Créer une vidéo virale pour se faire connaitre

Le marketing viral est une forme de publicité à la diffusion de laquelle le consommateur contribue. La publicité est transmise de personne à personne de façon « contagieuse », je la passe à mes amis qui la passe à leur amis, etc… Grâce à internet et aux réseaux sociaux, ce système de promotion est de plus en plus puissant.

Ainsi, j’avais déjà parlé d’artistes du web qui se sont fait connaître grâce à une simple vidéo mise en ligne qui s’est ensuite diffusée pour être finalement vues des millions de fois. Kamini, la Chanson du Dimanche, Bandy Toaster, la groovy girl ou encore le collectif Improv’Everywhere sont des exemples de la puissance de cette technique.

Comment lancer une campagne de marketing viral et générer du « buzz » ?

JF Ruiz nous propose une série de conseils:

  1. Créer l’émotion !
  2. Faire quelque chose d’inattendue, d’original !
  3. Racontez une histoire !
  4. Laissez des séquelles !
  5. Autoriser le partage, le téléchargement et l’intégration
  6. Connectez-vous avec les diffuseurs et leurs commentaires
  7. Ne jamais restreindre l’accès

Lisez l’article en entier pour des précisions: 7 astuces pour réussir sa campagne de marketing viral

C’est la créativité qui fait la différence, pas le budget dépensé

Voici quelques autres conseils en vrac (pompés en partie d’un article de Conseil Marketing sur le buzz marketing):

  • il faut que la vidéo étonne l’internaute, le fasse rire, l’interpelle… pour qu’il ait envie de la transférer à ses amis.
  • jouez la parodie et l’humour plutôt que sur le talents de vos “comédiens”,
  • Utilisez un thème la mode (c’est un des secrets de toute action marketing, être là au bon moment au bon endroit). Parfois parodier une autre vidéo virale à la mode est une bonne astuce.
  • Ne vous prenez pas pour Steven Spielberg ou une star de la pub : dans une vidéo virale la star c’est pas le produit… La “STAR” c’est celui qui regarde la vidéo, et qui devra avoir envie de l’envoyer à ses amis…
  • N’essayez pas de faire “Pro” si vous n’en n’avez pas les moyens, vous vous décrédibiliserez.
  • faites court, 1 à 2 minutes maxi… si nécessaire faites une série de vidéos à publier en meme temps ou a de courts intervalles pour obtenir un maximum de visibilité.
  • multipliez par 10 à 20 fois la durée estimée du clip pour l’estimation du temps de tournage (ex: pour une vidéo de deux minutes, prévoyez entre 20 et 40 minutes de tournage).
  • attention au buzz négatif, rien n’est acquis. Ce n’est pas parce que vous trouvez cela drôle, que les autres internautes seront intéressés… La vidéo peut se diffuser, mais pas forcément avec des commentaires élogieux.
  • publiez votre vidéo sur tous les sites majeurs de vidéos mais aussi les plus modestes (vous devez obtenir un maximum de visibilité… sachant que les petits sites sont bien moins concurrentiels).
  • Il faut communiquer sur votre vidéo (digg like, réseaux sociaux, blogs, email, …)
  • soigner le référencement (miniature, mots clés, bonne description, lien vers votre site dans la description ET dans la vidéo.
  • Toucher les influenceurs, early adopteurs, les hubs ou ils se rencontrent… mais pas seulement.
  • Attendre et choisir le bon timing pour obtenir la viralité.
  • avoir du talent ! soyez inventif, créatif, différent…

Être au bon endroit, au bon moment, avec le bon matériel

Le démarrage d’une campagne de marketing viral, c’est comme un départ de feu de forêt : c’est la combinaison de nombreux paramètres aléatoires (pluviométrie, type de bois et de sous-bois, temps de réaction des équipes de pompiers…) qui déterminent l’ampleur de la catastrophe. Comprenez par là que si les conditions sont réunies, une simple allumette suffit à provoquer un incendie gigantesque. Et inversement : s’il vient de pleuvoir, même une bombe incendiaire au phosphore ne pourra pas provoquer grand chose.

Créer votre vidéo virale

Pour réfléchir à votre vidéo je vous conseille de jeter un œil à ces liens:

En espérant que ça vous inspire

Artistes du web: Kamini, le rappeur de la campagne et du web

Kamini Le rappeur Kamini est un pur artiste du web. Il s’est fait connaître grâce à un clip posté sur les sites de partage de vidéos

Kamini est un rappeur francais qui s’était fait connaître du public en postant son clip Marly-Gomont sur un site de partage. Pendant plusieurs mois cette vidéo avait circulée de boite mail en en boite mail et avait connu un succès viral énorme. Voici la vidéo, si vous ne la connaissez pas encore:

Deux mois après sa sortie, le single « Marly-Gommont » produit par RCA-BMG Sony, s’est écoulé à plus de 200 000 exemplaires. En mai 2007, il sort finalement son premier album nommé « Psychostar World » et enchaine plusieurs grosses dates.

Comment exactement en est il arrivé la ?

Je laisse Wikipédia raconter l’histoire:

« En 2006, il écrit et tourne avec des amis la chanson rap Marly-Gomont qui raconte avec humour l’ennui des jeunes dans le monde rural et la difficulté d’appartenir à la seule et unique famille de noirs du village. Son clip, envoyé à plusieurs « majors » de l’industrie musicale le 12 septembre 2006 est refusé, mais amuse les employés des labels qui le font circuler jusqu’à en faire un véritable succès populaire.

Le clip est rapidement relayé par les médias : la chanson passe sur Fun Radio, Skyrock et Contact FM. Kamini est également invité à de nombreuses émissions à commencer par Cauetivi où Cauet décide de le lancer. Puis vient le journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut, Le Grand Journal, La Méthode Cauet, On a tout essayé, Star Academy le 1er décembre 2006, la chaîne Direct 8 le 24 novembre 2006, etc.). Il est même cité parmi les quinze personnalités « nées sur le web » choisies par Time Magazine comme personnalité de l’année. »

Que nous apprends Kamini ?

Qu’avec du talent (et du travail!) on peut arriver à tout ! Sur internet le contenu est roi. Le clip de Kamini est drole, original, la musique, les paroles et le montage sont bien foutus, il y a une harmonie entre tous ces élements. C’est simple, efficace, et ca sent le vrai, le vécu, pas le réchauffé qu’on retrouve souvent à la télé ou à la radio. Et ca, ca fait la différence. Et quelle différence ! Inconnu au fond de sa campagne hier, icone du web le lendemain. Sur, ca ne doit pas être facile à porter et il y a un danger pour lui de retomber dans la facilité et l’anonymat. Mais cet exemple montre la puissance de diffusion d’internet et des réseaux. Alors si vous souhaitez faire pareil, prenez exemple; soyez originaux, soyez frais, soyez vous. Vous êtes uniques alors tirez parti de cette différence.

Surfer la vague d’un succès ?

Comme très souvent à chaque fois qu’une vidéo devient virale et très diffusée on voit des imitations ou des parodies apparaitrent. Kamini n’y échappe pas, voici une imitation/parodie, version Averyon, et ma foi, pas trop mal foutue non plus:

Faut il surfer la vague du succès d’un autre ? Je ne suis pas sur, cela peut vous faire décoller, mais aussi vous emprisonner par la suite. Enfin quoi que vous fassiez, le plus important pour se faire découvrir, c’est le talent et le travail.

Comment faire une vidéo sous Windows avec Windows Movie Maker

Voici un tutoriel proposé par Dis Moi TIC pour débuter dans le montage vidéo avec le logiciel gratuit Windows Movie Maker. Vous y apprendrez ce qu’est Windows Movie Maker, comment Importer une Vidéo dans WMM, Afficher un générique, en début et/où fin de vidéo, et comment Mettre une transition entre deux clips.

Nous verrons une prochaine fois VirtalDub (et VirtualDubMod) un logiciel libre qui permet lui aussi de faire du montage vidéo.

Artistes 2.0: Radiohead recrute ses fans pour réaliser son prochain vidéo

Aprés avoir déja innové pour la sortie de son dernier album, Radiohead organise le concours In Rainbow Contest pour la réalisation de son prochain clip. Vous avez jusqu’au 27 avril pour soumettre un script ou un clip sur Aniboom détaillant votre idée pour le clip de Radiohead. Les fans voteront pour les 10 meilleurs qui recevront chacun 1000 $ pour créer une minute de leur concept. Radiohead choisira ensuite le meilleur qui recevra 10000 $ pour réaliser le clip complet pour le mois de juin. Particularité du concours, le clip est orienté animation et organisé avec le « youtube de l’animation » Aniboom.

Voici le clip d’exemple proposé:

Comme le rappelle Read Write Web, Radiohead n’est pas le premier groupe à recruter ses fans pour réaliser son clip. Au cours des dernières années, the Decemberists, Modest Mouse, Junior Boys, Willie Nelson, Bjork, Jonathon Coulton, and The Hold Steady, et d’autres ont aussi tenté l’expérience.

Les Beastie Boys avaient été plus loin en produisant « Awesome; I Fuckin’ Shot That! » (« Enorme, j’ai filmé ca ! »). Le temps d’un concert au Madison Square Garden, le groupe de hip-hop new-yorkais a prêté cinquante petites caméras vidéo à des fans sélectionnés sur internet. Avec une seule consigne : filmez ce que vous voulez ! Le résultat, un concert filmé de facon unique. Voici la bande annonce:

Il doit y avoir plein d’autres choses a faire… Demandez à vos fans !

Artiste du web: Bandy Toaster, la groovy girl

Bandy Toaster

Ils ont du talent, mais ils n’auraient probablement jamais été connu sans l’existence du web. Ce sont ce que j’appelle les artistes du web. Aujourd’hui je vous présente Bandy Toaster, alias Sophie Merry, une danseuse originaire de Dublin et qui danse vraiment très bien (j’suis amoureux!).


GIRL EN MODE GROOVY

Cette première vidéo a été tournée avec la musique au ralentie pour permettre à la danseuse des mouvements qui auraient été trop rapides à enchainer autrement, puis le film a été monter en accéléré pour coller à la musique. C’est ce qui donne cet effet étrange (et qui fait poser des questions aux gens et donc alimente le buzz). Résultat avec peu de moyens, un super spectacle et un succès planétaire (Sa vidéo a été vue plus de 2 millions de fois)!

Bien sur comme chaque vidéo qui a du succès, les imitations suivent (voir la groovy dancing little girl ou bien le groovy dancing boy)

Plus intéressant aussi, Bandy Toaster a inspiré plusieurs remix dont un qui est dans l’esprit des pubs iPod en remixant réutilise la vidéo groovy dancing girl #2. A mon avis ce remix égale, voire même surpasse l’original (je trouvai que la groovy dancing girl #2, bien que plus travaillé que la #1, manquait d’un petit quelque chose). Résultat, iGroove, une nouvelle œuvre, plutot sympa.

Voici l’originale groovy dancing girl #2

et voici le remix, iGroove

On voit ici clairement l’intérêt d’autoriser les autres à réutiliser et remixer des œuvres:

  • des nouvelles idées auxquelles l’artiste n’aurait jamais pensé apparaissent ainsi.
  • le style de danse lui même emprunte à Jamiroquai mais garde un style « Bandy Toaster »
  • les groupes dont la musique a été utilisé (Daft Punk et Justice) bénéficient d’une diffusion accrue.

Bref, le remixage et le « piratage » favorisent la diversité et la créativité.

Vous pouvez retrouver Bandy Toaster sur YouTube et sur MySpace

1 2 3 4