Guide: Promouvoir et vendre sa musique sur Facebook

Facebook de part sa popularité est maintenant un outil de promotion indispensable de l’artiste 2.0. Dans cet article nous verrons une présentation sommaire de la plateforme, les principales fonctionnalités, et aussi comment l’utiliser.

C’est quoi Facebook? L’internet pour les « nuls »!

Même si vous ne l’avez jamais utilisé, vous avez du entendre parler de Facebook. Apparu en 2005, Facebook est devenu en quelques années le lieu de rencontre le plus fréquenté sur Internet ( il rassemble plus de 400 millions de membres à travers le monde, dont 17 millions en Franceet il est le 2e site le plus visité au monde après Google.com).

Facebook, c’est une sorte d’internet dans l’Internet. C’est une plateforme qui vous permet très facilement de réaliser la plupart des actions que vous faites déjà en ligne (écrire à des amis, tchater, envoyer des photos, partager des liens, des vidéos, …) mais dans un cadre uniformisé et simplifié. Contrairement à internet qui est très hétérogène et peut être complexe à utiliser, Facebook fourni un moyen simple de communiquer et d’interagir avec ses amis/contacts, ce qui est l’une des raisons de son succès.

Si vous ne connaissez pas encore Facebook, jetez un oeil à cet article Wikipedia qui vous donnera les infos essentielles.

La chose la plus importante à retenir c’est que, dès que vous êtes actif sur Facebook, vos amis/contacts peuvent suivre vos activités.

Ainsi, chaque fois que vous publiez une photo, un lien, une vidéo, que vous faites un commentaire, ou que vous utilisez une application Facebook, vos amis peuvent le voir sur leur page d’accueil et à leur tour répondre ou participer.

C’est très pratique pour garder le contact avec ses amis/contacts et, si vous l’utilisez bien, vos informations peuvent se diffuser très loin et toucher beaucoup de monde. C’est donc un site essentiel pour les artistes qui veulent faire leur promotion sur internet.

Facebook pour les artistes

Facebook offre plusieurs outils pratiques pour les artistes:

  • les profils: ce sont les pages simples créées lorsqu’on s’inscrit. Généralement les utilisateurs utilisent leurs vrais noms ce qui favorise les rencontres avec les amis (contrairement à Myspace, sur Facebook les gens ont plutôt tendance à accepter seulement des personnes qu’ils connaissent dans la réalité, même si certains font aussi la course au plus grand nombre d’amis). En tant qu’artiste vous pouvez donc créer un profil Facebook en votre nom pour faire votre promotion dans votre cercle de connaissances.
  • les groupes: ce sont un peu les listes de diffusion de Facebook. L’administrateur du groupe peut envoyer des messages directement dans la boite aux lettres Facebook des membres du groupe. C’est donc une diffusion très ciblée. Notez que les groupes sont limités à 5000 membres et que vous ne pouvez pas en avoir plus au risque de perdre la capacité d’envoyer des courriers.
  • les pages: les pages ont été crées pour permettre aux entreprises ou aux groupes de musique de faire leur promotion. Initialement leur design était particulier, mais il est maintenant très proche de celui des profils et des groupes. Le principal avantage des pages, c’est que vous pouvez ajoutez des applications (voir plus bas) D’un autre coté les messages que vous envoyez aux membres sont simplement affichés dans un coin de leur profils parmi d’autres infos et non dans leur boite aux lettres. Petit détail qui a son importance: Facebook fourni des statistiques de fréquentations sur vos pages (et si cela ne vous suffit pas il est aussi possible d’utiliser Google Analytics pour des statistiques plus détaillées).
  • les évènements: lorsque vous organisez une manifestation vous pouvez créer une page rassemblant les infos de votre évènements (lieux, heure, prix, description, …) et envoyer cette page à vos contacts. Ce qui est intéressant c’est que les invités peuvent indiquer s’ils participeront ou pas. Ainsi si un des vos fans indique qu’il participera à un des vos évènements, ses contacts pourront le voir et seront donc informés indirectement de votre évènement. Plutôt bon pour la diffusion donc.
  • les applications: ce sont des modules qui rajoutent des fonctionnalités supplémentaires aux profils ou aux pages, comme la possibilité de republier automatiquement des articles, d’importer ses photos depuis un site externe, de rajouter de la musique sur son profil ou encore de jouer à des jeux ou autres quizz. Notez que les groupes ne peuvent pas avoir d’applications à l’heure actuelle.

Pour en savoir plus, lisez:

Que choisir pour sa promotion ? Pages ou groupes  ?

Dur de décider, même s’ils sont de plus en plus similaires, chacun à ses avantages et ses inconvénients. Je vous conseille de lire cet article :

Les pages « fan » dédiées aux artistes sur Facebook représentent un excellent moyen de promotion grâce à la visibilité qu’elles offrent et la possibilité d’interagir avec les fans. Elles permettent, entre autre, de publier de l’information pertinente à la promotion d’un artiste et aussi d’échanger avec ses fans à l’aide des diverses fonctionnalités disponibles (publication de nouvelles sur le mur, envoi de mise à jour, lien avec Twitter, etc.) et des applications spécialisées conçues pour les musiciens qui peuvent y être intégrées (Music, My Band, MyStore, etc. Les pages « groupe » vous permettent, d’un seul clic de souris, d’envoyer des messages à tout vos fans qui se seront inscrits à ce « groupe » et ce directement dans leur boite de réception Facebook.

Pour ceux qui veulent faire simple et ne pas se poser trop de questions, mon conseil:

  • créez un profil personnel en votre nom
  • à partir de ce profil, créer une page pour votre groupe

Applications Facebook pour les musiciens

Voici une sélection des applications qui me semblent les plus intéressantes pour les musiciens.

  • Diffuser et vendre sa musique: Reverbnation est un service très puissant pour les musiciens. Il permet de mettre sa musique en ligne, de la vendre, propose des widgets, des outils de mailing et bien d’autres choses. Il existe une application Facebook de Reverbnation appelée MyBand. Grâce à cette application vous pouvez mettre votre musique en écoute sur votre page, mais aussi de la vendre.

  • Diffuser et vendre sa musique: Nimbit est un autre service très pratique qui permet de vendre sa musique, du merchandising, mais propose aussi des outils de gestions de fans, mailing list etc… L’application Nimbit pour Facebook (appellée MyStore) est vraiment très sympa. En 1 clic pouvez écouter la musique, et avec 1 clic de plus acheter. Vous pouvez installer Nimbit MyStore sur vos pages fans ou sur votre profil.

  • Diffuser et vendre sa musique: Yozik est un autre service qui vous permet de vendre votre musique en ligne (voir le test du service). Principal avantage par rapport à Nimbit ou Reverbnation, Yozik est en francais, donc plus pratique pour vendre à un public francophone. Il existe une application Yozik pour Facebook, mais je trouve un peu laborieux l’installation et l’utilisation. L’équipe travaille actuellement sur une version améliorée qui devrait être disponible bientôt. A suivre donc.
  • Diffuser sa musique: Bandcamp est une autre plateforme de plus en plus populaire qui permet aux musiciens de mettre leur musique en ligne pour la vendre, l’application Bandcamp permet seulement de mettre sa musique en écoute pour l’instant, mais à mon avis la possibilité de vendre devrait arriver prochainement.
  • Diffuser sa musique: iLike est un service de partage et d’écoute de musique. Vous pouvez uploader votre musique, la mettre en écoute et les utilisateurs peuvent écouter, commenter, faire de playlists, ajouter à leur favoris, … Vous pouvez rajouter l’application iLike sur votre page pour faire écouter votre musique tout en permettant aux utilisateur du service de voter pour votre musique.

  • VidéosYouTube box est l’application Youtube la plus populaire sur Facebook. Elle vous permet d’importer vos vidéos depuis Youtube  avec pas mal d’options pour choisir ce que vous publiez et où le publier.
  • Réseaux sociaux: L’application Myspace pour Facebook permet à vos visiteurs de voir votre profil MySpace directement dans Facebook.
  • Réseaux sociaux: L’application Twitter pour Facebook permet de liez votre Page Facebook à Twitter et d’envoyer automatiquement un tweet quand vous postez sur votre page. Permet aussi de poster sur Facebook depuis Twitter en ajoutant un hashtag (#fb) à vos tweets .
  • Sondages: application Polls permet de créer facilement des sondages, pratique pour obtenir des idées de vos fans ou créer des concours. L’application Polls vous permet de rajouter images, vidéos ou des liens dans vos sondages. 
  • Personnalisation: Destinée aux utilisateurs avancés qui maitrise la programmation, l’application Static FBML permet de personnaliser en détail votre page en utilisant le FaceBook Markup Language (code dérivé du HTML).

Tutoriels Facebook:

  • Facebook fan pages: Un tutoriel bien fait sur l’utilisation des fan pages Facebook (28 pages)

Ajouter un badge Facebook sur son site

Pour promouvoir votre page Facebook, vous pouvez ajouter un badge sur votre site web ou blog très simplement. Ainsi vos fans présent sur Facebook pourront s’inscrire en un click et garder le contact avec vous.

Voici la liste des widgets proposé par Facebook:

Le widget que je préfère est le Fan box qui permet aux fans passant sur votre site web de s’abonner à votre page Facebook en un seul clic:

Pour l’installer il vous suffit de récupérer le code fourni par Facebook et de le coller dans le code HTML de votre site internet comme vous le feriez pour une vidéo youtube.

Que publier ?

Ok, maintenant tout est installé, les profils sont en place, les pages aussi. Maintenant que poster ? Et bien soyez naturel, parlez des choses que vous aimez ou qui vous tiennent à cœur, de ce que vous êtes en train de faire, écoutez les autres, participez aux discussions, … Bref soyez comme dans la vie réelle.

Deux conseils là aussi:

  • ne parlez pas que de ce que vous avez à « vendre »: quand vous croisez des amis vous ne leur dites pas à chaque fois « achète mon disque » ou « abonne toi à ma newsletter ». Sur Facebook c’est pareil, si vous ne parlez que de ce que vous avez à vendre vous risquez de vite vous retrouvez à parler tout seul… Essayez de trouver un équilibre entre la conversation et les infos que vous voulez faire passez.
  • soyez présents régulièrement: pas besoin d’être connecté tous les jours ou de poster toutes les 5 minutes, mais soyez présent régulièrement pour suivre les activités de vos amis, participer aux conversations et faire passer des infos sur ce que vous faites. Si vous ne postez pas pendant 6 mois, les amis se rappelleront de vous mais les fans occasionnels risquent de vous avoir oublié.

Encore une fois il vous faudra essayer, faire des erreurs et trouver le style et le rythme qui vous convient en fonction de vos disponibilités. Si vous ne savez vraiment pas quoi publiez jetez un œil à « statut a la con« , site qui porte bien son nom. Inutile donc rigoureusement indispensable. 🙂

Vie privée

Par son coté viral (l’info se diffuse très vite) et la tendance de l’entreprise à vouloir rendre publiques les informations publiées par les utilisateur pour les rendre exploitables, cela peut poser des problèmes de vie privée (vous ne souhaitez pas forcément que votre mère ou votre patron puissent voir ce que vous faites avec vos amis ou fans). Deux conseils:

  • allez définir vos paramètres de vie privée: qu’est ce qui est visible par tout le monde, vos amis ou amis d’amis. Prenez le temps de bien lire et de bien comprendre. Ce n’est pas compliqué ni très long et c’est important.
  • ne publiez rien que vous n’oseriez pas montrer à votre famille ou votre employeur. Oui vous pouvez spécifier que seuls vos amis peuvent voir vos publications, mais qu’en sera il dans 6 mois ? Dans 10 ans ? Si Facebook change de conditions d’utilisations ou bien si quelqu’un se fait passer pour un de vos amis afin d’accéder à des informations personnelles vous concernant (le FBI a déjà commencé à le faire aux Etats-Unis et on trouve maintenant des logiciels permettant aux entreprises de traquer l’activité de leur employés sur les réseaux sociaux…)

Conclusion

Rappellez vous, Facebook est un outil et juste un outil.  Utiliser un outil ce n’est pas une stratégie. Comme le dit Virginie « un objectif FLOU, ça donne une connerie PRECISE ».

Donc avant de foncer pour créer votre page sur Facebook, lisez ou relisez C’est quoi une bonne stratégie digitale ?

Pour finir j’ai essayé de faire un tour d’horizon assez large d’après ma propre connaissance de Facebook et des recherches. Il se peut que certaines infos soient inexactes, incomplètes ou bien périmées. Dans cas, laissez moi un message dans les commentaires et je mettrai cet article à jour.

Le guide de la musique sur twitter

A coté des poids-lourds des réseaux sociaux, Myspace et Facebook, Twitter s’impose de plus en plus comme un outil indispensable de tout artiste 2.0 qui se respecte, surtout depuis qu’il a reçu beaucoup d’attention de la part des médias et que son nombre d’utilisateurs a explosé.

Pour tous ceux qui ont observé le phénomène de loin et veulent en savoir plus, voici un guide entièrement dédié à la musique sur Twitter. Il propose:

  • Une partie annuaire pour se faciliter la vie sur twitter. Parce que c’est compliqué de savoir qui a un compte sur Twitter. De savoir qui suivre. Avec cet annuaire, vous vous inscrivez, ou vous inscrivez un label que vous aimez et tous les utilisateurs peuvent les suivre simplement. Pour faciliter encore la démarche, une sélection d’incontournables est en cours de réalisation et sera mise à jour régulièrement. 10, 20 ou 50 comptes à suivre en un seul clic. Festivals, labels, Rock, tout y passera.
  • Une partie guide qui explique le fonctionnement de Twitter, son intérêt pour la musique, les meilleures applications et les pires ratages, recense les nouveaux sites qui gravitent autour de Twitter et de la musique. Cette partie est également ouverte à tous. Il vous suffit de nous proposer un article ou un site en utilisant les formulaires de contact.

Un site qui s’annonce prometteur. A suivre de près.

http://www.twittermusicguide.com/

Pour les anglophones et twitterphiles vous pouvez aussi jetez un œil à ma sélection de liens sur twitter et la musique 2.0. Si un jour j’en trouve le temps je traduirai quelques uns de ces articles pour le guide de la musique sur twitter…

Quelles stratégies pour mettre sa musique en téléchargement

Je l’ai dit et redit: barricader sa musique ne sert à rien, internet est un réseau et une musique écoutable est toujours copiable d’une manière ou d’une autre. D’autre part, est ce que le “pire-ratage” pour les artistes ce n’est pas d’être ignoré ? Donc plutôt que de lutter contre la copie, mieux vaut l’utiliser.  Nous allons réfléchir ici à quelques stratégies pour mettre sa musique en téléchargement et la diffuser de façon intelligente.

Avant de démarrer : SACEM vs licences libres

Il faut savoir que lorsque vous êtes « déclarés à la Sacem », il faut payer pour pouvoir diffuser votre musique. L’artiste qui veut diffuser sa musique paye, mais celui qui veut diffuser la musique de cet artiste paye aussi.

[EDIT voir commentaires]

L’inscription à la Sacem a un coût important pour un petit artiste qui ne peut espérer que peu de retours de collecte de droits. De plus ceux qui diffusent la musique de cet artiste payent aussi.

Du coup, c’est un frein important pour la diffusabilité de l’œuvre. Peu de gens sont prêts à payer pour diffuser la musique d’un autre. Par contre, des licences comme les Creative Commons permettent une libre diffusion tout en gardant la paternité de l’artiste. Nul besoin de payer, ce qui donne un coup de fouet à la diffusion de l’artiste.

Où mettre sa musique en téléchargement ?

Il faut que vous soyez là où votre public est déjà:

  • plateformes d’écoute en ligne: itunes, jamendo, last.fm, deezer. Ce sont des lieux dédiés à l’écoute de musique. Il y a beaucoup de choix et cela peut être dur d’être repéré, mais c’est quand même important d’être présent pour vous donner une chance d’être écoutés.
  • réseaux sociaux: myspace, facebook, skyblogs, twitter… Ce sont des lieux de passage, de discussion et de détente importants, comme les cafés en ville. Vous pouvez toucher beaucoup de gens ici. Mais comportez vous de manière sociale. Il ne vous viendrait pas à l’idée de rentrer dans un café et de bombarder aveuglément tout le monde avec vos prospectus ou de leur crier dans les oreilles que votre musique est la meilleure. Comme dans la vie réelle, repérez les personnes les plus susceptibles d’être intéressées et/ou de relayer vos infos, puis engagez la discussion.
  • réseaux p2p: BitTorrent, Emule, … ce sont des lieux ou les gens téléchargent de la musique. Cela peut donc être intéressant d’y être et d’y placer certains morceaux. L’écrivain Paolo Coehlo s’est piraté lui même avec un certain succès. N’oubliez pas de mettre des infos sur le groupe et un lien vers le site dans la description du fichiers et aussi dans l’archive contenant la musique, ça permettra aux gens de revenir vers vous plus facilement.
  • site de partage de vidéos: youtube, dailymotion. Un autre endroit populaire et de rencontre que de plus en plus de gens utilisent. En plus le fait d’avoir des images ou vidéos apporte un plus à la musique. Pas besoin d’avoir forcement une vidéo hyper léchée (vous pouvez faire un diaporama ou mettre une vidéo de concert) mais attention par contre à avoir un son correct, sinon vous ferez fuir tout le monde. Essayez surtout d’être originaux (Voir des conseils pour créer une vidéo virale).
  • sites de diffuseurs: BnFlower, blogueurs, … ils sont intéressés par la musique et veulent vous aider à diffuser la votre. BnFlower est une communauté de diffusion prescriptive dont les membre ont pour but de promouvoir des musiciens qu’ils apprécient. Il y a aussi de nombreux blogueurs qui partagent leurs goûts en ligne. Repérez les prescripteurs qui sont susceptibles d’être intéressés par votre son et envoyez leur un message personnalisé (et non un copier/collé) avec un moyen d’écouter votre musique. S’ils aiment ils vous feront beaucoup de promotion !
  • web radios: une piste que je n’ai jamais explorée, mais je pense qu’il doit y avoir un filon ici: démarcher des webradios et leur proposer de découvrir votre musique pour qu’elles la diffuse. Certaines webradios comme Sing Sing (la meilleure webradio du monde et de St-Malo) ont des auditeurs très fidèles et très à l’affût de nouveautés.
  • votre site web / blog: le point central de votre stratégie de diffusion. Votre musique doit être absolument facile à écouter (et éventuellement à télécharger). Ça semble évident, mais de nombreux sites de musiciens ne proposent pas ou peu de musique à écouter. Pour avoir souvent galeré à chercher à écouter des morceaux sur des sites d’artistes, il m’arrive maintenant de chercher directement le myspace d’un artiste pour être sur de pouvoir écouter sa musique sans tourner en rond. Choisissez une solution qui fonctionne sur la plupart des navigateurs et ne nécessite pas de plugins spéciaux pour écouter.
  • dans la salle de concert: proposez aux gens de repartir d’un avec un ou plusieurs de vos morceaux de l’album ou bien de l’enregistrement du live sur leur clé USB. Ils viennent d’entendre la musique, ils ont aimé, si vous leur donner du matériel, il y a de grandes chances qu’ils continuent à la faire tourner sur leur platines chez eux, la fassent découvrir à leur entourage et continuent à danser 🙂 .

Quelles stratégies pour la diffusion

Je trouve dommage de surprotéger sa musique, autant je trouve aussi dommage de mettre sa musique en téléchargement sans réfléchir avant à une façon de le faire. Il y a pour moi deux idées clés à garder en tête dans une stratégie de diffusion:

La première idée, c’est de tout faire pour faciliter l’appropriation et la diffusion de votre musique par vos fans. Les gens qui vous aiment peuvent et veulent vous aider de multiples façons. Aidez les à vous aider.

La deuxième idée, c’est d’être en contact avec vos fans, parler, écouter, discuter, échanger. Comme vous, ce sont des êtres humains qui aime discuter avec ceux qu’ils apprécient et avoir des nouvelles de temps en temps. Arrêtez le monologue, soyez à l’écoute et engagez une vraie discussion. Vous serez étonné de toutes les choses intéressantes que vous découvrirez.

Quelles stratégies pour mettre de la musique en téléchargement

  • simple téléchargement libre: le plus simple, les gens écoutent en ligne ou téléchargent. Le format doit être mp3 (universel) mais vous pouvez aussi proposer une qualité supérieure (formats wave ou ogg). Les gens prennent, peuvent copier sur leurs baladeurs mp3, téléphones et échanger avec leurs amis.
  • téléchargement après inscription: vous demandez aux gens qui téléchargent leur contact et quelques informations avant de les laisser télécharger. C’est ce que fait Nine Inch Nails. Cela permet de se constituer un carnet d’adresses important et d’annoncer ses nouveautés (nouveaux morceaux, nouveaux concerts, …) à un public ciblé.
  • mettez des morceaux complets, pas des extraits: Un extrait est frustrant. Si on aime, on veut l’écouter jusqu’au bout et le partager. Une chanson complète aura des chances d’être copiée et donnée à des amis. En revanche il y a peu de chances qu’un extrait soit diffusé, car ça vaut rarement le coup.Même si vous ne voulez pas mettre beaucoup de musique en téléchargement, mettez au moins une chanson complète.
  • sortir des news à intervalles réguliers: rien de tel pour garder le contact, les fans savent à quoi s’attendre et reviennent vous voir, ne vous oublient pas. Rien de pire que de faire une grosse com’ puis de tous laisser tomber au bout de 3 mois sans donner de nouvelles. On revient une ou 2 fois sur le site, puis quand on voit que rien ne bouge, on se dit que le groupe est mort et on passe à autre chose.
  • sortir des épisodes musicaux à intervalle réguliers: regarder la stratégie originale de Uniform motion pictures, c’est simple, c’est bon esprit et c’est bien fait. Ça donne envie de faire découvrir à d’autres. L’idée ici c’est de « casser » le format CD, 10-12 titres, sur un album qui ne sort que tous les ans au mieux, sortir de la musique sur la durée, avec un format original (vidéo + graphisme) suscite la curiosité des fans et aide à conserver l’intérêt dans la durée.
  • originalité, remix, détournements, humour, … le public aime les surprises, les idées originales, regardez les points qui vous caractérise et utilisez les pour vous différencier des autres. Chacun est unique. Jouer avec vos forces, mais aussi vos faiblesses…
  • observez et écoutez: regardez les statistiques de musiques écoutées et téléchargées, les vues de vidéos. Écoutez ce que les gens disent ou demandez leur directement.

J’ai mis beaucoup de possibilités dans cet article. Certaines fonctionneront mieux pour certains artistes que pour d’autres. A vous de faire vos choix et vos essais. Combinez certaines de ces stratégies selon vos besoins et vos capacités pour maximiser vos chances de toucher vote public. L’idée générale étant de tisser un filet sur internet en étant partout où les auditeurs passent ou s’arrêtent pour permettre à « ceux qui ne savent pas encore qu’ils adorent votre musique » de la découvrir. 😉

Vous avez déja essayé certaines choses dans ce sens ? Vous pensez à d’autres idées ?