujourd’hui et dans un prochain article je me risquerai à lancer quelques prédictions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *