De la préhistoire au streaming, tour d’horizon de la distribution de musique

Dans cette présentation très complète, Andy du groupe Uniform Motion retrace l’histoire de la distribution de la musique, afin de mieux comprendre le contexte actuel du streaming et du téléchargement.

Outre l’historique qui remet bien les choses en contexte, on y trouve beaucoup de chiffres très interessant sur les différentes sources de revenus issues du streaming (Spotify, Deezer, mais aussi Youtube), le role et l’attitude des sociétés de collecte de droits, …

La présentation est en CC-BY-SA, qui permet sa réutilisation, à condition bien sur de citer la source et d’écouter sa musique 😉

Combien gagne un musicien DIY sur les plateformes de streaming et de vente en ligne ?

Voici un témoignage du groupe Uniform motion qui était revenu il y a quelques temps sur ce qu’ils gagnent sur le le streaming et les ventes en ligne  en tant que musiciens DIY.

Je regroupe ici 2 articles originellement publiés en anglais sur le blog d’Uniform Motion et que j’ai traduit. Le premier donne des chiffres des ventes et de stream sur la période 2010 tandis que le deuxième fait une mise à jour des chiffres pour 2011.

Je trouve ces articles intéressants car il donnent à voir une réalité du métier de musicien de nos jours et sur la difficulté de vendre assez de musique pour faire un bénéfice réel.

Si l’abondance de plateformes de vente et la facilité d’utilisation permettent de vendre sur toute la planète, en pratique il faut vendre un certain volume pour que cela devienne rentable de vendre sa musique.

Le streaming, présenté comme une alternative possible, semble lui aussi limité dans sa capacité à soutenir la scène musicale, au moins à l’heure actuelle.

Note: J’ai traduit rapidement et vous m’excuserez s’il reste des fautes ou du franglais (suggestions bienvenues en commentaires)

 Combien gagne un musicien DIY sur ses ventes en ligne

Article original Release day economics écrit par Andy du groupe Uniform Motion.
 
Notre nouvel album est « officiellement » sorti aujourd’hui. Cela veut dire que vous retrouverez une version digitale sur les différents sites de vente en ligne comme iTunes, AmazonMP3 et eMusic, et que vous pourrez les lire en streaming depuis des seevices comme Spotify ou Deezer.

Les versions physiques (CD et vinyles) sont seulement disponibles depuis notre Bandcamp et aux concerts.

Malheureusement, vous ne pourrez trouver notre album dans aucun magasin de musique. La raison: nous n’avons pas de label, ce qui signifie que nous n’avons pas accès à la distribution. Sans distributeur, vous ne pouvez pas vendre votre CD dans les magasins de musiques.

Si vous travailler pour un distributeur et que vous êtes interessé pour distribuer notre CD, vinyle ou les deux, n’hésitez pas à nous contacter !

Si vous acheter notre musique ou utiliser un des services « légaux » de streaming, voici un aperçu de là où va l’argent.

Spotify

Sur Spotify, le ppaiement par stream est en moyenne de 0,003€.
Donc si vous écoutez notre album en entier, nous obtiendrons 0,029€
Si vous écoutez l’album 10 fois sur Spotify, nous obtiendrons 0,29€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 2,94€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 29,47€ !

Si vous utilisez la version gratuite de spotify, cela ne vous coutera rien. Spotify gagnera de l’argent avec les publicités. Si vous utilisez une des versions payantes, nous ne savons pas du tout comment ils calculent le partage de revenus. Ils livrent seulement cette informations aux majors…

Deezer

Deezer semble payer un peu plus. Nous avons reçu 0,006€ par lecture de leur part. Ca fait 0,052€ par album écouté.

Si vous écoutez l’album 10 fois sur Deezer, nous obtiendrons 0.52€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 5,2€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 52€ !

Nous ne savons pas non plus comment eux partagent les revenus.
 
 

eMusic

eMusic est un service sur abonnement. Le coût d’un album dépend du plan que vous avez. Nous recevons à peu près 0.29$ par chanson ou 2.60$ par album (9 chansons).
 
 

Amazon MP3

Vous payez 7.11€ pour télécharger les mp3s. Nous recevons 4.97€ la dessus. Cela fait un partage 70/30.
 
 
 

iTunes

L’album vous coutera 8.91€ si vous l’achetez chez Apple. Il y a un partage 70/30 la aussi, nous garderons donc 6.28€ par album. Cela dit, cela nous coute aussi 35€/an pour garder un album sur iTunes, Spotify et Amazon (105€/an pour tout nos 3 albums).

Nous gagnons donc pas d’argent tant que 24 personnes n’ont pas acheté une version digitale de l’album sur iTunes ou 150 chansons, ou si nous obtenons pas des dizaines de milliers d’écoute sur Spotify !

En fait, dans la plupart des cas, ce n’est pas du tout viable économiquement de vendre sa musique [Note du traducteur, c’est un des argument de Ian Roger dans sa stratégie pour vendre sa musique comme une rockstar]

Mais si vous achetez directement chez nous ?

 

Vente directe avec Bandcamp

Digital:

Nous laissons les gens choisir ce qu’il veulent payer pour la version digitale. Si vous choisissez de payer 5€, Paypal prend 0,37€, Bandcamp prends 0.75€. Uniform Motion garde 3.88€. Cela ne nous coûte rien d ‘avoir une page sur Bandcamp.

Si vous décidez de ne rien payer, et bien nous n’avons rien, mais au moins vous n’avez donné aucun argent indirectement à une major, comme cela semble être le cas avec Spotify !

CD:

si vous achetez un CD directement chez nous pour 10€, Paypal prends 0.515€, Bandcamp prends 1.5€. Il y a donc un peu moins de 8€ pour nous. Mais, attendez une seconde, cela coûte un peu plus de faire un CD.

Le CD lui même coute 1.2€, le livret coute environ 50 centimes, le packaging du CD est 1.8€ et le stocker sur le devant coûte 35 centimes. Ca fait un total de 3.65€.

Donc en réalité, il reste 4.34€ pour nous.

Vinyle:

Si vous achetez un vinyle 12 » à 15€ chez nous, Bandcamp prends 2.25€, Paypal prends 0,646€. Il nous reste donc 12€10.

Le coût du vinyle lui même est 3,06€, les étiquettes coutent 1.3€, soit un total de 4.36€.

Il reste donc 7.75€ pour nous. Cependant nous avons du presser 250 copies (commande minimum). Nous devons vendre 72 exemplaires avant de rétablir la balance sur la production de vinyles. Nous en avons vendus 30 jusqu’à présent.

Si nous arrivons à l’équilibre financier, nous baisserons un peu les prix. 🙂

Modification (14/09/2011)
Quelques personnes nous ont posés des questions sur les chiffres des vinyles. Ces chiffres peuvent être un peu confus, alors alors voici des précisions.

Nous avons commandé 250 copies parce que c’est le nombre minimum pour une commande de vinyles (la plus petite quantité que nous avons pu trouver).

Pour garder les coûts le plus bas possible nous avons choisi une pochette blanche sans rien puis nous l’avons personnalisée avec un sticker.

Il y a donc un sticker sur le devant de chaque vinyle. Et nous avons décidé d’en mettre un avec le nom du fan sur le dos de chaque album pour les 50 premières commandes.

250 copies (vinyle noir double face avec pochette blanche) nous ont couté 775€. Soit 3,1€ par copie.
Le sticker du devant coute 0.6€, celui de derrière 0.70€. Les chiffres sont bizarres parceque nous n’avons pas commandés 250 stickers. Nous en commanderons plus si nous vendons assez de copies de l’album, mais si nous n’en vendons que 50 ou 100 pourquoi en acheter plus. Nous n’avons pas eu le choix avec les vinyls, mais nous l’avons eu avec les stickers. Nous avons donc commandé seulement 75 stickers pour le devant et 50 stickers personnalisés pour le derrière, mais mes chiffres sonr basés sur 75 de chaque.

775 + 45 (0.6 X 75) + 52.5 (0.7 X 75) = 872.5 €
872.5 / 12.1 (prix net pour chaque copie) = 72.107

C’est de la que vient le chiffre 72. Ca aurait probablement du être 73 copies pour équilibrer les comptes, mais hé, je suis un musicien pas un comptable ! 🙂

Combien gagne un musicien DIY sur ses ventes en ligne ? La suite…

Article original Update to Release day economics écrit par Andy de Uniform Motion.
 

Mise à jour de l’article Release day economics

Les données for iTunes, eMusic, etc n’ont pas changé depuis que nous avons publié Release day economics en septembre 2011, mais les paiement de services de streaming comme Spotify et Deezer ont augmentés de facon significative alors nous avons pensé vous donner une mise à jour des chiffres.

Spotify

Les paiements de Spotify ont augmentés de 56% en 2011 comparé à 2010. Le paiement par stream etait en moyenne 0,003€ en 2010. En 2011 la moyenne est monté à 0,0047€ par lecture.

Donc si vous écoutez notre album en entier, nous obtiendrons 0,042€
Si vous écoutez l’album 10 fois sur Spotify, nous obtiendrons 0,42€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 4,23€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 42,30€

 

Deezer

Les paiements de Deezer ont augmentés de 116% en 2011 comparé à 2010. Récemment, nous avons reçu 0,0127€ par lecture.
Ca fait 0,11€ par album écouté.

Si vous écoutez l’album 10 fois sur Deezer, nous obtiendrons 1,14€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 10,14€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 100,14€ !

A suivre

Je vous laisse découvrir leur musique, et maintenant que vous avez où va l’argent, n’hésitez pas à acheter.

Diffuser des concerts et des évènements en direct sur Youtube avec Google Hangout (Vidéo Bulles)

Google a récemment mis à jour Hangout, le chat vidéo de son réseau social Google plus et permet maintenant à n’importe qui de diffuser des évènements en direct sur Youtube. 

Diffusion de concerts et d’évènements en direct

Je vous parlais récemment de l’utilisation de Ustream pour diffuser des concerts en direct sur internet. Je vous parlai aussi de l’importance du dévelopement de la vidéo en ligne et notamment de Youtube et le futur de la musique.

Et bien nous sommes en plein dans l’actualité puisque Google propose depuis peu une option similaire à Ustream pour diffuser des concerts en direct sur Youtube grace à Vidéo bulles ( » hangouts « ) le logiciel de vidéo chat intégré à son réseau social Google plus.

Une bulle (« hangout »), est un système de chat vidéo collectif et spontané, réunissant entre 2 à 10 personnes en simultané. Chaque bulle peut potentiellement être rejointe par quiconque en possèderait l’URL unique. Ces « vidéos bulles » permettent aux internautes de retrouver entre amis ou autour d’évènements.

Il est ainsi possible de se retrouver autour d’un traitement de texte partagé, d’un dessin, ou d’une vidéo Youtube, le tout avec le vidéo chat qui permet de se voir et de discuter en direct.

Google Hangout fait partie de la suite sociale « Google Plus« , lancée par Google pour concurrencer Facebook. J’ai été longtemps sceptique quand à cet outil, en partie car Facebook avait déja conquis le terrain et que Google Plus ne semblait séduire que mes amis les plus geeks et non le grand public.

Mais je vois depuis quelque temps de signes que Google Plus devrait finir par décoller. Contrairement à Facebook qui devient de plus en plus complexe et surchargé, Google Plus est « plus » agréable à de nombreux points de vue.

Je referai donc un petite présentation dessus.

 

Exemple d’utilisation par des artistes : Les hangout parties de Uniform Motion

Expérimentateur et précurseur, le groupe Uniform Motion av déja testé le concert en direct via les vidéos bulles depuis longtemps. Ils ont d’abord commencé par inviter leur fans à une répétition, puis plus tard à un vrai concert.

Voici une traduction du récit de leur expérience:

Nous avons organisé une Vidéo bulle sur google plus pour voir si ca pouvait être une plateforme viable pour notre expérience audiovisuelle hypnotisante !

Nous étions organisé ainsi:

Renaud (notre illustrateur) partageait son écran (où il dessinait sous photoshop) dans une fenêtre.

Olivier (batterie, clavier) and Andy (guitare, voix) partageaient une webcam et l’audio. Nous avons utilisé 2 micros statiques et une table de mixage afin d’améliorer la qualité du son et simplement uilisé la caméra présente dans le mac d’Olivier.

Nous avons coupé la sortie son pour éviter les larsens. La plupart des gens ont compris très vite qu’ils pouvaient couper leurs micros, mais nous pouvions toujours voir tout le monde sur l’écran. Les applaudissement silencieux sont plutôt mignons !

Nous avons rendu la vidéo bulle publique afin que n’importe qui puisse venir, mais il fallait une invitation pour pouvoir le faire.

Chaque participant peut choisir quelle image principale il veut voir sur son écran et peut passer de l’image des dessin à celle des musiciens ou des autres spectateurs.

Les gens peuvent utiliser la fenêtre de chat pour interagir pendant que nous jouons.

Après le concert, nous sommes restés discuter avec tout le monde pour un moment et nous leur avons demandé ce qu’ils avaient pensé de la plateforme et du concept.

Tout le monde était d’accord pour dire que c’était un concept cool et que nous devrions le faire plus souvent, ce que nous allons faire.

 Quelqu’un a fait une vidéo d’une des chanson qui vous donnera une idée de l’expérience du point de vue d’un spectateur. La qualité du son et de la vidéo n’est pas géniale. Nous essaierons de de faire une capture d’écran et d’enregistrer l’audio directement en sortie de la table de mixage la prochaine fois !

 

Diffuser des concerts en direct sur Youtube avec Google Hangout (Vidéo Bulles)

Si Hangout proposait déjà aux internautes de se réunir autour de la bulle vidéo, Google vient maintenant d’ajouter une option pour diffuser les concerts en direct sur Youtube.

Aujourd’hui, nous lançons les Hangouts En Direct pour les utilisateurs de Google+ du monde entier. Alors, si vous avez quelque chose à dire ou à partager – que ce soit en tant que jeune artiste, que célébrité mondiale, ou que citoyen, vous pouvez dorénavant le faire en direct devant un public mondial. En quelques clics à peine, vous pourrez :

  • Diffuser publiquement. En cochant la case “Activer Hangouts En Direct”, vous pourrez diffuser votre Hangout directement depuis votre flux Google+, votre chaîne YouTube, ou votre site web et au monde entier.
  • Découvrir en direct combien de personnes vous regardent. Pendant la diffusion, vous pourrez découvrir directement au sein de la Hangout combien de personnes vous regardent en direct.
  • Enregistrer et re-partager. Une fois le direct terminé, un enregistrement public de la Hangout sera mis en ligne sur votre chaîne YouTube et au sein du post sur Google+ qui permettait de suivre la Hangout En Direct. Cela vous permettra de la partager simplement après qu’elle ait pris fin, et d’échanger avec d’autres sur ce qui s’y est passé.

http://googlefrance.blogspot.fr/2012/05/hangouts-en-direct-sur-google-partagez.html

Voici un exemple de concert diffusé sur Youtube via Hangout par le groupe Suite 709:

 

Comparaison de Google Hangout avec Ustream

Comme Ustream, Google Hangout permet donc de diffuser des concerts en direct. Mais il y a quelques différences qui peuvent être interessantes selon vos besoins:

  • petit plus par rapport à Ustream, Google Hangout peut afficher la vidéo des fans (10 max!). Sur la bulle elle même, il ne peut y avoir que 10 personnes connectées en même temps, c’est à dire avec chacun voyant et entendant les autres, mais la diffusion peut toucher des milliers de personnes.
  • L’intégration avec Youtube est directe, la vidéo s’affiche sur votre page Youtube, et peut être enregistrée pour être revu plus tard (Ustream aussi permet d’enregistrer pour visionner plus tard)
  • en plus de votre page youtube, l’évènement est diffusé en direct sur votre page Google plus, mais peut aussi être diffusé sur votre site web via l’intégration d’un simple widget (Ustream propose lui aussi des widget pour intégrer la vidéo dans une page web)
  • Google propose aussi une galerie d’applications qui permettent  de rajouter des fonctionnalités à Hangout, par exemple greffer des effets sur la vidéo en temps réel (ajouter un chapeau ou des lunettes sur la tête des participants), collaborer sur un document texte, ou un dessin, regarder une video youtube ensemble. Il y a peu d’applications pour l’instant, mais leur nombre devrait augmenter.
  • Ustream propose des outils plus avancés pour une diffusion plus professionnelle (mix de plusieurs caméras, …)

Un nouveau mode d’interaction

Mais la chose la plus importante qu’il faut que vous compreniez c’est que Google est en train d’explorer un nouveau mode d’interaction qui était impossible avant.

Ce que Google imagine c’est que demain, vous pourrez regarder un film, un match de foot ou un concert en direct sur votre télé, votre mobile, votre ordinateur, en même temps que vos amis, partager ces bons moments avec eux, même à distance, et discuter en même temps par chat ou vidéo chat (A ce sujet, lisez l’article de Wikipédia sur la Télévision sociale – Social TV) et regardez cette vidéo promotionnelle sur Google Hangout.

Si l’idée semble pour le moment encore un peu tenir de la science fiction, ce genre d’usage risque de se développer très vite. Il suffit de voir à quelle vitesse Facebook a conquis le grand public.

 

Si vous regardez certaines vidéos de concerts sur Hangout, vous voyez quelques fans qui remuent la tête l’air timide, certains chantant plus ou moins bien en réponse au chanteur, ou bien sur certaines vidéos, une chanteuse qui discute avec les fans et remercie tout le monde toutes les 30 secondes.

On sent que chacun, groupe et public, découvre ce nouveau milieu et n’est pas encore tout à fait à l’aise, il y a des longueurs et des sourires figés.

Uniform motion parlait aussi de ces « applaudissement silencieux », inhabituels…

L’interaction n’est pas et ne peut être la même qu’en présence. Mais je pense que nous sommes au début de quelque chose qui va devenir très gros et qu’il y a des codes et des modes d’interactions à recréer ou à inventer, comme quand les smileys sont apparus pour donner un peu d’émotions et de nuances aux textes mornes des chats qui pouvaient préter à confusion. :-p

 

Un nouveau mode de création ?

Grâce aux possibilités de Hangout (et des concurrents qui finiront par apparaitrent…) j’entrevois aussi quelques nouvelles possibilités de créations pour les artistes audacieux:

  • collaboration: l’artiste n’est plus le seul au centre de l’aréne, mais grâce à ce système plusieurs personnes peuvent devenir créateurs/diffuseurs. Verra on des « battle » entre artistes connectés en vidéos bulles ? Le remix est une tendance en hausse, verra on des créations de remix grace à G+ ? Que se passerait il si 10 artistes avec leurs instruments se connectaient pour jouer ensemble à distance et en direct ? Hangout n’est peut être pas tout à fait adapté, mais peut être qu’avec un peu de bricolage…
  • Clip multicaméras: il serait possible de tourner un clip utilisant plusieurs ordinateurs connectés avec chacun un angle différent pour avoir différentes vues d’une même scène, et mixer le tout simplement en changeant d’écran sur Hangout.
  • Grace à l’outil de dessin collaboratif de Google qui peut être couplé à Hangout, des dessinateurs pourraient se retrouver pour dessiner un tableau ou une BD en collaboration, que ce soit en même temps ou l’un après l’autre, le tout pouvant être diffusé sur Youtube en direct et enregistré.

Je ne sais pas de quoi sera fait le futur, mais je pense que Google a mis le doigt sur quelque chose d’important ici et que l’on est au début d’une nouvelle ère riche de possibilités.

Créer votre WebTV et diffusez vos évènements live avec Ustream


Encore assez méconnu Ustream est un service gratuit et très puissant qui permet à n’importe qui de diffusez des évènements en streaming vidéo en direct sans aucune connaissance technique.

Je vous avait déja brièvement parlé de cet outil utilisé par Domenico Curcio, pianiste 2.0 pour diffuser des concerts depuis chez lui, mais ce service me semble tellement utile et pourtant peu connu que j’ai pensé que ca méritait un article dédié.

Présentation

Gratuit (avec affichage de publicités) ou payant (avec des options supplémentaires), le service est très facile à utiliser, il suffit de créer un compte, d’autoriser le site à acceder a votre webcam et vous diffusez en direct !

Le service n’est disponible qu’en anglais ou en espagnol, mais cela ne devrait pas poser de problème majeur, vu la simplicité de l’outil.

J’ai fait une traduction de la présentation générale de l’outil pour vous montrer à quel point c’est simple.

 

Options

  • Widgets exportables: Comme tout bon service 2.0, il est possible d’intégrer le lecteur vidéo sur votre site sous forme de widget exportable comme pour les vidéos Youtube.
  • Enregistrement: Les vidéos sont diffusées en direct, mais peuvent aussi être enregistrées et stockées en ligne.
  • Chat: Il est possible d’avoir un panneau de chat pour que les internautes puissent interagir entre eux et avec le diffuseur autour de l’évènement.
  • Intégration avec les médias sociaux: pour annoncer vos évènements auprès de vos différents contacts
  • Applications mobiles: Ustream est disponible pour Android, Iphone et iPad, ce qui permet de diffuser ou de regarder des évènements depuis votre appareil mobile.
  • Options avancées: Pour ceux qui veulent aller plus loin, Ustream producer le logiciel téléchargeable pour Mac ou PC donne un peu plus d’options, notamment rajouter des images sur le flux vidéo (pratique pour mettre un logo) et dans sa version payante offre aussi la possibilité de mixer plusieurs caméras dans le flux vidéo ou de diffuser des vidéos en HD.
  • Communauté: Ustream est aussi un portail où les évènements diffusés par les utilisateurs sont classés par catégories (musique, sport, éducation, …) et Ustream choisit de mettre en avant certains évènements sur le site ce qui peut vous donner une chance de toucher une nouvelle audience.

Mon expérience

C’est le service que nous utilisions pour diffuser les concerts quand je travaillais à blueFROG Mumbai, muni d’un simple netbook avec webcam intégré. Sans être spectaculaire, l’image était décente (normal avec une webcam basique, une salle obscure et une connexion moyenne), mais le son pris directement en sortie de console avait un rendu incroyable.

Si vous avez de bonnes caméras et prenez l’option payante vous pourrez avoir un système très pro pour un cout minime.

Note pour les musiciens:

Pensez à optimisez le son (réglages des niveau d’entrée, usage d’une table de mixage, carte son, …) pour une expérience de qualité pour vos auditeurs, une vidéo de mauvaise qualité est tolérable, mais un mauvais son est insupportable.

Conclusion

Bref, un outil intéressant pour la promotion des artistes, car avec le développement des connexions haut-débit, notamment mobiles, l’usage du streaming vidéo en direct devrait exploser.

.

Des artistes qui connectent avec les fans en temps réel

La communication en temps réel est un des bouleversement les plus spectaculaires récemment apporté par les nouvelles technologies. Voici quelques exemples d’utilisations innovantes par les artistes, les organisateurs de concerts et les fans.

Twitter: le bouche à oreille sous stéroïdes

Je vous parlais recemment de Twitter pour les artistes. Un des particularités de Twitter est son coté à la fois local et global et la diffusion d’informations en temps réel. Voici deux exemples particulièrement interessant d’utilisation de Twitter par des artistes et des organisateur de spectacles.

Salles de concerts, artistes et fans, tout le monde tweete

Voici l’exemple d’un concert de Gareth Emery, célèbre DJ qui jouait récemment à blueFROG Bombay. Même si vous n’étiez pas au concert, vous pouviez suivre ce qui se passait à distance en temps réel via Twitter.

Dans les coulisses avec une photo prise par la salle de concert:

Dans la salle avec des photos prises par le public:

Mais l’artiste n’est pas ne reste et avant la fin du concert en profite pour prendre une photo de la salle en délire.

Notez aussi que l’image est géolocalisé, c’est a dire rattachée à un lieu. Toute ces photos ont été prises et envoyées en ligne via des smartphones, et donne un avant gout des nouveaux usages qui se généralisent.

Une expérience artistique avec twitter

En plus du bouche a oreille qui peut être généré, le partage sur Twitter ouvre la porte a de nouvelles expériences artistiques, comme ce Tweet-Wall mis en place par les transmusicales de Rennes qui diffusait les conversations attachées au festival (sur Twitter via le hashtag #lestrans ou par SMS)

Je me souviens aussi d’avoir vu il y a quelques années un concert de Massive Attack ou des sms envoyés par des fans du monde entier étaient mixés et diffusé dans un spectaculaire jeu de lumière sur un écran géant.

Le streaming de concerts en temps réel

Grâce aux nouveaux outils comme Ustream.tv, il est maintenant possible de diffuser un concert en direct sur internet gratuitement et sans aucune connaissance technique. Pour cela vous avez seulement besoin d’un ordinateur, d’une webcam et d’une connection internet haut-debit.

blueFROG Bombay diffuse ses concerts

BlueFROG diffuse maintenant la plupart de ses concerts en direct pour promouvoir de nouveaux styles de musiques peu connu en Inde. Si vous connectez sur FrogTV autour de 18h heure française, vous devriez pouvoir assister à des concerts de tout styles tous les jours de la semaine (sauf le lundi et sous réserve que les artistes autorisent la diffusion).

Piano Solo joue en direct pour ses fans

J’avais déja parlé de Domenico Curcio, le pianiste 2.0 qui joue des concerts en direct sur internet en utilisant Ustream. Entre les morceaux il en profite pour tchater avec les internautes et utilise ce moyen pour se faire connaitre et créer une connexion intime avec le public.


Expérience artistique sur Chatroulette

Je vous avais aussi déjà l’expérience artistique sur Chatroulette lancé par Merton et reprise par Ben Folds. Chatroulette est un site de tchat + vidéo qui permet de « discuter » avec des inconnus et dont la particularité et de pouvoir « zapper » un correspondant qui ne vous intéresse pas en 1 click pour passer à un autre utilisateur. Merton et Ben Folds utilisent Chatroulette pour jouer devant des internautes qu’ils ne connaissent pas.

Vous connaissez d’autres exemple intéressants d’utilisation de la technologie par les artistes pour interagir avec leur fans ?