Pourquoi il est temps de se préparer à quitter Facebook

Cela fait deux ans que je vois Facebook devenir de plus en plus comme Myspace et que j’entrevois son déclin. Aujourd’hui un nouvel argument me pousse à vous prévenir: préparez votre sortie !

De la fin de Myspace…

Quand j’ai commencé Toc-Arts sous sa forme blog en 2008, Myspace était au sommet de sa gloire. Bien que le site avait un design « discutable » et était d’un usage pas si aisé que ça, il avait réussi à attirer une communauté musicale très riche et c’était un élément essentiel pour tout musicien et programmeur, LE lieu ou tout le monde pouvait trouver et écouter un groupe.

Mais déjà à l’époque je critiquais ce service qui pour moi avait accumulé trop de mauvais choix et ne pourrait pas redresser la barre. Même si je ne l’ai jamais écrit et que je donnai des astuces pour son utilisation, alors indispensable, j’entrevoyais sa mort prochaine, j’informais sur ses défauts et essayai de trouver des alternatives à Myspace (Artistes 2.0: Pourquoi vous devez absolument NE PAS utiliser MySpace, Nouveau design de MySpace: le même fouillis en version 2.0, Alternatives à MySpace pour les musiciens: tousenlive.com). Aujourd’hui même si le site existe encore et ses pages sont toujours bien référencées, le « réseau social » affiche un encéphalogramme plat.

…A la fin de Facebook

Aujourd’hui Facebook est au sommet de sa gloire, plus d’un milliard d’utilisateurs actifs, des milliards de bénéfices, un incontournable… et pourtant depuis deux ans je vois les mêmes signes de déclin que Myspace avant son effondrement. Vous aurez peut être remarqué que Toc-Arts ne possède pas de page Facebook. C’est un choix délibéré.

Trop d’info, trop de pubs, trop de « bruit », la fuite des jeunes, l’arrivée des parents et la fuite des jeunes, la maturation du web et la concurrence d’une nouvelle génération de plateforme nées sur les mobiles, plus ergonomique, plus spécialisées, des effets psychologiques pervers, une lassitude, une culture de trahison des utilisateurs sur l’autel du profit qui est ancrée dans les gènes de l’entreprise depuis sa naissance,  … je vois de nombreuses raisons qui me font dire que Facebook va subir une mort à la Myspace.

J’aurai voulu écrire un article très construit et argumenté pour vous expliquer pourquoi je pense cela . Mais essayant de toujours bien documenter et rendre accessible mes articles, l’écriture d’un article moyen me prends généralement 4h, celui ci m’aurait pris au moins le double.

Pour rester simple je vais m’arrêter sur le point le plus important.

Faire sa promotion sur Facebook est de plus en plus compliqué

Aujourd’hui sur Facebook, il y a plus d’infos que jamais. Il y a plus de deux ans je vous avertissais de la mise en place du filtre edgerank qui masquait une partie des mises à jour de vos amis, et donc d’une partie de vos mises à jour auprès de vos amis.

Je vous expliquai que

Pour que vous ne soyez pas noyés par la quantité énorme de contenus publiés par vos contacts, Facebook utilise un système de filtrage qui décide quels sont les contenus que vous voyez s’afficher dans votre flux global d’actualités (le mur que vous voyez en vous connectant).

Ce filtre appelé Edgerank observe vos gouts, vos habitudes et détermine quels sont les contacts les plus importants pour vous et quels sont les contenus qui devraient apparaitre plus souvent que d’autres.

Conséquence lorsque vous publiez, en pratique vous n’êtes vraiment visible que pour les personnes qui sont particulièrement intéressées par vous. 

(…) Conséquence pour les artistes et les assos et tous ceux qui font de la promotion sur Facebook: la plupart des messages que vous postez ne ne sont pas vus par vos contacts.

Aujourd’hui vous avez du remarquer que vous ne voyez plus les mises à jours de certains de vos amis. Si vous gérez une page Facebook pour votre promotion vous avez du noter que le pourcentage de personnes qui ont vu vos mises à jour chute de plus en plus. En parallèle les boutons vous permettant de « promouvoir » vos mises à jour (= payer pour diffuser) sont de plus en visibles.

« Quand c’est gratuit, c’est vous le produit »

Facebook « c’est gratuit et ça le restera toujours ». C’est ce ce que l’on vous dit quand vous signez. Seulement, sachez aussi que sur Internet il y a un adage qui dit que « Quand c’est gratuit, c’est vous le produit ».

Comme la majorité des sites et services web, Facebook finance entièrement ses (énormes) coûts par la publicité. Facebook traque le moindre de vos faits et gestes, interactions, pages, images, vues, liens cliqués à la fois sur le réseau social, mais aussi sur tous les sites tiers utilisant un module Facebook que vous visitez.

Ceci pour pour dresser un profil et vous fournir de la publicité « ciblée » que vous êtes plus susceptible de cliquer. Or, depuis son entrée en bourse Facebook a accentué/accéléré sa stratégie de monétisation.

Depuis plus d’un an, les mises à jour postées par des propriétaires de pages ne touchaient plus que 15-20% des abonnés de ces pages. Si vous vouliez touchez les 80-85% restant de vos abonnés, il était conseillé de « promouvoir » (=payer de la publicité) vos mises à jour (Lire Facebook Wants You To Pay To Talk To Your Fans).

Je répète au cas où vous n’auriez pas compris: vous faites de la promotion pour votre page Facebook afin que vos fans s’abonnent, sans préavis Facebook décide que seul un cinquième de ces abonnés sur cinq pourra voir les mises à jour que vous postez sur votre page. C’est embêtant mais heureusement, en payant, tout s’arrange et si vous filez un pot de vin à Facebook, vous pouvez de nouveau être visible (temporairement) auprès de vos abonnés.

Fin de la récré

C’était pas terrible, ca ne s’arrange pas car les choses risquent bientôt d’empirer pour tous ceux qui font de la promotion sur Facebook.

Selon le site ValleyWag qui cite une source (anonyme) connaissant bien la stratégie marketing de Facebook, le réseau social serait en train de modifier son système ce qui aurait pour effet de ne permettre aux propriétaires de pages de ne toucher que 1-2% de leur abonnés (Lire Facebook is about to make everyone pay « Facebook va bientôt faire payer tout le monde »).

En pratique si vous avez 1000 abonnés, seuls 10 à 20 verront vos mises à jours !

Bien sur, encore une fois, vous pouvez payer… si vous en avez les moyens, car à chaque fois il vous faudra débourser quelque chose… Sinon ça reste gratuit, oui, mais sans garantie de visibilité…

Même si l’information est à prendre au conditionnel (ValleyWag est plus un magazine sur les personnalités et les ragots de la Silicon Valley, qu’un journal d’investigation) la menace est réelle.

Le site Musformation.com a pris la chose assez au sérieux pour annoncer que vous devriez arrêter des bâtir une communauté de fans sur Facebook (Why You Should Stop Trying To Build A Fanbase On Facebook).

mise a jour 14/04/14: d’autres rapports de baisse de visibilité confirment, le site Boom qui possède 155 000 fans annoncent des mises à jours 400 vues (soit moins de 1%) alors qu’a une époque il en avaient 60 000 avec moins de fans. voir http://www.booooooom.com/2014/02/25/end-facebook/

Sur Facebook, vous ne possédez pas vos contacts.

Tout cela nous ramène à l’importance du choix des outils et de votre (in)dépendance vis à vis d’eux.

Si pour une raison quelconque, Facebook décide de fermez votre page, vous perdez tout vos contacts.

Si comme beaucoup de groupes de musique vous utilisez un profil perso pour votre groupe (chose interdite par les règles d’utilisation de Facebook) Facebook est en droit de fermer ce profil et la aussi vous perdez tout (c’est ce qui était arrivé à Wax Taylor qui avait failli perdre ses 146 000 contacts).

Si vos fans décident de quitter Facebook et ne reviennent plus, la encore vous perdez les contacts.

Si Musformation vous conseille d’abandonner Facebook et d’utiliser des outils plus effectifs comme Twitter ou Youtube qui restent gratuits, ce la ne résous pas le problème : la encore, ce n’est pas vous qui possédez pas les contacts de vos fans mais la plateforme.

Reprenez votre indépendance

Bien sur les résseaux sociaux sont utiles, mais n’oubliez jamais leur limites. Si vous batissez une communauté de fans sur Facebook, il est à mon avis temps de focaliser sur votre site web et votre mailing list. C’est le seul moyen d’avoir une activité pérenne.

Il ne s’agit pas seulement de votre carrière à court terme. Si vous êtes bon dans ce que vous faites vous pouvez espérer tisser une relation avec vos fans pour une vie entière, une base de contacts qui grandira et sera de plus en plus utile au fur et à mesure du temps au lieu d’une campagne de pub qui vous oblige à payer chaque fois.

Il est aujourd’hui très facile de faire un site web gratuit ou pour un cout très faible avec WordPress. En fait WordPress.com à tout ce qu’il faut pour devenir le nouveau Myspace. Dans WordPress il est possible d’ajouter en quelque clics un module pour pouvoir ajouter un formulaire d’abonnement et proposer à vos fans de s’inscrire.

Mais contrairement à Facebook il est très facile de sortir de WordPress.com pour créer votre propre site utilisant le logiciel libre WordPress. Vous n’êtes donc pas pieds et poings liés.

Des outils comme MailChimp ou Bandcamp vous permettent aussi de collecter des mails et gerer une liste d’envoi (et d’exporter vos données).

Préparez vous à quitter Facebook

Alors oui Facebook est encore incontournable, mais préparez vous dès maintenant à des alternatives, commencez à reprendre votre indépendance, car sinon vous risquez de vous retrouver rapidement coincés.

Personnellement, je donne entre deux et 5 ans a Facebook avant qu’il ne commence à ressembler à Myspace. Rendez vous dans 5 ans pour voir où on en est 😉

 

La recette du post Facebook parfait [Infographie]

La traduction et l’adaptation d’une infographie présentant des astuces pour publier sur Facebook.

Rien de très nouveau si vous avez déjà lu le guide pour promouvoir et vendre sa musique sur Facebook, mais néanmoins un bon résumé avec un format agréable.

 

 

N’oubliez pas que vos mises à jour sur Facebook ont une durée de vie très éphémère et qu’à cause du filtre edgerank, un faible pourcentage de vos contacts voient réellement vos mises à jour (Lire: Pourquoi vous êtes (surement) invisible sur Facebook… )

Rappellez vous aussi que malgré toutes les optimisations du monde, vous devez être avant tout avoir quelque chose d' »interessant » à dire pour vos fans, notion relative, mais importante.

Dernier point: je prédis que Facebook a atteint son apogée et que nous allons bientôt observer un déclin et une mort à la myspace. J’en reparlerai.

En attendant, ne misez pas tout sur Facebook, et n’oubliez pas de travailler votre mailing list ou votre newsletter.

 

Contenu texte de l’infographie

La recette du post Facebook parfait (Image)

Contenu de la mise à jour: Garder le texte court avec un ton personnel. Limitez à 90 caractères, ou faites en sorte que votre lien est dans les 90 premiers caractètes. Astuce: augmentez les retours en posant une question.

Cibler: Pour les mise à jour lié a un pays ou un langage particulier, cibler votre article.

Appel à agir: Inclure un lien dans votre mise à jour.Pointez vers Facebook, un blog ou une page web. Astuce: raccourcissez votre lien grâce à Bit.ly

Ajouter une image: Charger une image de 300 X 300 pixels de large au minimum. Astuce: utilisez des images ou des photos marquantes, colorées (rouge, orange…) des portrait de gens, pas de logos.

Interagir: La mise à jour est juste le début ! Prolonger l’interaction en ajoutant une question ou un commentaire à la conversation.

Promotion: Propulsez votre mise à jour grâce à la publicité dans les premières 24h pour atteindre un plus grand pourcentage de vos fans. Astuce: utilisez une image carrée pour un meilleur aspect dans les publicités.

Penser mobile: Près de 70% de vos fans verront vos mises à jour sur un appareil mobile. Astuce: utilisez des images, des textes courts, des questions auxquelles on peut répondre par oui/non des vidéos courtes pour une interaction en 1 clic facile sur portable.

Mesurer les résultats: Utiliser les outils de statistiques fournis par Facebook pour mesurer quelles mises à jour ont le plus de succès. Essayez de comparer avec des pages équivalentes à la votre pour voir où vous vous situez.

Pourquoi vous êtes (surement) invisible sur Facebook…

… Et comment y remédier ! Pour que ses utilisateurs ne soient pas saturés d’informations, Facebook utilise un système de filtrage pour présenter à chacun des contenus personnalisés correspondant à ses intérêts. Conséquence pour les artistes et les assos et tous ceux qui font de la promotion sur Facebook: la plupart des messages que vous postez ne ne sont pas vus par vos contacts.

Cet article présente le système de filtrage de Facebook appelé Edgerank, son fonctionnement et comment travailler vos contenus et votre stratégie pour être plus visible sur Facebook.

 

Vous faites de la promotion sur Facebook

Alors reprenons,  vous avez créé votre page Facebook pour faire votre promotion et vendre votre musique. Super !

Mieux, vous avez déjà 1000 fans sur votre page ? Génial !

mais ce n’est que le début… Car ce n’est pas parce que vous avez 1000 fans sur votre page que ces 1000 fans voient vos messages.

En fait vous êtes même vraisemblablement invisible…

Edgerank, le filtre de Facebook

Combien avez vous d’amis sur Facebook ? Et d’abonnements ? La plupart des utilisateurs de Facebook ont au minimum plusieurs dizaines et généralement plusieurs centaines de contacts qui publient plusieurs fois par semaine ou même plusieurs fois par jour (et ce n’est que le début avec la montée en puissance des smartphones avec leurs applis Facebook). De même chaque utilisateur est souvent membre de plusieurs dizaines de pages ou de groupes, chacun postant régulièrement des actualités ou des évènements.

Pour que vous ne soyez pas noyés par la quantité énorme de contenus publiés par vos contacts, Facebook utilise un système de filtrage qui décide quels sont les contenus que vous voyez s’afficher dans votre flux global d’actualités (le mur que vous voyez en vous connectant).

Ce filtre appelé Edgerank observe vos gouts, vos habitudes et détermine quels sont les contacts les plus importants pour vous et quels sont les contenus qui devraient apparaitre plus souvent que d’autres.

Conséquence lorsque vous publiez, en pratique vous n’êtes vraiment visible que pour les personnes qui sont particulièrement intéressées par vous. C’est pourquoi avoir beaucoup de fans sur votre page est utile, mais pas suffisant.

Si vous voulez réellement augmenter votre visibilité parmi le flot d’informations présentes sur Facebook, il est important de bien comprendre le principe de fonctionnement de ce système.

It’s the interaction, stupid !

Ce qu’il faut que vous compreniez c’est que en tant qu’utilisateur, Facebook veut vous garder dans le système le plus longtemps possible et donc vous présenter les contenus les plus susceptibles de vous intéresser.

Facebook mesure votre intérêt pour vos contacts et leurs contenus en fonction de plusieurs paramètres liés à votre interaction avec ces contacts ou contenus et du moment de publication:

  • l’affinité, lié au nombre d’interactions, 
  • le poids, lié au temps d’interaction,
  • le temps de publication et la fraicheur des contenus. 

Notez que Facebook ne publiant pas le détail de son algorithme, ces informations sur le fonctionnement de Edgerank ont été extrapolées à partir de différents tests, et sont susceptibles d’être incorrectes, incomplètes ou d’évoluer dans le temps.

Affinité: liée au nombre d’interactions

Plus vous allez voir un profil ou aimez un objet posté par un personne, plus votre « affinité » pour cette personne augmente. Commentez souvent sur les messages d’une personne et vous verrez des messages de cette personne encore plus souvent.

Attention c’est à sens unique, si vous allez constamment voir le profil ou les photo de cette jolie blonde, votre affinité pour elle augmente. Mais pas son affinité pour vous.

Par contre si un de vos commentaires génère une réponse de cette personne, cela augmentera son affinité pour vous (on parle d’affinité Facebook, ne vous enflammez pas).

Poids: lié au temps passé à l’interaction

Tous les contenus ne génèrent pas le même intérêt et n’ont donc pas le même poids pour Facebook

A priori voici l’ordre d’importance des contenus:

  1. Photo/Vidéo
  2. Links
  3. Status updates (simple message texte de mise à jour)

La logique derrière cela:

« Aimer » un message demande 1 seconde (le temps de lire le texte et de cliquer), tandis qu’aimer une vidéo implique que vous avez pris le temps de la regarder et que vous l’avez assez aimée pour aller jusqu’au bout avant de cliquer j’aime ou de commenter.

Un lien demande aussi plus d’investissement de la part de l’utilisateur (cliquer, aller voir, revenir, aimer) et a donc plus de poids qu’un statut. Voir une photo demande peu de temps, mais suscite généralement beaucoup d’intérêt et les gens passent du temps dessus ou bien même reviennent.

Vous pourriez donc réfléchir à incorporer plus de contenus pouvant générer une interaction plus longue (photos et vidéos).

Attention cependant: de par la nature même de la personnalisation, il n’y a pas de formule miracle pour que vos contenus soient visibles par tous.

Ainsi, il est possible que Facebook fasse apparaitre plus de photos à ceux qui cliquent déjà régulièrement sur des photos, tandis que ceux cliquent les liens ou aiment les statuts reçoivent encore plus de ces contenus textuels.

Un autre paramètre qui joue un rôle important ici aussi, la qualité de l’interaction. Postez un commentaire demande plus de temps que de cliquer sur « J’aime », donc suppose plus d’intérêt. Un de vos contenus générant un commentaire aura plus de poids qu’un contenu générant un simple « j’aime ».

Inutile de préciser que vos contenus doivent susciter l’intérêt des gens…

Temps de publication et fraicheur des contenus:

Ce paramètre aide Facebook à déterminer ce que vous voyez et quand vous le voyez. D’abord, Facebook privilégie la visibilité des contenus récents.

Conséquence: publier des contenus intéressant au moment ou votre audience est connectée augmente les chances de clics, donc de visibilité, donc de clics, etc…

Mais attention, si vous publier au moment où beaucoup d’autres personnes publient, vos contenus sont en concurrence à ce moment la. S’il y a trop de contenus publiés en même temps, vos chances de visibilité peuvent diminuer. Donc une autre stratégie pourrait être de publier du contenu dans des périodes creuses où peu de gens publient, mais où assez d’utilisateurs consultent leur flux d’actualités.

La fraicheur du contenu étant importante et les contenus vite périmés (car noyés dans la masse de contenus frais), mieux vaut plusieurs petites publications régulières qu’une seule grosse.

Des astuces pour augmenter les interactions

  • créer des contenus intéressants  que vos fans auront envie de voir et de partager (rien de neuf, mais toujours essentiel).
  • soyez créatifs/originaux dans vos tournures de phrases
  • postez des message qui incitent à l’interaction: poser des questions, démarrer des débats, (il semble que les messages contenant Where, When, Why and Would (Où, Quand, Pourquoi,Pourriez, augmentent les interactions).
  • organisez des jeux
  • faites participer les gens à une création
  • organisez des concours où vous faites gagnez quelque chose d’original, de personnalisé
  • commentez les publications des autres (un commentaire à propose évidemment, évitez le spam…)
  • faites quelque chose que vous aimez. Ça se ressentira. Mettez y du cœur, vous n’êtes pas une machine à promotion et les gens ne sont pas des machines non plus.

Si vous êtes joueur, une façon simple de créer de l’interaction c’est de poster des contenus qui vont polariser les gens (avis tranchés, idées hors normes, mauvaise foi, discussions sur la politique ou la religion, …). Attention cependant c’est une technique à risque. Passer le premier effet qui va créer des débats, les gens risquent de se lasser et de partir vite. A utiliser avec modération.

Mesurer les interactions avec Facebook Insights

Facebook fourni des outils d’analyse d’audience qui vous permettent de mesurer l’interaction. Mais ces outils ne sont disponibles que pour les Fan pages, pas pour les profils persos. D’où l’intérêt de créer une Fan page si vous ne l’avez pas déjà fait ou bien de transformer votre profil perso Facebook en fan page.


 

En suivant les statistiques de manière régulière vous pourrez apprendre à mieux connaitre votre audience et ses gouts, et quels types de contenus ont eu le plus de succès.

Mise à jour 2/12/11: Pour en savoir plus sur les staitisques Facebook, lisez cet article très complet:

 

Un edgerank checker ?

Pour info, je vous signale qu’il existe un outil qui permettrai de vérifier le edgerank de votre page.

Je dis bien « permettrai » car à mon avis cela n’a pas de sens de mesurer un Edgerank, du fait de la personnalisation poussée du système (de qui vient le contenu et de quel type est ce contenu). Vous pouvez avoir un bon score général, mais vos mises à jours n’apparaitront pas de la même façon chez une personne abonné à 100 page et une personnes abonnée à 1000 pages… et on l’a vu le moment de publication joue aussi… et votre relation avec la personne aussi…

Rien ne sert de Courir…

…Il faut partir à point. Et surtout tenir la distance.

Ce qui compte pour réussir c’est la régularité et de travailler sa stratégie sur la durée. Ne cherchez pas à faire LA grosse campagne de promotion ultime, le buzz du siècle, mieux vaut travailler les petites discussions régulières avec les fans.

Encore une fois, n’oubliez jamais que derrière les « j’aime » et les écrans il y a des vrais gens. Créer du contenu que vous aimeriez voir vous mêmes et que vos fans auront envie de partager avec leurs amis.

Conclusion

Au fur et à mesure que Facebook grossit, et qu’il y a plus de connections, plus de contenus, plus d’abonnements, que les gens ont encore moins de temps et d’attention, continuer à émerger dans le bruit ambiant sera encore plus difficile. Si Edgerank laisse apparaitre vos publications dans les flux de vos contacts, est ce que ceux ci y prêtent réellement attention ?

Aujourd’hui avec Facebook et Edgerank, et demain avec d’autres plateformes et  systèmes de filtrage, l’enjeu majeur sera d’obtenir et de conserver la confiance et l’attention de vos contacts.

 

 

Google, les réseaux sociaux et le musicien en ligne

Google scanne de mieux en mieux les réseaux sociaux, illustration en images et implications pour les musiciens.

Je travaillais récemment avec le groupe de chanson française Graines de Sel et j’ai voulu voir comment les différents profils sociaux apparaissait dans Google. J’ai trouvé le résultat tellement instructif que j’en ai fait un article pour vous faire partager mes observations et mes reflexions.

Regardez la capture d’écran suivante, c’est une recherche Google pour le nom du groupe « Graines de sel ».

1er resultat: profil myspace. Notez le lien direct vers la prochaine date de concert affiché  juste en dessous. Si comme réseau social Myspace est bien mort, en revanche il est de plus en plus efficace comme annuaire de musiciens. A ce propos lisez cet excellent article sur ce que devriez-vous en faire de votre profil MySpace maintenant.

2eme résultat: myspace, les photos cette fois. Pour Graines de Sel, nous avons mis les photos sur Flickr récemment, peut être que les résultats Google changeront plus tard de Myspace photos vers Flickr.

3eme résultat: tousenlive.com, une alternative francaise à MySpace pour les musiciens. Nous avions créé le profil il y a longtemps et il est bien positionné.

Une surprise pour moi a été de voir à quel point Google a intégré la dimension sociale et reconnait par qui le lien a été partagé sur Twitter. Il reconnait en effet qui je suis sur Twitter (@lilious), me présente le résultat d’un de mes contacts qui a partagé le lien (@tocarts) et me propose de voir plus de résultats de mon cercle de contacts.

Dessous, 4eme résultat: les vidéos Youtube, intégrées directement avec vignettes, ce qui donne plus envie de cliquer.

5eme résultat: Youtube encore, la dernière vidéo uploadée 2 jours avant la recherche, que Google a déjà reconnue et indexée.

Regardez maintenant cette nouvelle capture réalisée plus tard:

en 5eme position on voit maintenant apparaitre le profil Facebook. La vidéo récente n’apparait plus. La différence provient peut être du fait que la vidéo était très récente (Google accorde une prime de fraicheur aux nouveau contenus pour leur donner une visibilité et observer l’intérêt des internautes). Cela pourrait être aussi car dans la première recherche j’étais dans la version anglaise de Google.

Notez que Graines de Sel utilise un simple profil Facebook et non une page fan (lisez comment transformer un compte Facebook perso en fan page). Et que la page fans musiciens sera probablement encore mieux indexée par Google.

SEO: Search Engine Optimization

Pour être visible dans Google il faut penser à travailler un minimum son SEO (appelé aussi référencement, un ensemble de technique d’optimisation pour être plus visible dans les moteurs de recherche).

A ce propos lisez l’article de Virginie sur Le SEO pour les artistes qui vous expliquera les bases du SEO. Ou alors si vous êtes feignants choisissez un nom unique (mais facile à mémoriser) pour ne pas être trop parasité par d’autres résultats existants.

SMO: Social Media Optimization

On vous disait déjà que les réseaux sociaux étaient importants pour connecter avec les fans, vous voyez que c’est aussi important pour connecter avec Google.

Ce n’est que le début. Google personnalise déjà ses résultats de recherche en fonction de vos recherche passées, de vos clics et de la multitude d’informations qu’il a sur vous. L’ajout de la dimension sociale avec la personnalisation de résultats en fonction des intérêts de vos amis est la prochaine étape.

Et vu l’engouement actuel, ce n’est que le début…

Donc  si vous voulez optimiser votre présence sur les médias sociaux commencez simple, une page Myspace, une page Facebook et si possible une vidéo Youtube. Ca ne fera pas apparaitre une communauté de fans par magie, mais ça aidera à améliorer votre visibilité dans Google.

Pour finir… un peu de musique

Accordéon, clarinette, guitare ska-rock, chanson francaise engagée et bonne humeur: jetez une oreille sur Graines de Sel. C’est du live enregistré avec une simple caméra donc pas le meilleur son, mais ça vous donnera une idée de l’ambiance festive qui règne dans les cafés de Toulouse 🙂

Transformer un compte Facebook perso en fan page


De nombreux artistes utilisent un profil Facebook perso pour leur promotion. Or  les pages fans de Facebook sont plus adaptées à la promotion de groupes de musique.

Pourquoi une page fan ?

Bien que beaucoup d’artistes utilisent un profil pour leur promotion, en théorie, Facebook interdit l’usage de profil perso pour autre chose qu’une personne et a concu les pages pour les groupes de musiques, associations ou entreprises.

Parmi les principales différences entre profil et fan pages, la présence sur les pages de statistiques et la possibilité d’installer des boutons « Like » (j’aime) sur vos sites web. En permettant d’afficher un message dans le flux d’activité de l’utilisateur, ces boutons augmentent votre visibilité auprès des amis Facebook de vos fans.

Comme ces pages sont conçues pour les musiciens, elles aident Facebook a identifier et comprendre la musique, ses genres, et les gouts des utilisateurs et elles serviront certainement de base à Facebook pour personnaliser les résultats et les recommandations sur le réseau social.

Je crois me rappeler aussi avoir lu que certaines applications pour musiciens ne fonctionnent que sur des pages et non des profils persos (à confirmer)

Bref pour un artiste il est probablement important (même si pas essentiel) de posséder une page pour un groupe de musique au lieu d’un profil perso.

Comment convertir un profil Facebook perso en fan page ?

Comment faire pour migrer d’un compte perso vers une pages sans perdre ses contacts durement acquis ? Et bien Facebook propose maintenant une option de migration qui permet de convertir un profil perso en page tout en gardant ses contacts.

Pour voir comment faire, lisez ce petit tutoriel pratique proposé par WebRankInfo:

J’espère que ca vous facilitera la vie.

 

EDIT 30/10/2011:

Pour ceux qui auraient déjà une page Facebook ET un profil pour leur groupe, la solution : convertir le profil en page et ensuite demander la fusion des deux pages facebook via ce formulaire : https://www.facebook.com/help/contact.php?show_form=page_migrations_external

Merci à Simon pour l’info.

Créer une boutique Yozik pour vendre sa musique sur Facebook

Le service de vente de musique en ligne Yozik ajoute la possibilité de créer des boutiques sur Facebook et ajoute la distribution sur de nouvelles plateformes de vente.

J’avais décrit comment vendre facilement sa musique en ligne en créant une boutique avec Yozik. Yozik n’est pas le seul service qui permet de créer un boutique pour vendre sa musique, et d’autres comme Nimbit permettait déjà de vendre de la musique via Facebook mais Yozik est francophone et facile à utiliser, donc interessant pour tous les petits (et grands) artistes auxquels je veux m’adresser.

Vendre sa musique via Facebook

Suivez le lien suivant pour voir comment créer un boutique Yozik pour vendre sur Facebook ou allez jeter un œil sur un exemple de l’application sur le profil de Zenzile. On n’a pas encore la qualité d’intégration d’un Nimbit, mais ca marche et c’est tout ce qui compte.

Distribuer sa musique sur d’autre plateformes

Yozik permettait déjà de distribuer sa musique sur des plateformes francophones (la FNAC, Virgin Mega.fr, Deezer) et internationales (iTunes, Amazon Mp3) et ajoute aujourd’hui la distribution sur la boutique OVI de Nokia.

Autres nouveautés

Parmi les autres nouveautés, de nouvelles possibilités de personnalisation des boutiques et la possibilité de créer un profil PING (le réseau social musical attaché à iTunes).

Yozik lance aussi sa newsletter avec au menu nouveautés techniques, des conseils pour optimiser votre utilisation du service,  et une rubrique « zoom sur » mettant en avant un artiste et un label utilisant Yozik.

Conclusion

Même si je trouve que le graphisme aurait besoin d’un nouveau coup de pinceau, Yozik reste un de mes chouchous car francophone, facile à utiliser, et donne la possibilité à n’importe quel artiste de créer sa boutique en ligne. Ceci ne garantit pas que les ventes suivront (Pensez à la stratégie!!), mais si les fans sont déjà la, ca ouvre de nouvelles possibilités.

Pour finir, une suggestion à l’équipe Yozik: une extension WordPress pour créer un site et une boutique et quelques clics comme Nimbit pourrait être intéressante, non ?

Guide: Promouvoir et vendre sa musique sur Facebook

Facebook de part sa popularité est maintenant un outil de promotion indispensable de l’artiste 2.0. Dans cet article nous verrons une présentation sommaire de la plateforme, les principales fonctionnalités, et aussi comment l’utiliser.

C’est quoi Facebook? L’internet pour les « nuls »!

Même si vous ne l’avez jamais utilisé, vous avez du entendre parler de Facebook. Apparu en 2005, Facebook est devenu en quelques années le lieu de rencontre le plus fréquenté sur Internet ( il rassemble plus de 400 millions de membres à travers le monde, dont 17 millions en Franceet il est le 2e site le plus visité au monde après Google.com).

Facebook, c’est une sorte d’internet dans l’Internet. C’est une plateforme qui vous permet très facilement de réaliser la plupart des actions que vous faites déjà en ligne (écrire à des amis, tchater, envoyer des photos, partager des liens, des vidéos, …) mais dans un cadre uniformisé et simplifié. Contrairement à internet qui est très hétérogène et peut être complexe à utiliser, Facebook fourni un moyen simple de communiquer et d’interagir avec ses amis/contacts, ce qui est l’une des raisons de son succès.

Si vous ne connaissez pas encore Facebook, jetez un oeil à cet article Wikipedia qui vous donnera les infos essentielles.

La chose la plus importante à retenir c’est que, dès que vous êtes actif sur Facebook, vos amis/contacts peuvent suivre vos activités.

Ainsi, chaque fois que vous publiez une photo, un lien, une vidéo, que vous faites un commentaire, ou que vous utilisez une application Facebook, vos amis peuvent le voir sur leur page d’accueil et à leur tour répondre ou participer.

C’est très pratique pour garder le contact avec ses amis/contacts et, si vous l’utilisez bien, vos informations peuvent se diffuser très loin et toucher beaucoup de monde. C’est donc un site essentiel pour les artistes qui veulent faire leur promotion sur internet.

Facebook pour les artistes

Facebook offre plusieurs outils pratiques pour les artistes:

  • les profils: ce sont les pages simples créées lorsqu’on s’inscrit. Généralement les utilisateurs utilisent leurs vrais noms ce qui favorise les rencontres avec les amis (contrairement à Myspace, sur Facebook les gens ont plutôt tendance à accepter seulement des personnes qu’ils connaissent dans la réalité, même si certains font aussi la course au plus grand nombre d’amis). En tant qu’artiste vous pouvez donc créer un profil Facebook en votre nom pour faire votre promotion dans votre cercle de connaissances.
  • les groupes: ce sont un peu les listes de diffusion de Facebook. L’administrateur du groupe peut envoyer des messages directement dans la boite aux lettres Facebook des membres du groupe. C’est donc une diffusion très ciblée. Notez que les groupes sont limités à 5000 membres et que vous ne pouvez pas en avoir plus au risque de perdre la capacité d’envoyer des courriers.
  • les pages: les pages ont été crées pour permettre aux entreprises ou aux groupes de musique de faire leur promotion. Initialement leur design était particulier, mais il est maintenant très proche de celui des profils et des groupes. Le principal avantage des pages, c’est que vous pouvez ajoutez des applications (voir plus bas) D’un autre coté les messages que vous envoyez aux membres sont simplement affichés dans un coin de leur profils parmi d’autres infos et non dans leur boite aux lettres. Petit détail qui a son importance: Facebook fourni des statistiques de fréquentations sur vos pages (et si cela ne vous suffit pas il est aussi possible d’utiliser Google Analytics pour des statistiques plus détaillées).
  • les évènements: lorsque vous organisez une manifestation vous pouvez créer une page rassemblant les infos de votre évènements (lieux, heure, prix, description, …) et envoyer cette page à vos contacts. Ce qui est intéressant c’est que les invités peuvent indiquer s’ils participeront ou pas. Ainsi si un des vos fans indique qu’il participera à un des vos évènements, ses contacts pourront le voir et seront donc informés indirectement de votre évènement. Plutôt bon pour la diffusion donc.
  • les applications: ce sont des modules qui rajoutent des fonctionnalités supplémentaires aux profils ou aux pages, comme la possibilité de republier automatiquement des articles, d’importer ses photos depuis un site externe, de rajouter de la musique sur son profil ou encore de jouer à des jeux ou autres quizz. Notez que les groupes ne peuvent pas avoir d’applications à l’heure actuelle.

Pour en savoir plus, lisez:

Que choisir pour sa promotion ? Pages ou groupes  ?

Dur de décider, même s’ils sont de plus en plus similaires, chacun à ses avantages et ses inconvénients. Je vous conseille de lire cet article :

Les pages « fan » dédiées aux artistes sur Facebook représentent un excellent moyen de promotion grâce à la visibilité qu’elles offrent et la possibilité d’interagir avec les fans. Elles permettent, entre autre, de publier de l’information pertinente à la promotion d’un artiste et aussi d’échanger avec ses fans à l’aide des diverses fonctionnalités disponibles (publication de nouvelles sur le mur, envoi de mise à jour, lien avec Twitter, etc.) et des applications spécialisées conçues pour les musiciens qui peuvent y être intégrées (Music, My Band, MyStore, etc. Les pages « groupe » vous permettent, d’un seul clic de souris, d’envoyer des messages à tout vos fans qui se seront inscrits à ce « groupe » et ce directement dans leur boite de réception Facebook.

Pour ceux qui veulent faire simple et ne pas se poser trop de questions, mon conseil:

  • créez un profil personnel en votre nom
  • à partir de ce profil, créer une page pour votre groupe

Applications Facebook pour les musiciens

Voici une sélection des applications qui me semblent les plus intéressantes pour les musiciens.

  • Diffuser et vendre sa musique: Reverbnation est un service très puissant pour les musiciens. Il permet de mettre sa musique en ligne, de la vendre, propose des widgets, des outils de mailing et bien d’autres choses. Il existe une application Facebook de Reverbnation appelée MyBand. Grâce à cette application vous pouvez mettre votre musique en écoute sur votre page, mais aussi de la vendre.

  • Diffuser et vendre sa musique: Nimbit est un autre service très pratique qui permet de vendre sa musique, du merchandising, mais propose aussi des outils de gestions de fans, mailing list etc… L’application Nimbit pour Facebook (appellée MyStore) est vraiment très sympa. En 1 clic pouvez écouter la musique, et avec 1 clic de plus acheter. Vous pouvez installer Nimbit MyStore sur vos pages fans ou sur votre profil.

  • Diffuser et vendre sa musique: Yozik est un autre service qui vous permet de vendre votre musique en ligne (voir le test du service). Principal avantage par rapport à Nimbit ou Reverbnation, Yozik est en francais, donc plus pratique pour vendre à un public francophone. Il existe une application Yozik pour Facebook, mais je trouve un peu laborieux l’installation et l’utilisation. L’équipe travaille actuellement sur une version améliorée qui devrait être disponible bientôt. A suivre donc.
  • Diffuser sa musique: Bandcamp est une autre plateforme de plus en plus populaire qui permet aux musiciens de mettre leur musique en ligne pour la vendre, l’application Bandcamp permet seulement de mettre sa musique en écoute pour l’instant, mais à mon avis la possibilité de vendre devrait arriver prochainement.
  • Diffuser sa musique: iLike est un service de partage et d’écoute de musique. Vous pouvez uploader votre musique, la mettre en écoute et les utilisateurs peuvent écouter, commenter, faire de playlists, ajouter à leur favoris, … Vous pouvez rajouter l’application iLike sur votre page pour faire écouter votre musique tout en permettant aux utilisateur du service de voter pour votre musique.

  • VidéosYouTube box est l’application Youtube la plus populaire sur Facebook. Elle vous permet d’importer vos vidéos depuis Youtube  avec pas mal d’options pour choisir ce que vous publiez et où le publier.
  • Réseaux sociaux: L’application Myspace pour Facebook permet à vos visiteurs de voir votre profil MySpace directement dans Facebook.
  • Réseaux sociaux: L’application Twitter pour Facebook permet de liez votre Page Facebook à Twitter et d’envoyer automatiquement un tweet quand vous postez sur votre page. Permet aussi de poster sur Facebook depuis Twitter en ajoutant un hashtag (#fb) à vos tweets .
  • Sondages: application Polls permet de créer facilement des sondages, pratique pour obtenir des idées de vos fans ou créer des concours. L’application Polls vous permet de rajouter images, vidéos ou des liens dans vos sondages. 
  • Personnalisation: Destinée aux utilisateurs avancés qui maitrise la programmation, l’application Static FBML permet de personnaliser en détail votre page en utilisant le FaceBook Markup Language (code dérivé du HTML).

Tutoriels Facebook:

  • Facebook fan pages: Un tutoriel bien fait sur l’utilisation des fan pages Facebook (28 pages)

Ajouter un badge Facebook sur son site

Pour promouvoir votre page Facebook, vous pouvez ajouter un badge sur votre site web ou blog très simplement. Ainsi vos fans présent sur Facebook pourront s’inscrire en un click et garder le contact avec vous.

Voici la liste des widgets proposé par Facebook:

Le widget que je préfère est le Fan box qui permet aux fans passant sur votre site web de s’abonner à votre page Facebook en un seul clic:

Pour l’installer il vous suffit de récupérer le code fourni par Facebook et de le coller dans le code HTML de votre site internet comme vous le feriez pour une vidéo youtube.

Que publier ?

Ok, maintenant tout est installé, les profils sont en place, les pages aussi. Maintenant que poster ? Et bien soyez naturel, parlez des choses que vous aimez ou qui vous tiennent à cœur, de ce que vous êtes en train de faire, écoutez les autres, participez aux discussions, … Bref soyez comme dans la vie réelle.

Deux conseils là aussi:

  • ne parlez pas que de ce que vous avez à « vendre »: quand vous croisez des amis vous ne leur dites pas à chaque fois « achète mon disque » ou « abonne toi à ma newsletter ». Sur Facebook c’est pareil, si vous ne parlez que de ce que vous avez à vendre vous risquez de vite vous retrouvez à parler tout seul… Essayez de trouver un équilibre entre la conversation et les infos que vous voulez faire passez.
  • soyez présents régulièrement: pas besoin d’être connecté tous les jours ou de poster toutes les 5 minutes, mais soyez présent régulièrement pour suivre les activités de vos amis, participer aux conversations et faire passer des infos sur ce que vous faites. Si vous ne postez pas pendant 6 mois, les amis se rappelleront de vous mais les fans occasionnels risquent de vous avoir oublié.

Encore une fois il vous faudra essayer, faire des erreurs et trouver le style et le rythme qui vous convient en fonction de vos disponibilités. Si vous ne savez vraiment pas quoi publiez jetez un œil à « statut a la con« , site qui porte bien son nom. Inutile donc rigoureusement indispensable. 🙂

Vie privée

Par son coté viral (l’info se diffuse très vite) et la tendance de l’entreprise à vouloir rendre publiques les informations publiées par les utilisateur pour les rendre exploitables, cela peut poser des problèmes de vie privée (vous ne souhaitez pas forcément que votre mère ou votre patron puissent voir ce que vous faites avec vos amis ou fans). Deux conseils:

  • allez définir vos paramètres de vie privée: qu’est ce qui est visible par tout le monde, vos amis ou amis d’amis. Prenez le temps de bien lire et de bien comprendre. Ce n’est pas compliqué ni très long et c’est important.
  • ne publiez rien que vous n’oseriez pas montrer à votre famille ou votre employeur. Oui vous pouvez spécifier que seuls vos amis peuvent voir vos publications, mais qu’en sera il dans 6 mois ? Dans 10 ans ? Si Facebook change de conditions d’utilisations ou bien si quelqu’un se fait passer pour un de vos amis afin d’accéder à des informations personnelles vous concernant (le FBI a déjà commencé à le faire aux Etats-Unis et on trouve maintenant des logiciels permettant aux entreprises de traquer l’activité de leur employés sur les réseaux sociaux…)

Conclusion

Rappellez vous, Facebook est un outil et juste un outil.  Utiliser un outil ce n’est pas une stratégie. Comme le dit Virginie « un objectif FLOU, ça donne une connerie PRECISE ».

Donc avant de foncer pour créer votre page sur Facebook, lisez ou relisez C’est quoi une bonne stratégie digitale ?

Pour finir j’ai essayé de faire un tour d’horizon assez large d’après ma propre connaissance de Facebook et des recherches. Il se peut que certaines infos soient inexactes, incomplètes ou bien périmées. Dans cas, laissez moi un message dans les commentaires et je mettrai cet article à jour.