Comment monétiser ses vidéos sur YouTube? (et faut il le faire ?)

 Quelles audience faut il atteindre pour monétiser ses vidéos ? Quels montants pouvait vous espérez ? Par quels moyens ? Dans un dossier très complet, NetImpact donne beaucoup d’informations sur les chaines et les producteurs qui marchent et leur recettes pour monétiser leur vidéos sur YouTube.

Voici les chapitres du dossier.

Ma conclusion: même s’il y a de beaux exemples de réussites, il semble très difficile pour l’artiste lambda de monétiser ses vidéos (il faut un volume de vues énorme, ce qui demande un travail très important).

Et pour ceux qui réussissent le modèle est fragile. La publicité de plus en plus intrusive (ou déguisée en publi-reportage) est mal supportée par le public et les bloqueurs de publicité de type adblock+ qui permettent de regarder les vidéos sans être pollués par la pub rendent un modèle économique fragile. Le développement du visionnage sur mobile ne vas pas forcément faciliter cela.

La dépendance à YouTube qui bénéficie d’un quasi-monopole de fait est aussi dangereuse pour la pérennité. YouTube peut décider sans préavis de baisser votre part de recette, transférer vos revenus à une autre éditeur sous prétexte de droit d’auteur ou carrément supprimer vos vidéos ou votre chaine (auquel cas vous perdriez vos abonnés et vos vues durement gagnés).

Bien sur, si comme Psy, le chanteur de gangnam style, vous avez la chance que votre tube soit repris des milliers de fois, autoriser les copies et les remix tout en collectant une part de recettes est la meilleure chose à faire.

Si vous êtes sur un sujet très pointu, très à l’aise avec les outils web et que vous êtes prêts à travailler très dur peut être pourrez vous faire partie des heureux élus qui gagnent de l’argent.

Mais pour la majorité des artistes, à mon avis mieux vaut ne pas chercher à monétiser directement son audience Youtube, mais plutôt utiliser vos vidéos comme outil promotionnel et d’interaction pour soutenir d’autres sources de financement.

Par exemple, les produits dérivés et évènements en ligne ou hors ligne qui rajoutent une valeur ajouté pour le public.

Mon conseil serait donc :

  • d’utiliser Youtube pour devenir visible et créer de l’interaction avec des évènements originaux (Diffuser des concerts et des évenements en direct sur Youtube avec Google Hangout)
  • de ne promouvoir sur Youtube que vos travaux ou ceux de personnes avec qui vous travaillez et que vous appréciez réellement
  • ne pas utiliser uniquement Youtube, mais poster aussi sur d’autres site de partage de vidéos
  • publier régulièrement en privilégiant la simplicité et la qualité pour bâtir une masse critique de fans
  • à chaque fois que possible mettre en valeur votre mailing list pour convertir les fans en abonnés emails (dont c’est vous qui possédez le contact, pas un géant comme Youtube ou Facebook)
  • essayer de passer la barre des 2000 abonnés email puis alors commencer à réfléchir à « donner une raison d’acheter »: goodies, évènement hors ligne, conseil personnalisé, … (voir La stratégie de Ian Rogers pour promouvoir et vendre sa musique comme une rock star)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *