Street Pianos et réflexions sur les usages collectifs de la culture

Dans cet article encore une fois très bien écrit et très bien documenté, Lionel Maurel bibliothéquaire, juriste et spécialiste du droit d’auteur questionne le système du droit d’auteur à travers l’exemple des Street-Pianos, ces pianos mis à disposition dans des lieux publics pour que les passants puissent se les approprier librement.

Il pointe l’ironie qui fait que ces pianos mis à disposition dans l’espace public ne permettent théorie de ne jouer légalement que des morceaux du domaine public, tout autre morceau encore protégé par un droit d’auteur nécessitant théoriquement à l’autorisation préalable des titulaires de droits.

A travers cet article, une belle réflexion sur le droit d’auteur, la culture et ses usages. Lire la suite…

Les évènements co-créatifs pour passer du Do-it-yourself au Do-it-Together

Si la tendance actuelle dans le monde artistique c’est le DIY « faire soi-même », je pense que le futur va être le « faire ensemble » (Do-it-together, DIT).  Si sur Toc-Arts j’écris depuis longtemps sur la collaboration des artistes avec les fans, avec d’autres artistes, comment créer ensemble, en parallèle j’étudie depuis 2 ans de nouvelles formes de création collaborative centrées sur des évènements. Je présente ici une vision de ces formats d’évènements comme outil pour faciliter le « faire ensemble ».

Lire la suite…

Réflexion: tirer parti de la diffusion des images plutot que de la combattre ?

Quand on est photographe ou illustrateur, comment publier des images de ses œuvres sur le web où la copie et le remix sont des pratiques courantes ? Pour moi, vouloir prévenir la copie est comme vouloir arrêter la mer avec un château de sable. Il m’a toujours semblé plus interessant d’utiliser la copie, par exemple en mettant des œuvres sous licence Creative Commons et en « tatouant » les images, avec un lien propre et bien lisible dans les images, afin d’utiliser cette diffusion pour générer de la visibilité.

Mais la question est complexe et le débat reste ouvert.

Pour vous donner matière à réflexion, voici un article publié par le collectif SavoirCom1 suite à la décision du dessinateur Manu Larcenet de fermer son blog suite à de trop nombreux « emprunts » de son travail. Voyez notamment à la fin des exemples d’illustrateur et photographes faisant usages des licences libre et de la copie. Lire la suite…

Inspiration: entre sand painting et concert de dessin

Cette magnifique performance de l’artiste ukrainienne Kseniya Simonova vous laissera sans voix.  Comme dans un concert de dessin, elle dessine en musique et en direct mais au lieu de papier crayon elle utilise du sable posé sur un retroprojecteur.

Geste après geste, elle sculpte et transforme le dessin et nous fait voyager et vivre une histoire dure et émouvante. Découvrez cette artiste et cette discipline, c’est magnifique.

 

Est ce que quelqu’un connait le nom de cette discipline ?

Réflexion: Citer ses sources d’inspiration en tant qu’artiste

Alors que chez les scientifiques la citation des sources est encouragée (et même obligatoire), chez les artistes, il est inhabituel et parfois même risqué de citer ses sources d’inspiration. Dans une courte vidéo de 5 minutes, l’artiste-peintre Gwenn Seemel lance un débat très intéressant sur le sujet.

Lire la suite…

Les vidéos crées par les fans et les mashups rapportent plus aux labels que les vidéos officielles

Selon le patron de la section digital de Universal Music, les contenus générés par les utilisateurs, qui incluent les vidéos produites par les fans et les mashups, rapportent souvent plus d’argent aux labels de musique que les vidéos produites officiellement.

Ceci est en parti du à l’amélioration de la monétisation des vidéos par Youtube et sa publicité, mais aussi et surtout au fait que les internautes sont de plus en plus créatifs et créent de plus en plus de contenus en ligne (et donc élargissent la visibilité des l’artiste et les recettes associées).

(Information rapporté par Hypebot: Fan Videos Make Labels More Money Than Official Music Videos, Says Universal Exec)

Ce genre d’annonce et le succès de Gangnam style (la aussi du en grande partie au contenus produits par les internautes) font que l’industrie de la musique va maintenant commencer à s’intéresser très sérieusement aux contenus générés par les fans.

Bref après quelque années de retard et après avoir pourchassé ses clients (« pirates ») qui remixaient leur artistes préférés, il y a peut être une chance qu’ils arrêtent de regarder les fans comme de simple consommateurs et réfléchissent à faciliter l’appropriation des oeuvres par ces co-créateurs et co-diffuseurs.

Il y a plusieurs années déja, je vous parlai de la créativité des fans et de l’importance de collaborer avec eux, je vous montrai des exemples comme Radiohead qui recrutait ses fans pour réaliser son prochain vidéo (2008), des fans qui réalisaient des clips vidéos pour leur groupe préféré (2009), ou un clip mashup de Radiohead réalisé par un fan à partir de 36 vidéos Youtube (2011).

Je vous parlai de cette nouvelle tendance très importante qui étaient en train d’arriver: les remix et mashup de vidéos musicales (2011).

Bien sur, tous les contenus générés par les utilisateurs (UGC) ne sont pas toujours très créatifs et, comme le pointe un commentateur de hypebot, « contenus générés par les utilisateurs » signifie parfois simplement un visuel servant de support à un album complet mis en ligne.

Mais même dans ce cas il ne faut pas oublier aussi l’importance des fans qui en publiant et diffusant spontanément les œuvres sur de multiples canaux et supports, deviennent des diffuseurs et prescripteurs bénévoles qui étendent la surface de diffusion au delà de ce que l’artiste et les professionnels autour de lui auraient pu faire.

C’est ce que j’entrevoyais quand je vous disais que ces diffuseur 2.0 seraient l’avenir des l’artistes (2008).

Alors content de voir que l’industrie commence a comprendre l’intéret de travailler avec les fans, mais je crois qu’elle a encore un train de retard.

Cela m’a donné envie de vous proposer une réflexion sur les tendances emergentes que j’entrevoit aujourd’hui et dans un prochain article je me risquerai à lancer quelques prédictions.

 

Inspiration: Un court métrage en light painting

Nouvelle forme de création développée (apparue?) avec les appareils photos numériques, le light-painting consiste à prendre une photo avec une exposition de plusieurs seconde et utiliser une source lumineuse pour dessiner. Pour votre dose d’inspiration du jour, un magnifique (très) court métrage en light painting réalisé par Darren Pearson qui a mis un an de travail minutieux pour le réaliser. Un nouvel exemple des possibilités infinies de la technologie associée à la créativité humaine.

Découvert via le Daily Geek Show qui raconte l’histoire de cette création particulièrement originale. Je vous conseille par ailleurs d’explorer le site qui regorge de photos et de vidéos de création artistiques particulièrement novatrices.

1 2 3 11