Réflexion: Citer ses sources d’inspiration en tant qu’artiste

Alors que chez les scientifiques la citation des sources est encouragée (et même obligatoire), chez les artistes, il est inhabituel et parfois même risqué de citer ses sources d’inspiration. Dans une courte vidéo de 5 minutes, l’artiste-peintre Gwenn Seemel lance un débat très intéressant sur le sujet.

Lire la suite…

Resources pour les artistes: les contenus Toc-Arts libérés

liberationLes contenus de Toc-Arts passent sous licence Creative Commons BY-SA, ce qui permet à n’importe qui d’en faire usage, y compris commercial, à seule condition de citer la source.

Des ressources pédagogiques

Au fil des années, Toc-Arts a accumulé pas mal de ressources pédagogiques. Les articles les plus lus sont des guides relativement complets sur des sujets variés, des réseaux sociaux au modes de financement, du streaming à la stratégie. Par exemple:

Copie et réutilisation

Ces contenus de Toc-Arts étaient déja sous licence Creative Commons, ce qui permettaient aux lecteurs de les réutiliser, mais la licence que j’avais choisi ne permettait pas d’en faire un usage commercial (sauf à demander l’autorisation d’abord).

L’idée était de permettre aux lecteurs de reprendre des contenus s’il le souhaitait, tout en empechant quelqu’un de se faire de l’argent sur mon dos (crainte légitime de tous les créateurs de contenus…).

Or il est des cas où la possibilité de réutiliser des contenus pour un usage commercial est vraiment utile et légitime: un formateur peut vouloir réutiliser des diapos, un article, une infographie, … un auteur pourrait réutiliser des articles entiers dans un ouvrage…

Combien de fois avez vous vu une image, une infographie, un texte qui vous semblait parfait pour ce que vous souhaitez faire mais que vous ne l’avez pas utilisé car il y a avait un droit d’auteur ? ou pire que vous avez bricolé quelque chose en cachette avec ce contenu sans y être autorisé ?

Copie et innovation

Parce que je pense que la liberté de copier et de remixer favorise la création, je « libère » aujourd’hui le contenu publié sur Toc-arts.

Les contenus publiés seront maintenant disponibles sous licence Creative Commons BY-SA, ce qui permet à n’importe qui de le réutiliser, y  compris pour un usage commercial. Seule conditions, citer la source (Lilian Ricaud, Toc-Arts.org) et laisser votre travail derivé sous les même conditions d’utilisation (vous ne pouvez pas remettre un copyright dessus).

creative-commons-by-sa

Ceci s’inscrit dans une démarche que j’ai entreprise dans mon activité professionnelle de formateur, où j’ai déjà commencé à libérer mes contenus de formation au travail collaboratif.

Je sais que certains formateurs ou auteurs me lisent: la licence CC-BY-SA vous permet de réutiliser ces contenus pour vos formations, ouvrages, y compris pour un usage commercial. J’espère que ces contenus vous serviront dans votre activité professionnelle, y compris à gagner de l’argent.

L’importance des biens communs

Toc-Arts a toujours été un projet ayant pour but de soutenir l’écosystème culturel à la base en aidant les artistes amateurs et les associations culturelles qui les aident.

Toc-Arts n’existerait pas sans les nombreuses lectures que des passionnés ont écrites et mises en ligne, sans les nombreuses musiques entendues, sans les nombreuses partitions transcrites par des amateurs, sans tout un tas de tutoriels, sans les logiciels libres qui font tourner ce site et une  partie de l’Internet…

Nous vivons en batissant sur la culture produite par ceux qui sont passés avant nous.

En libérant ainsi les contenus de Toc-Arts, je veux ajouter ma part à un ensemble de biens communs existant. J’espère que ces contenus seront utiles à d’autres comme certains contenus et logiciels libres m’ont été utiles dans le passé.

Si cela vous parle et que vous partagez ces valeurs, aidez Toc-Arts en faisant de la promotion ou en faisant un don ou un cadeau de soutien.

 

 

source de l’image: http://domino.centerblog.net/58-paul-eluard 

Everything is a remix: réflexions sur la copie, la création et l’innovation

Une documentaire vidéo qui fait réfléchir sur la création et la copie, le droit d’auteur. Une piste de reflexion sur les changements apportées par le numérique, mais aussi une source d’inspiration pour les créateurs.

Saviez vous que Led Zeppelin ne s’est pas seulement inspiré d’autres groupes de son époque, mais à carrément pompé bon nombre de ses tubes, parfois sans même prendre la peine de modifier le titre ou la chanson ?!

Saviez vous qu’en regardant attentivement Star Wars on peut deviner quelles oeuvres Georges Lucas a copié et transformé pour créer son chef d’oeuvres ?

Produite par Kirby Fergusson la série Everything is a remix est particulièrement fascinante.

A travers des exemples concrets Kirby Fergusson montre comment toute création est avant une copie modifiée d’une création précédente.

Toute création est un remix

Les vidéos sont en anglais mais proposent des sous-titres en français. Elles durent une dizaine de minutes chacune et sont très agréable regarder.

 

Le site de Kirby Fergusson
Everything is a remix

Créativité, innovation et remix

Contrairement à l’idée que l’on a du créateur, génie solitaire créant quelque chose d’entièrement nouveau dans un grand moment d’illumination, la réalité semble plus terre à terre.

Nous sommes tous influencé par le passé et que nous voulions ou non, ce que nous créons n’est jamais entièrement nouveau mais est l’aboutissement d’une série de micro-innovations qui ont démarrées par des imitations.

Mais je ne crois pas que ce soit problématique, au contraire. En l’acceptant et le comprenant on peut l’utiliser pour mieux créer.

Et c’est la que la vidéo de Kirby Ferguson est particulièrement intéressante pour les créateurs car il donne une équation simple qui résume simplement le processus créatif:

Créer = Copier + transformer + combiner

Dans toute création il y a d’abord une ou plusieurs copie. Copier est un phénomène naturel, reprendre ce que l’on aime et imiter c’est la meilleure manière d’apprendre, et se former .

Dans un deuxième temps pourtant, la copie est modifiée, transformée, elle peut changer de contexte être adaptée, rester semblable ou devenir complètement méconnaissable.

Enfin dernière phase du processus: combiner les copies transformées: c’est cet assemblage qui créer l’oeuvre originale et lui donne l’identité, le style, la patte de son créateur.

En pratique ce n’est pas aussi simple et binaire, mais globalement le processus créatif me semble fonctionner comme ca. Bien sur vous me direz certains créateurs innovent et font quelque chose qui n’a jamais été fait avant.

C’est alors intéressant de voir comment des créateurs particulièrement inventifs comme Michel Gondry parlent de leur inspirations. Bien souvent à la base, il y a eu une influence, quelque chose qu’ils ont copié mais tellement transformé par la suite que l’inspiration d’origine est méconnaissable.

Au final, je trouve ces idées plutôt rafraichissantes car elles ouvrent plein de pistes pour la création, la créativité, l’innovation, les remix…

Evidemment cela va en conflit ouvert avec une vision étroite du droit d’auteur… Kirby montre d’ailleurs très a propos que si la plupart d’entre nous n’avons pas de problèmes et a prendre et réutiliser le travail des autres, il est en revanche bien plus dur  pour nous de voir notre travail réutilisé.

« La plupart d’entre nous n’ont pas de problème avec la copie (tant que c’est nous qui copions) »

Pourtant à l’origine le droit d’auteur avait pour but de donner un avantage aux inventeurs et créateurs pendant une durée limitée avant que la création ou l’invention revienne dans le domaine public pour être librement réutilisée.

Culture du remix et innovation ouverte

 

Pourtant si la copie et le remix ont toujours existés dans l’histoire de la création et de l’innovation, c’était jusqu’alors un épiphénomène, me semble t-il. Je ne suis pas historien et je me trompe peut être, mais il me semble que si dans le passé on copiait ponctuellement quand le besoin s’en faisait sentir, la culture du remix a ceci de différent qu’elle accepte et recherche activement la copie comme principe fondamental du processus créatif.

Qu’en pensez vous ?

 

Nouvelles techniques photos pour de magnifiques vidéos

Voici une compilation de techniques photos innovantes, mais néanmoins accessibles pour concevoir des vidéos magnifiques sans un budget hollywoodien.

Le numérique ne révolutionne pas seulement la musique, mais aussi la photo. Comme les musiciens qui peuvent maintenant avoir accès a un home studio de qualité professionnelle pour un prix abordable, les photographes ont maintenant accès à des appareils d’une qualité incroyable.

Mieux la frontière entre photos et vidéos devient de plus en floue et les artistes s’en amusent.

Voici donc une petite compilation de techniques photos particulièrement intéressantes pour créer des vidéos.

Pour chaque technique je vous ai mis un ou deux exemples vidéos et le liens vers l’article wikipédia en francais et en anglais (souvent plus complet).

Stop motion / animation en volume

Le stop motion est une technique d’animation permettant de créer un mouvement à partir d’objets immobiles déplacés légèrement entre chaque prise. Je vous avais déjà montré cette vidéo précédemment:

 

Notez les variantes qui utilisent une nombre plus ou moins élevés d’images pour créer une effet d’accélération ou de ralentissement:

Time lapse / accéléré

 Slow motion / ralenti

HDR / Imagerie à grande gamme dynamique

Une technique qui permet représenter de nombreux niveaux d’intensité lumineuse dans une image et donne des effets suréalistes.

Des extraits d’une vidéo musicale réalisé en HDR:

Je n’ai pas trop aimé la musique de l’originale mais pouvez néanmoins la voir ici

Une HDR avec different traitements, vous pouvez voir la diversité des résultats que l’on peut obtenir.

 

Steadycam

Le glidecam ou steady cam est un système de stabilisateur qui permet d’obtenir un effet de survol, comme si la caméra était sur un rail ou un hélicoptère.

 

Voici une vidéo montrant comment ça marche:

Grand angle filmé avec Reflex

Une objectif grand angle permet un cadrage large d’objets rapprochés dont on ne peut pas s’éloigner.

 

D’après l’ami Victor, ces séquences ont été filmé avec un appareil photo Reflex numérique et un grand angle ce qui donne des superbes effet, parfait pour les grands espaces de ces fous du vide. Cette séquence est un trailer, mais vous pouvez télécharger le fim complet qu’ils ont autoproduit pour 5€.

Décentrement

Une technique originale qui consiste à prendre une partie latérale de l’image photographiée et qui donne du coup des effets très intéressants.

Dans l’exemple ci dessous l’artiste utilise du décentrement combiné à du time-lapse pour donner une illusion de miniature. Les décors, les gens, les voitures, tout a l’air de jouets, de fourmis. Fascinant !

 

Une vidéo musicale moins riche mais sympa aussi:

Et un bonus: comment faire des scènes de miniatures avec photoshop

 

Remix, Collaboration, …

Toutes les techniques décrites peuvent être combinées pour créer des effets encore plus spectaculaires.

Mieux, avec la démocratisation des technologies professionnelles pour les amateurs de photo, vidéos ou musique le potentiel pour des collaborations entre artistes de différentes disciplines augmente et avec lui la créativité artistique.

Que vous soyez musiciens, photographes ou vidéaste, ne restez pas tout seul et cherchez des collaborateurs pour compléter votre talent !

 

D’autres techniques ?

Je ne suis pas photographe moi même et j’en ai surement oublié. si vous en connaissez, merci de me donner des vidéos d’exemples dans les commentaires et je les ajouterai à l’article.