Ecrivain 2.0: Paulo Coehlo lance une exposition virtuelle avec ses fans

Paulo Coehlo demande à ses fans de prendre une photo d’eux mêmes avec leur livre favori afin de réaliser une exposition virtuelle.

Pour fêter 100 millions d’ouvrages vendus, l’écrivain brésilien Paulo Coehlo lance une nouvelle initiative tournée vers son public. Il demande à chacun de ses fans de se prendre en photo avec leur livre préféré et de lui envoyer. Les photos seront publiés sur internet dans un exposition virtuelle. Pour participer envoyez votre photo à paulocoelhocovers@gmail.com (ne vous préoccupez pas de la qualité).

Vous pouvez voir l’exposition virtuelle sur le blog de Paolo Coehlo.

Après son blog, Pirate Coehlo, son widget, Twitter, Paulo Coehlo continue donc de jouer avec la technologie pour interagir avec ses fans. Il disait récemment dans une interview:

Quand j’ai donné une conférence à Munich en janvier dernier, je suis tombé sur une idée intéressante: le futur du livre n’est peut être pas dans des objets comme le Kindle ou les e-books, mais dans l’interactivité entre les lecteurs et l’auteur autour du livre. Certains pensent que dans le futur les gens pourraient payer non pour le livre, mais pour les discussions et l’univers associé au livre. Nous voyons cela aujourd’hui dans les jeux vidéo en ligne où le consommateur paye une somme pour entrer dans l’univers du jeu. Peut être est ce la futur du livre.

Idée intéressante qu’il met déjà en pratique. Ça vous inspire ?

Comment vendre sa musique en ligne: l’exemple des Bijoux de Famille

Troisième article sur la stratégie internet du groupe de musique Les Bijoux de Famille. Pour vendre directement l’album des Bijoux de Famille aux fans nous avons crée une boutique en ligne. Ceci a été possible grâce à Yozic, un nouveau service qui permet de créer et de gérer très facilement une boutique sur internet pour votre groupe. Dans un prochain article nous verrons ce service plus en détail. En attendant voici le résultat: vous pouvez écouter la musique grâce au jukebox (crée avec Sprout) et acheter la musique grâce aux liens ci-dessous. Tout est fonctionnel et vous pouvez l’utiliser pour commander Tout vient du cerveau, le premier album des Bijoux de Famille.

Ecouter les Bijoux de Famille

Commander le CD TOUT VIENT DU CERVEAU

tout vient du cerveau, l'album des bijoux de famille
Envoyez un chèque de 14,50 euros (CD 12 euros + 2.50€ de frais de port) adressé à POULP à :

POULP – Maison des associations – 81, rue saint Roch – BP 57 – 31031 TOULOUSE cedex 4
En n’oubliant pas de bien préciser vos coordonnees

Acheter en ligne

Acheter le CD TOUT VIENT DU CERVEAU – 12.00€

Acheter l’ album en téléchargement mp3 haute qualité

TOUT VIENT DU CERVEAU -10.00€

Acheter le téléchargement de titres individuels en mp3 haute qualité (1€ par titre)

Cliquez sur un titre pour l’ajouter à votre panier

Accordéo- mp3

Les assistantes sociales – mp3

Les valses deviennent – mp3

Etre ou ne paraître – mp3

A palavas-les-Flots – mp3

Les petits rois – mp3

Image Inerte – mp3

Ton André Rîo – mp3

Les Moeurs – mp3

Ivrogne – mp3

Ivrogne(s) – mp3

Sans tes bas Barbara – mp3

New Shoes – mp3

Ca vous plait ?

Creer un widget avec Sprout: Le widget des bijoux de Famille

Deuxième article sur la com’ internet du groupe de musique Les Bijoux de Famille. Aujourd’hui j’explique pourquoi et comment j’ai créé des widgets pour favoriser la promotion du groupe.

Quel est l’intérêt d’un widget ?

Dans un article précédent j’expliquai ce qu’est un widget et je décrivais l’intérêt pour un groupe de musique (ou un artiste en général) d’offrir un widget à ses fans. c’est un cadeau pour les fans et aussi un moyen pour eux de faire de la diffusion prescriptive pour vous.

  • intérêt pour les fans: vous pouvez rajouter sur vos pages du contenu de vos artistes préférés (musique, vidéo, photos, news, …) pour vous et vos visiteurs. C’est très facile à mettre en place et à utiliser.
  • intérêt pour les artistes: vous faites plaisir à vos fans tout en bénéficiant d’une exposition accrue. Chacun de vos fans se transforme en panneau d’affichage voire même en point de vente. Le widget a une vie propre. Comme chacun peut le répliquer il se diffuse de manière virale (c’est contagieux !). Autre intérêt, un certain contrôle sur le contenu et la possibilité de le mettre à jour très facilement

Une jolie représentation de la propagation d’un buzz (bouche à oreille). J’ai oublié la source, si l’auteur se fait connaître je rajouterai avec plaisir la paternité de l’image.

Comment faire un widget pour la promotion d’un artiste?

Quel service utiliser ?

J’ai teste plusieurs services avant de trouver ce qu’il me fallait pour les Bijoux de Famille:

  • plemi est un service qui permet de au musiciens de créer un widget. Celui ci est plutôt joli, malheureusement le service est encore en phase de test et non utilisable.
  • europamp3: un autre service de widget pour musiciens. Celui ci n’est pas super joli, mais est plutot efficace. L’aspect le plus intéressant est qu’il permet de vendre ses titres en ligne. Pour cela vous devez indiquez vos coordonnées bancaires lors de l’inscription et si vous êtes inscrit a la SACEM ou autre service du même type.
  • Widgetbox est un générateur de widget généraliste. L’ergonomie du site est agréable, mais j’ai trouve les options de création un peu limitées. Il semble servir surtout à récupérer du contenu d’une source (fil RSS, HTML) et à le transformer en widget.
  • Sprout Builder est un générateur de widget généraliste. Ultra complet et très ergonomique, il permet quasiment de tout faire. J’ai vraiment été impressionné par la facilité d’utilisation et l’aspect bien conçu de l’interface. C’est donc Sprout que j’ai choisi pour fabriquer mes widgets.

Comment démarrer

Je ne décrirai pas ici le détail d’utilisation de Sprout, mais j’aimerai parler du processus de création du widget. Comme pour la création d’un site web, il est important de se demander quel message on veut faire passer et à qui. Ensuite on va se demander comment faire passer ce message. Pour cela commencer à travailler avec papier et un crayon et faire des ébauches est une bonne approche. Cela permet de mettre ses idées au clair plus rapidement que sur l’ordinateur.

Mes widgets Sprout

Pour commencer j’ai choisi de faire 2 type de widgets. Le premier est un simple jukebox d’une page, contenant la pochette de l’album et un lecteur mp3 avec les titres des Bijoux de Famille. En bas du widget j’ai mis en rouge un bouton « Ajoutez ce lecteur a votre site » pour promouvoir la diffusion de ce widget. Ce widget permet donc aux fans d’insérer un Jukebox Bijoux de Famille dans leur pages pour proposer de la musique en écoute a leurs visiteurs. A noter que j’ai choisi de ne pas démarrer automatiquement la musique lors du chargement de la page. Rien de plus insupportable que de retrouver agressé par une musique alors que l’on n’a rien demandé.

Pour le deuxième widget j’ai choisi un format « youtube ». Pour le contenu, j’ai quasiment réalisé un minisite web, avec une actu en première page, et des pages musique, vidéo, photo dates et contact. Ce widget est plus destiné au fans motivés qui veulent faire activement de la promotion pour les Bijoux de Famille (widget plus encombrant, plus de contenu informationnel, …).

Promouvoir le partage du widget

L’aspect le plus intéressant des widgets, c’est que n’importe qui peut le coller n’importe ou en quelques clics de souris. Ainsi chaque widget Sprout contient un lien « Share » en bas a droite. En cliquant ce lien, l’internaute accède à des options qui permettent d’envoyer le widget sur un des nombreux services en ligne (profil MySpace, commentaires MySpace, Friendster, Facebook, Orkut, Bebo, Tagged, Blogger, Live Spaces, Freewebs, LiveJournal, My Yearbook, Vox, TypePad, Xanga, Multiply, iGoogle, Netvibes, Pageflakes, MiGente), d’envoyer par mail à ses contacts ou encore de récupérer le code HTML pour ajouter le widget à n’importe quelle page web. A coté de ce bouton par défaut j’ai rajouter un bouton en français, plus gros et plus voyant (rouge) pour favoriser le partage de ces widgets par les internautes. Sur le MySpace des Bijoux de Famille nous allons aussi fournir des explications pour montrer aux gens a quoi sert le widget et comment l’ajouter à leur page MySpace.

Ajouter un widget Sprout à sa page MySpace

Sprout a vraiment bien fait les choses, l’opération prends moins de 20 secondes. Difficile de faire plus simple:

  • Cliquez sur le bouton « ajouter à votre site » (ou Share sur tous les Sprout)
  • Cliquez sur le bouton MySpace
  • Rentrez vos identifiants MySpace (email et mot de passe)
  • Choisissez la section ou vous voulez voir le widget apparaitre (par exemple la section musique)
  • Cliquez sur Post pour finaliser.
  • Le widget est inséré automatiquement dans votre page.

Cliquez pour voir en plus grand

Ajouter un widget Sprout a sa page web ou son blog

Ce qui connaissent youtube ne seront pas dépaysés. L’opération est exactement la même que pour récupérer une vidéo. Cliquez sur le bouton « ajouter à votre site » (ou « Share« ) copier le code HTML du widget en cliquant sur « Copy« et le coller dans votre page web ou votre article de blog. Une fois la page en ligne le lecteur sera automatiquement inséré dans la page.

Pour finir

Au final, même si je pense que je vais retoucher ces widgets (est ce que la taille est bonne, le design peut il être amélioré ?), je suis plutôt content de la première version. Parmi les choses que je pense changer: peut être rajouter quelques pages au jukebox (j’aimerai que les gens puissent consulter une autre page dans le widget sans que la musique s’arrête, mais je ne sais pas encore comment faire). Pour le minisite, je voudrai rendre le bouton « partager/ ajouter a votre site » plus voyant pour favoriser la diffusion. Je pense aussi rajouter de la vidéo dans le minisite, voire même créer une mini webTV Bijoux de Famille quand nous aurons assez de contenu intéressant. Autre projet: rajouter dans les widget une boutique avec un moyen de paiement en ligne (pour l’instant le plus simple est d’utiliser PayPal, mais j’aimerai trouver une alternative, car je n’aime vraiment pas PayPal).

Mise à jour 04/02/2011: N’ayant pas eu le succès commercial escompté, Sprout va bientôt passer en version payante destinée aux entreprises à 3000$ /an, ce qui le rend désormais inaccessible à la majorité des artistes. Il reste néanmoins un excellent service, mais réservé aux artistes avec un budget conséquent

Pour ceux qui souhaitent facilement créer un widget type mp3 player, je vous conseille de tester Soundcloud qui est parfait pour partager de la musique.

Musique 2.0: NiN sort (encore) un nouvel album gratuitement, The Slip !

J’écrivais il y a peu « Nine Ich Nails donne un nouveau morceau et continue à encourager les remix ». Je pourrai maintenant écrire « Nine Ich Nails donne un nouvel album et continue à encourager les remix »… Je laisse plutôt Numérama nous décrire tout ça…

Musique Numérique –

Deux mois après avoir sorti lui-même une partie de son album Ghosts I-IV sur The Pirate Bay et après l’avoir mis en téléchargement gratuit sur son site, Nine Inch Nails remet le couvert. Le groupe dirigé par le militant Trent Reznor sort aujourd’hui un nouvel album de 10 chansons, The Slip, qu’il met à nouveau gratuitement à disposition des internautes sur son site, sans DRM et sous licence Creative Commons.


Alors que le groupe Radiohead a annoncé qu’il ne renouvellera certainement pas l’expérience de la musique proposée à un tarif libre sur son site Internet, le leader de Nine Inch Nails Trent Reznor reste à fond dans son nouveau modèle économique et médiatique. Seulement deux mois tout juste après avoir déjà sorti gratuitement son album Ghosts I-IV sur Internet et sur les sites de liens BitTorrent, NiN remet ça avec un nouvel album baptisé The Slip.
Les fans du groupe peuvent d’ores-et-déjà télécharger l’ensemble des dix chansons que composent l’album sur le site officiel de Nine Inch Nails, en entrant simplement leur adresse e-mail. Un message de confirmation est alors envoyé à l’adresse entrée, avec un lien pour télécharger l’album au format compressé MP3, ou aux formats sans perte FLAC, M4A ou même WAV. Pour ces trois derniers formats, le groupe propose exclusivement des liens BitTorrent pour économiser en bande passante et profiter de celle de leurs fans. Une manière de dire leur respect pour le P2P, et de l’exploiter eux-mêmes.

Trent Reznor, qui avait appelé à voler ses CD alors qu’il était encore sous contrat avec Universal, s’est fait remarquer notamment en défendant de vive voix le site pirate Oink, conspué par l’industrie musicale.

L’ensemble de l’album The Slip est évidemment sans DRM, et encore une fois diffusé sous licence Creative Commons by-nc-sa qui autorise les internautes à redistribuer l’album librement à leurs amis ou sur les réseaux P2P, ou même à les remixer sans avoir à payer quoi que ce soit, à la seule condition que tout cela soit fait sans intérêt commercial. Nine Inch Nails propose d’ailleurs sa propre plateforme de remix.

Avec Ghosts I-IV, Nine Inch Nails avait glané 1,6 millions de dollars en une semaine grâce à une formule tarifaire qui allait de la gratuité au coffret ultra-deluxe à 300 $ en édition limitée. Cette fois, pour le moment, The Slip est proposé uniquement en téléchargement gratuit, ou en streaming sur iLike. « Que ceux qui sont intéressés par des produits physiques se rassurent. Nous prévoyons de rendre une version de cet album disponible sur CD et vinyle en juillet« , prévient Nine Inch Nails qui donnera plus de détails par la suite.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Ecrivain 2.0: interview de Paulo Coelho sur le téléchargement et le futur du livre

Le site Pirate Coelho proposait depuis l’an dernier des liens torrents pour télécharger les œuvres de l’écrivain Paulo Coelho. Surprise, le pirate n’est autre que Coelho lui même ! Une idée de la propriété intellectuelle à l’opposé de la vision conventionnelle…

L’écrivain brésilien Paulo Coelho, l’auteur de « L’alchimiste » dont les livres ont été traduit dans 67 langues et qui a vendu plus de 100 millions d’ouvrages dans le monde entier, a démarré l’an dernier un blog anonyme (Pirate Coelho, tout un programme…) où il propose des liens bit torrents vers des versions complètes de ses œuvres disponibles sur internet. La plupart de ces copies en ligne n’étaient pas autorisées, mais l’écrivain a réussi à convaincre ses éditeurs que ceci ne réduirait pas les ventes.

Interview de Paulo Coelho

Voici une traduction d’une interview de Coelho (je l’ai traduite à partir de l’anglais lui même traduit à partir du portugais; j’ai essayé de respecter le sens, mais il peut y avoir des erreurs…)

(journaliste) – Pourquoi créer un site pour diriger les internautes vers des endroits où ils peuvent télécharger vos livres gratuitement ?

(Coelho) – Je crois qu’offrir des livres gratuits en ligne stimule les ventes dans le monde « réel ». Vers la fin des années 90 , j’ai eu une expérience en Russie qui m’a ouvert les yeux. Nous avions des problèmes avec les ventes et l’explication qui revenait tout le temps était que la distribution était difficile dans cette partie du monde. En 1996, nous avions seulement vendu 1000 livres. Fin 1997, une traduction de « Brida » est apparue sur certains réseaux peer-to-peer et les ventes ont commencé à décoller. En 1998, nous avons vendus 10 000 copies. En 1999, 100 000 copies. En 2000, le chiffre a dépassé le million de copies ! Ce n’était pas un hasard: l’internet a favorisé le bouche à oreille; résultat, les lecteurs ont commencé a faire pression sur les libraires qui, d’eux-mêmes, ont commencé à commander plus de copies….

(journaliste) – Comment en êtes vous venus à créer Pirate Coelho ? Vous aviez conscience que le téléchargement doperait les ventes ou cela a t-il été une surprise pour vous ?

(Coelho) – Après mon expérience russe, l’idée a mûrie. J’ai décidé de lancer le site Pirate Coelho en 2006. Il est à noter que le site recense simplement des liens vers les fichiers torrents. Il ne stocke rien, il montre juste le chemin aux internautes.

(journaliste) – Est ce que les ventes ont augmentées depuis que vous avez commencé le partage de livres gratuits ?

(Coelho) – Je n’ai pas de chiffres, mais je vois les effets avec mon dernier livre, « la sorcière de Portebello », cette stratégie a porté ses fruits. Aux Etats-Unis par exemple le livre est entré dans dans la liste des ouvrages les plus vendus de la semaine, une performance que seul « L’alchimiste » avait réussi à faire jusqu’à présent.

(journaliste) – Le téléchargement sur internet provoque une baisse des ventes et c’est un problème majeur de l’industrie de la musique. Pourquoi est ce que ça n’arrive pas avec les livres papier et les éditeurs ?

(Coelho) – Je ne peux pas prévoir comment le le piratage de livres va influencer les ventes à l’avenir. Ce que nous observons pour l’instant c’est une dissémination plus importante des travaux.

(journaliste) – Que pensent vos éditeurs de votre initiative de créer Pirate Coelho ?

(Coelho) – Mes éditeurs acceptent tous mon choix.

(journaliste) – Comment voyez vous le futur du livre ? Pensez vous qu’il est menacé par le Kindle et autres e-books ?

(Coelho) – Quand j’ai donné une conférence à Munich en janvier dernier, je suis tombé sur une idée intéressante: le futur du livre n’est peut être pas dans des objets comme le Kindle ou les e-books, mais dans l’interactivité entre les lecteurs et l’auteur autour du livre. Certains pensent que dans le futur les gens pourraient payer non pour le livre, mais pour les discussions et l’univers associé au livre. Nous voyons cela aujourd’hui dans les jeux vidéo en ligne où le consommateur paye une somme pour entrer dans l’univers du jeu. Peut être est ce la futur du livre.

(journaliste) – Jusqu’à quel point va se développer la relation entre internet, la littérature et l’industrie du livre ? Quelles pistes pourraient encore s’ouvrir grâce a cette relation et quels les bénéfices et les dangers potentiels ?

(Coelho) – Je ne peux pas prévoir comment les nouveaux médias vont influencer la littérature au 21eme siècle. Ce que je peux dire c’est que nous voyons plus d’interactivité entre les lecteurs et les auteurs. L’émergence des blogs permet cet échange que je trouve extrêmement enrichissant. Mais je ne crois pas complètement à un processus de création collective qui conduise à l’écriture d’un livre. J’ai vu des expériences où les lecteurs participent au processus de création et le résultat n’était pas terrible. Je crois en l’interactivité mais après que le travail ait été fait par le créateur, pas avant.

Voir l’article original

Lisez le dernier livre de Paulo Coehlo en ligne

Cette fois c’est son éditeur qui le propose par l’intermédiaire d’un widget que chaque internaute peut placer sur son site, blog, myspace, pour le faire découvrir à ses visiteurs…


Browse Inside this bookGet this for your site

Pour l’instant le livre n’est disponible qu’en anglais, mais on peut espérer avoir bientôt une traduction. Et bien sur si ça vous a plu, n’hésitez pas à acheter le livre pour vous ou vos amis

Paulo Coelho discute internet, copyright et le futur du livre à la Digital, Life, Design conférence de Munich

Voici la vidéo (en anglais).

Link: sevenload.com

Pour finir

Ça fait vraiment plaisir de voir quelqu’un qui observe, s’interroge, cherche à comprendre et expérimente au lieu de refuser en bloc tout changement. J’ai beaucoup apprécié cette attitude du « je ne sais pas, mais nous observons que… ». C’est humble et ouvert, et très rafraîchissant. Je crois que je sais quel sera mon prochain livre de chevet…

Musique 2.0: Nine Ich Nails donne un nouveau morceau et continue à encourager les remix

ninlogo.jpg

Après avoir mis Ghost en téléchargement libre, et montré qu’il gagnait de l’argent, Trent Reznor continue faire des cadeaux à ses fans. Cette fois encore, il remet un nouveau morceau en ligne et encourage ses fans à le copier et à le remixer

Télécharger « Discipline », le dernier titre de Nine Inch Nails (NIN): laissez votre adresse mail et vous recevrez un lien pour le téléchargement du morceau.

Un point particulièrement important, Trent Reznor vous encourage à remixer ses morceaux !!! Mieux, il y a sur le site internet une section entière dédiée à la communauté NIN et au remix. Après inscription, il est possible de récupérer des chansons de NIN en format multipistes, de les remixer et de le mettre en l’ecoute pour la communauté NIN. En fait Trent Reznor fait son myspace perso pour la communauté NIN et le nourrit en arrosant régulièrement avec des nouveautés et des surprises. Ce que je trouve le plus intéressant, c’est que la communauté peut écouter sur un pied d’égalité les morceaux originaux et les remix et choisir le meilleur des deux en créant leur playlist et en notant ces morceaux. Si la dynamique est bonne et la relation entre l’artiste et la communauté sincère je ne serait pas étonné de voir bientôt sortir de la des petits génies de la musique qui font des remix de fou !!! Vive les échanges !

A noter la seule restriction: les morceaux remixés ne peuvent contenir aucun son sous copyright à cause des problèmes de droits d’auteurs. On voit ici l’intérêt des licences libres qui en favorisant les échanges musicaux stimule la créativité.

Il y a des fans de NIN qui ont écoutés les remix ? Qu’en pensez vous ? Ca vous dit pas de remixer du NIN ?

Comment faire du buzz: Didier Super pisse sur Universal

Comment faire du buzz avec peu de moyens ? Didier Super comme à son habitude joue l’humour décalé et la provocation. On aime ou on n’aime pas. Moi j’aime et je ne résiste pas au plaisir de republier cet article de Numérama. Pisser sur sa maison de disque, il fallait oser. Au dela de la provoc dont il ets spécialiste, il a aussi une réflexion sur le téléchargement qui pour lui est un moyen de promouvoir le concert.


Pour ceux qui ne connaissent pas le personnage et son humour (spécial), voici d’abord une petite vidéo d’introduction pour vous mettre dans le bain:


Didier Super : Y’en a des biens

Clip réalisé par Kourtajmé
L’article de Numerama:

Il urine sur les bureaux d’Universal Music pour faire sa promo…

On a la promo qu’on peut. Pour son troisième album « Ben Quoi ? » qui doit sortir dans les bacs le 28 avril, Didier Super a choisi d’exploiter à son avantage le courant de révolte contre les maisons de disques. Armé d’une caméra confiée à un complice, il se film en train d’uriner en plein jour sur les murs parisiens d’Universal Music. Effet garanti. « Je pouvais pas deviner que c’était ouvert, c’est une maison de disques, elles sont toutes fermées« , crie-t-il au vigile qui vient l’expédier manu militari.

Derrière la provocation gratuite se cache tout de même, en cherchant bien, un vrai message de fond contre les majors. L’artiste demande aux internautes « un petit geste pour les aider à mourir dignement« , et précisant qu’on ne « les empêchera pas de mourir« .

« En achetant mon disque, vous vous offrez par rapport à quand tu télécharges une boîte en plastique transparent de bonne qualité, et surtout un CD neuf. Alors franchement, pourquoi télécharger ? » demande-t-il avec beaucoup d’ironie, et peut-être de rancoeur à l’encontre de sa propre maison de disques, V2… un label racheté par Universal Music.

« La vie du disque m’importe peu. Je gagne 50 centimes d’euro par disque vendu, alors ça m’est égal que les gens le téléchargent. L’important, c’est le concert. Là, on essaie d’apporter quelque chose en plus, de ne pas être simplement consommé. C’est-à-dire que les gens paient leur place pour danser et recevoir des décibels« , expliquait Didier Super dans une interview publiée en janvier 2007.


Didier Super gère la crise du disque
envoyé par D_Super

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Y’a des chances que cela fasse un peu parler de lui…

Liens

http://www.didiersuper.com/

Interview de Didier Super

Artistes du web: Kamini, le rappeur de la campagne et du web

Kamini Le rappeur Kamini est un pur artiste du web. Il s’est fait connaître grâce à un clip posté sur les sites de partage de vidéos

Kamini est un rappeur francais qui s’était fait connaître du public en postant son clip Marly-Gomont sur un site de partage. Pendant plusieurs mois cette vidéo avait circulée de boite mail en en boite mail et avait connu un succès viral énorme. Voici la vidéo, si vous ne la connaissez pas encore:

Deux mois après sa sortie, le single « Marly-Gommont » produit par RCA-BMG Sony, s’est écoulé à plus de 200 000 exemplaires. En mai 2007, il sort finalement son premier album nommé « Psychostar World » et enchaine plusieurs grosses dates.

Comment exactement en est il arrivé la ?

Je laisse Wikipédia raconter l’histoire:

« En 2006, il écrit et tourne avec des amis la chanson rap Marly-Gomont qui raconte avec humour l’ennui des jeunes dans le monde rural et la difficulté d’appartenir à la seule et unique famille de noirs du village. Son clip, envoyé à plusieurs « majors » de l’industrie musicale le 12 septembre 2006 est refusé, mais amuse les employés des labels qui le font circuler jusqu’à en faire un véritable succès populaire.

Le clip est rapidement relayé par les médias : la chanson passe sur Fun Radio, Skyrock et Contact FM. Kamini est également invité à de nombreuses émissions à commencer par Cauetivi où Cauet décide de le lancer. Puis vient le journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut, Le Grand Journal, La Méthode Cauet, On a tout essayé, Star Academy le 1er décembre 2006, la chaîne Direct 8 le 24 novembre 2006, etc.). Il est même cité parmi les quinze personnalités « nées sur le web » choisies par Time Magazine comme personnalité de l’année. »

Que nous apprends Kamini ?

Qu’avec du talent (et du travail!) on peut arriver à tout ! Sur internet le contenu est roi. Le clip de Kamini est drole, original, la musique, les paroles et le montage sont bien foutus, il y a une harmonie entre tous ces élements. C’est simple, efficace, et ca sent le vrai, le vécu, pas le réchauffé qu’on retrouve souvent à la télé ou à la radio. Et ca, ca fait la différence. Et quelle différence ! Inconnu au fond de sa campagne hier, icone du web le lendemain. Sur, ca ne doit pas être facile à porter et il y a un danger pour lui de retomber dans la facilité et l’anonymat. Mais cet exemple montre la puissance de diffusion d’internet et des réseaux. Alors si vous souhaitez faire pareil, prenez exemple; soyez originaux, soyez frais, soyez vous. Vous êtes uniques alors tirez parti de cette différence.

Surfer la vague d’un succès ?

Comme très souvent à chaque fois qu’une vidéo devient virale et très diffusée on voit des imitations ou des parodies apparaitrent. Kamini n’y échappe pas, voici une imitation/parodie, version Averyon, et ma foi, pas trop mal foutue non plus:

Faut il surfer la vague du succès d’un autre ? Je ne suis pas sur, cela peut vous faire décoller, mais aussi vous emprisonner par la suite. Enfin quoi que vous fassiez, le plus important pour se faire découvrir, c’est le talent et le travail.

Portishead teste la gratuité pour lancer son prochain album


Le nouvel album de Portishead, ‘Third’, attendu depuis si longtemps, sera mis a disposition sur gratuitement sur le site Last.fm et en intégralité à partir du 21 avril, une semaine avant sa sortie officielle.
Nous annonce Sok Borey sur Musique 2.0

Third’ est le premier album du groupe de Bristol en 11 ans, les 11 titres seront disponibles à la demande, gratuitement et en intégralité pendant 7 jours jusqu’à sa sortie officielle le 28 avril.

Intéressante initiative et un bon coup qui devrait nourrir le buzz. Cette annonce peu surprenante arrive juste après que Last.fm ait annoncé que la gratuité était bonne pour les ventes.

A noter que cette initiative ressemble fortement à celle de Radiohead qui avait eux aussi mis leur album en téléchargement libre (les internautes étaient libre de donner ce qu’ils souhaitaient) pour nourrir le buzz.

Ici aussi cette gratuité limitée (l’album sera disponible gratuitement seulement une semaine) est plus utilisée comme un outil de marketing que comme le nouveau business model qu’envisagent Kevin Kelly et de Chris Anderson . Mais bon, c’est un pas de plus vers des modeles alternatifs dans l’industrie de la musique.

1 4 5 6 7