Thot un groupe et une approche à découvrir

Thot est un groupe à découvrir à la fois pour sa musique mais aussi pour son approche originale dans l’utilisation d’internet et son interaction avec les fans.

Je ne saurai trop vous conseiller de lire cet article qui retrace leur parcours, de groupe autoproduit qui essaye promouvoir un album à un groupe qui à crée un écosystème ou collaborent artistes, blogueurs et fans:

Thot, ou la chronique d’une pollinisation annoncée

Profitez en aussi pour découvrir la musique, ca reste en tete et ca ne laisse pas indifférent.

Plus de morceaux sur Soundcloud: http://soundcloud.com/thotmusic/sets

Original: un concert sur Chatroulette

Vous avez peut être entendu parler de Chatroulette, un site de chat + vidéo qui permet de « discuter » avec des inconnus et dont la particularité et de pouvoir « zapper » un correspondant qui ne vous intéresse pas en 1 click pour passer à un autre utilisateur. Plutôt connu pour son lot d’utilisateurs majoritairement masculins et louches, le site a été utilisé de façon originale par un artiste.

Le pianiste-chanteur américain Ben Folds a fait un concert récemment ou il se connectait en même temps sur Chatroulette et interagissait avec les utilisateurs du service en leur chantant des chansons improvisées pour les faire réagir. si vous comprenez l’anglais c’est beaucoup plus drôle, mais sinon regardez les têtes des gens et les différentes réactions, ca vaut déja le détour.

Mise a jour 1: Ben Fold vient de sortir une deuxieme vidéo, pas mal non plus:

Mise à jour 2: Pour la petite histoire ces vidéos sont intitulées Ode à Merton.

A l’origine le concept vient d’un internaute pianiste anonyme se surnommant Merton et qui le premier à commencé à faire des concerts/impros sur chatroulette depuis chez lui. Ben Folds a repris le concept lors de ses concerts, ce qui, je trouve, rajoute une certaine dimension au concept.

J’adore ce genre d’expériences: ca ne change pas le monde mais c’est original, ca sort des sentiers battus et c’en devient presque un projet artistique à part entière. Quand je vois des initiatives comme ca, je me dis que tout reste encore inventer dans l’utilisation d’internet pour faire sa promotion.

Artiste 2.0: Domenico Curcio, le pianiste 2.0

Un article de Presse-Citron sur Domenico Curcio, un artiste à découvrir, à la fois pour sa musique et pour ses initiatives originales. Voila une approche comme je les aime… 🙂

Domenico n’est pas un artiste comme les autres, et son approche est aussi nouvelle que passionnante : plutôt que d’adopter une démarche classique – à l’ancienne, devrait-on dire – qui consisterait à courir des maisons de disques exsangues dans l’espoir d’une signature toujours très hypothétique, il a pris son destin en main (il a de grandes mains, il est pianiste) et commencé à diffuser ses œuvres directement sur internet.

(…)

Utilisant au mieux les possibilités techniques offertes par le web de 2009, Domenico a lancé il y a quelques semaines les Live sur internet. A l’aide de sa webcam et du service de vidéo en direct Ustream, il joue ses créations en live pour les internautes, tout en tchatant avec eux entre les morceaux. L’émotion et la convivialité du concert dans une sorte d’intimité paradoxale que peut aussi procurer le web.

Lire L’article complet sur Presse Citron et l’analyse elle aussi très intéressante d’Eric sur Domenico Curcio, piano de moins en moins solo et toujours sur Presse Citron: Domenico Curcio : le blogueur est un pianiste comme les autres.

Voir aussi: Le site de Domenico Curcio pianiste 2.0


Distributeur Automatique de Culture pour des oeuvres libres

distributeurautomatique.jpg

Remplacer les friandises et autres sodas des Distributeurs Automatiques traditionnels placés dans les lieux publics par de nouveaux types de distributeurs qui favorisent la diffusion de contenus libres avec des licences libres… pour toucher directement le grand public.

Article rédigé par Jean-Luc Raymond le 23 juillet 2008 et publié sous licence creative commons.

L’éditeur de livres libres InLibroVeritas via Mathieu Pasquini lance en France un concept innovant : les Distributeurs Automatiques de Culture (DAC). L’objectif : remplacer les friandises et autres sodas des Distributeurs Automatiques traditionnels placés dans les lieux publics par de nouveaux types de distributeurs qui favorisent la diffusion de contenus libres avec des licences libres… pour toucher directement le grand public.

On peut imaginer mettre dans ce DAC non seulement de la musique, des DVD mais aussi des livres, des logiciels libres… Des oeuvres culturelles partagées et partageables qui retrouvent tout leur sens avec un mode de distribution plutôt inédit pour ce genre de créations :

“Détourner un concept, renverser les habitudes, bouger l’établi, comme toujours l’Art Libre trouve sa propre voie, et offre un nouveau mode de distribution/diffusion dans son écosystème.”

Un Distributeur Automatique de Culture peut aussi informer (brochures et guides municipaux, productions d’associations…),  mettre en place des oeuvres créées par des artistes locaux, des écoles et aussi pour donner ; oui, donner!

InLibroVeritas a présenté un prototype du Distributeur Automatique de Culture lors du Festival Libre Accès qui s’est déroulé à la Mairie du 2e Arrondissement de Paris, le 20 juin dernier. Pour personnaliser ce distributeur et en assurer sa diffusion, l’éditeur s’est associé à RSA Distribution. En standard, l’offre de Distributeur Automatique de Culture intègrera dans son catalogue des oeuvres musicales de Dogmazic, des films de Ralamax et des ouvrages de InLibroVeritas.

Il se murmure que le premier Distributeur Automatique de Culture sera mis en place à la rentrée à l’EPN du Point Cyb du Centre Information Jeunesse du Val d’Oise (France) sis à Cergy-Pontoise (1 place des Arts).

Pour plus de renseignements sur cette initiative :

Un site à visiter : ILV Distribution et un E-mail : contact@ilv-distribution.com

Merci à Olivier Lacombe du Centre Information Jeunesse du Val d’Oise pour cette information délivrée lors du Forum des Usages Coopératifs de Brest.

Article rédigé par Jean-Luc Raymond le 23 juillet 2008 et publié sous licence creative commons.

Ecriture 2.0: concours de micro-roman sur twitter

Un concours d’écriture (en anglais) a été lancé sur Twitter, avec comme contrainte, une limitation à 140 caractères. Cette contrainte donne lieu a un nouveau style d’écriture, original et percutant. Voici les gagnants:

Premier:

“Time travel works!” the note read. “However you can only travel to the past and one-way.” I recognized my own handwriting and felt a chill.

Deuxième:

Tony was a snitch, so I wasn’t surprised when his torso turned up in the river. What did surprise me, though, was where they found his head.

Troisième:

When Gibson hit that homerun in the fall of eighty-eight, my old man had never been so happy. He hugged me for the first time. I was eleven

Mention honorable 1

Happily sobbing she held the boy, her memory of his violent conception falling away. She had learned to love him, this would be her revenge.

Mention honorable 2

The priest at the funeral home asked if she had been a loving mother. The children all stared at each other. The silence spoke volumes.

Pour plus de détail sur le concours…

Intéressant, non ? Le micro roman, nouveau style entre le haiku et la nouvelle ? A quand la version française du concours ?