Les sites internet pour les musiciens: une sélection par Zik’n’Blog

Une sélection de sites  utiles pour les musiciens: vendre son CD physique, vendre sa musique au format mp3, diffuser sa musique librement, des concours, annoncer vos concerts. Beaucoup de sites Canadiens, mais les musiciens français y trouveront aussi des liens utiles:

Les sites internet pour les artistes | Zik’n’Blog

Jeter un oeil au passage au reste du site (en particulier la liste d’archives qui remonte jusqu’à septembre 2000, « aaah, le bon vieux temps de Napster, … » ). Zik’n’blog est une mine d’informations et de réflexions intéressantes sur la musique en ligne.

Et pour ceux qui sont sur Twitter, suivez la veille culturelle de Caroline Fontaine @sincever

Where is my song, un nouveau blog sur la musique en ligne

« Olivier, fondateur de Mystar.tv, pour ceux qui connaissent (peut-être !) vient d’ouvrir www.whereismysong.net, un « blog » (rhaaa ce mot ») bref un site total perso avec des idées dedans rapport à la musique en ligne, son avenir et  et tout ça.
La chose a pour vocation de parler (beaucoup) des initiatives intéressantes / innovantes, des nouveaux modèles, des nouveaux artistes, malins et hors circuits traditionnels, plus quelques coups de cœur perso, parce que bon … L’idée étant de rester dans le bien fichu et constructif, vu que tout ça est passionnant. »

Des thèmes qui, évidemment, m’intéressent particulièrement… 😉 bon démarrage à Where is my song, en espérant que l’on aura plein d’échanges d’idées constructives…

Lien: « La musique gratuite a une vraie valeur économique »

La musique diffusée ou téléchargée gratuitement en ligne a une vraie valeur économique, qu’il serait absolument faux de dire que sa valeur est égale à zéro ! A partir de cette gratuité, il devient possible de fidéliser le public, de vendre des places de concerts, des collectors, etc….

« La musique gratuite a une vraie valeur économique » Libération.fr

Pour aller plus loin: d’autres articles « Artistes et gratuité« 

Être référencé sur iTunes sans les frais d’intermédiaire

WaTunes permettait aux artistes d’être référencés dans des plates-formes numériques en prenant une quôte de 10% de frais. Mais cette compagnie a décidé de renverser l’industrie puisqu’elle est la première à le proposer : elle supprime ces frais. On peut donc en conclure qu’un artiste peut à présent se retrouver sur iTunes, Napster et eMusic (juste 3 plates-formes là où d’autres agrégateurs ratissent plus largement les sites existants) sans les frais de l’intermédiaire agrégateur. De plus, tout se fait très simplement et rapidement puisque l’envoi se fera par FTP….

Être référencé sur iTunes sans les frais d’intermédiaire | Zik’n’Blog

Jacques Attali répond aux artistes à propos de Hadopi

Bien des artistes ne semblent pas admettre que l’Internet leur ouvre de formidables potentialités créatrices, que le projet de loi dite Hadopi, qui vise à interdire le téléchargement gratuit, ne vise pas à les protéger, mais à réserver l’essentiel de la valeur produite à quelques entreprises, et qu’un autre système de rémunération, fondé sur la nature profonde de l’Internet, leur assurerait un meilleur revenu et une bien meilleure reconnaissance sociale, s’ils s’en emparent avant que ne s’y rallient les entreprises qui la combattent aujourd’hui.

Jacques Attali répond aux artistes à propos de Hadopi

Le cinéma en pleine réinvention face au web

Two Fists One Heart, un film Australien de Shawn Seet produit par Disney/Buena Vista propose pour sa promotion une opération infiniment plus originale que l’inévitable site web dédié accompagné de la promo habituelle : ses producteurs ont décidé de mettre les scènes tournées et non montés lors du final cut sous licence Creative Commons (avec Attribution, ce qui leur permet d’obtenir un lien en retour vers le site du film).

Le cinéma en pleine réinvention face au web | ReadWriteWeb France

Lien: Le numérique est beaucoup plus favorable aux artistes

Denis Ladegaillerie, le fondateur de la maison de disques numérique Believe prédit la disparition du marché du CD physique d’ici deux à trois ans. Patricia Kaas, Soko ou les Fatal Picards ont signé avec lui pour assurer leur diffusion numérique. Interview.

Je ne crois pas à la disparition du CD, comme le vinyle, le CD a son propre intérêt et ses fans. L’objet physique reste important. Mais pour les « petits artistes » les alternatives numérique sont certainement intéressantes. D’où l’intérêt pour les musiciens de mettre en place une boutique en ligne pour vendre leur musique.

>Le numérique est beaucoup plus favorable aux artistes

Marques et musiciens : les liaisons fructueuses – Culture – Le Monde.fr

Pour acheter le nouvel album de Kool and the Gang, rendez-vous à l’hypermarché le plus proche de chez vous. Rayon culture ? Non, rayon lessive. L’affaire n’a rien d’une plaisanterie. Le groupe phare de l’âge d’or du disco, 70 millions de disques vendus, auteur de Celebration, Fresh, et autres tubes inoxydables, a choisi de distribuer, depuis le 8 octobre, son nouvel album (augmenté de trois « classiques ») dans les paquets de 90 doses de lessive Bonux. Un partenariat exclusif jusqu’en avril 2009 pour célébrer en commun les quarante ans de carrière du groupe et les cinquante ans de la marque française…

> Marques et musiciens : les liaisons fructueuses

Lien: La « génération MySpace » et la consommation musicale

« Une étude britannique menée par l’Université d’Hertfordshire et la British Music Rights sur la consommation musicale des 14/24 ans témoigne des habitudes de téléchargement et d’achat de la « génération MySpace ». Les principales conclusions pointées par l’étude : les jeunes aiment la musique encore plus que les générations précédentes, et ils écoutent beaucoup, partagent et vont voir des concerts… »

-> La « génération MySpace » et la consommation musicale

1 2