A Herret, le concert est dans le pré…

Ou presque ! Petit hameau situé au milieu de la campagne gersoise, Herret accueille depuis plusieurs années Tous lez Arts, un festival eclectique et sympathique.

Depuis le début Toc-Arts existe pour soutenir  les “petits” acteurs (assos, bénévoles, artistes) de la scène artistique et culturelle afin de developper les scènes artistiques et leur diversité, favoriser les rencontres et la créativité.

Si je parle souvent d’artistes, j’ai peu parlé d’organisateurs (à part le Courant d’Art café qui m’avais beaucoup inspiré).

Pour réparer cela et montrer des exemples positifs, je voudrai vous présenter l’association Gersoise Original Toboz Style qui organise depuis plus de 5 ans un petit festival d’été à Herret dans le Gers.

Ce festival baptisé Tous Lez Arts mélange expositions de peinture et de dessin, théatre, jonglage, scène ouvertes, concerts, bons repas … on peut en profiter en rester assis dans l’herbe et sous les étoiles ou bien dans des canapés mis a disposition sous un des chapitaux décorés.

Contrairement à la plupart des évènements où on vous fourre n’importe quoi en guise de nourriture, ici le classique sandwich saucisse vient avec ses petits legumes grillés à la plancha. Ce n’est pas grand chose mais ca fait plaisir et ce n’est qu’une partie des efforts déployés par les bénévoles pour que vous vous sentiez bien.

Et on se sent bien ! et ca se ressent dans la bonne humeur générale du festi. Volontairement accessible à tous les ages et tous les styles, le festival accueille un public très éclectique.

Le public est d’ailleurs encouragé à ne pas être seulement consommateur, mais aussi acteur du festival, via des scènes ouvertes ou un marché aux initiatives pour favoriser les rencontres et initiatives locales entre artistes, assos, ….

Ce week end aura lieu la 6eme édition (voir le programme). Si vous êtes dans le sud ouest, je ne saurai trop vous conseiller d’y faire un tour (moi j’y serai!)

Depuis quelques années l’entrée n’est plus « gratuite », mais à « prix libre », manière de soutenir le festival tout en le gardant accessible.

je vous laisse avec l’affiche et une présentation de l’asso:

Présentation de l’association Original Toboz Style:

Nous avons pour objectif de promouvoir des valeurs de partage et de découverte, principalement en milieu rural et à travers toutes les formes d’expressions artistiques dans un festival :« Tous Léz’arts ». Ce festival occupe depuis cinq ans Herret, un petit village de la commune de Condom, plus connue pour sa feria.

Ce festival se veut être le fil conducteur de rencontre et de partage des personnes qui aiment jouer, dessiner, partager, animer et oeuvrer autour d’une grande fête. C’est l’occasion pour chacun de venir écouter ce que les jeunes et les moins jeunes jouent dans leur garage, de découvrir des inconnus qui ont du talent pour la peinture ou pour la littérature, de se surprendre devant la nouvelle pièce de théâtre d’une troupe dynamique, d’être au contact de la réelle scène alternative.

Un festival pour tous les âges et toutes les bourses dans un lieu atypique où les Toboz rassemblent bénévolement des gens qui ont tant de choses à dire, à exprimer, à faire valoir ou à faire tout court… à chacun son affaire! Notre action s’étend aussi en ville avec l’organisation d’un week-end musical intitulé « Les pieds dans la paille » en mai 2009 dans les jardins de Compans- Caffarelli au centre-ville de Toulouse. Tout est en effet fondé sur le bénévolat, le recyclage, la création, les dons ou prêts d’autrui qui permettent à notre organisation de mener une marche paisible à travers des rires d’enfants, des chansons, de la musique, des couleurs, des odeurs, des sensations…..des émotions !

C’est en voulant fuir le vent lucratif actuel et un individualisme omniprésent dans notre société que nous offrons à un public de passage et le plus large possible, l’opportunité de passer du bon temps en famille pour un festival convivial, plein de conviction et de chaleur. Un peu comme une renaissance des fêtes populaires sous les fanions et les guirlandes lumineuses, c’est toutes les générations qui se manifestent sous tous Léz’arts. Le public participe à la fonction de ce festival dont il est lui-même acteur, c’est ça le Toboz Style !

En savoir plus: http://originaltobozstyle.blogspot.fr/

 

En espérant que beaucoup d’assos comme celle ci continuent à se créer et a exister. Car ce sont elles qui maintiennent la culture vivante et permettent aux artistes de partager leur talents.

Connaissez vous les concerts de dessins ?

Mélange de musique live et de dessin en direct, le principe des concerts de dessin c’est un spectacle de scène qui permet au public d’assister en direct à la création d’une bande dessinée, réalisée par des auteurs au cours d’un concert.

Concrètement une caméra est placée au dessus du dessinateur et filme la réalisation des dessins tandis qu’un vidéo projecteur retransmet en direct l’image au dessus des musiciens.

Voici quelques images et une vidéo pour vous montrer à quoi ça ressemble:

 

Des étapes d’un concert de dessin (j’ai oublié la source)

 Des dessins réalisés par l’amie Marion lors d’un concert de dessin à Bordeaux

 

Extrait vidéo d’un concert de dessin à Angoulème avec Blutch au dessin, Frédéric Deville au violoncelle et Yom à la clarinette.

 

Un nouvel exemple de collaboration fructueuse entres artistes, qui demande peu de matériel mais seulement un peu d’imagination et l’envie de travailler avec d’autres personnes.

Regardez si autour de vous il n’y a pas d’autres artistes, amis qui galèrent et si vous pouvez tirer parti de vos différences et des complémentarités de chacun.

En travaillant ensemble, on est plus fort. Même si ce n’est pas facile (ça demande une envie, de la patience, du respect et de l’écoute de la part de chacun), cela peut apporter beaucoup à tous.

 

BD 2.0: Dilbert teste le partage et les outils collaboratifs

Dilbert, la fameuse BD aux personnages fous furieux du monde de l’entreprise vient de lancer plusieurs services communautaires. Parmi ceux ci, un lecteur exportable pour recevoir la BD du jour sur votre site et même la possibilité de remixer certaines BD.

Très bonne initiative et une première pour le monde de la BD, Scott Adams, le créateur de Dilbert vous propose donc un widget (un lecteur) que vous pouvez afficher dans vos pages pour permettre à vos visiteurs de voir la BD du jour sur votre site. Bon le widget n’est pas le plus beau que j’ai vu (et pourquoi faire une fenêtre carré quand les BD sont en longueur ???), et pas hyper fonctionnel, mais ça marche, voyez donc:

Deuxième innovation, ce qu’il appelle les « mashups », c’est à dire ici la possibilité
de choisir le texte de la dernière case de la BD du jour pour faire un chute différente (avec le slogan: Serez vous plus drole que Scott Adams?). Après inscription au site, chacun est libre de proposer sa chute, les autres inscrits pouvant voter pour l’histoire la plus drôle et commenter.

L’original

dilbertoriginal.jpg

Le remix (plus drole a mon avis)

dilbertmashup.jpg

A coté des lecteurs exportables et des widgets, le site propose d’autres outils collaboratifs comme le partage par email, la sauvegarde, les alertes par RSS, le vote et les commentaires. Je trouve cependant l’aspect un peu fouillis et mieux pas forcement très accessibles aux personnes qui ne sont pas habituées à ces outils 2.0. En tout cas l’initiative est vraiment ouvertes sur la communauté et le partage et c’est ça le plus important.

BD 2.0 : une œuvre et une communauté

En ouvrant ses créations et en laissant jouer son public avec, Scott Adams créer un réseau social autour de son site, ça donne envie de revenir voir son travail et d’en parler. Typiquement pour moi le genre d’initiative qui a de l’avenir et dont l’artiste 2.0 doit s’inspirer…

Pour continuer le sujet, voyez la rubrique Toc-Arts sur les Widgets

Issuu: un outil pour illustrateurs, dessinateurs de BD, graphistes, peintres, photographes

Jacinthe a testé Issuu, un service qui permet de transformer un PDF en “livre virtuel” (au format Flash) tout en ayant la possibilité de le partager avec d’autres internautes que se soit dans son blog ou sur le site de Issuu.
Elle suggère une très bonne solution pour les photographes ou graphistes ne pouvant se faire un site web: la possibilité de créer un widget ou une page personnalisable avec Issuu. Nous avions déjà vu l’intérêt d’avoir un widget. Cela permet aux fans d’afficher les couleurs de leurs artistes préférés sur leurs sites persos et aux artistes d’être diffusés tout en gardant un certain contrôle sur leur contenu. Le format « livre virtuel » de Issuu semble parfait pour les illustrateurs, dessinateurs de BD, graphistes, peintres ou photographes.

En voici un exemple, qu’en pensez vous ? (cliquer sur la flèche pour tourner la page)

Le service est en anglais, mais il a l’air très facile d’usage. Pour en savoir plus sur Issuu, jette un œil à l’ergospeed de Issuu qui contient de bonnes explications et une démo en images.

Mise à jour: Sébastien me signale l’existence de Wobook un service similaire à Issuu et disponible en français. Wobook permet aussi de rajouter des vidéos, de créer des sommaires interactif, de personnaliser votre charte graphique pour rajouter votre logo et site internet, de faire des recherche de texte, contrôler l’accès et les droits d’impression, et d’obtenir des statistiques d’usage via google analytics. Bref un service très complet pour vos publications en ligne (Journaux, magazines, catalogues, livres, brochures, documentations…).