Des artistes qui connectent avec les fans en temps réel

La communication en temps réel est un des bouleversement les plus spectaculaires récemment apporté par les nouvelles technologies. Voici quelques exemples d’utilisations innovantes par les artistes, les organisateurs de concerts et les fans.

Twitter: le bouche à oreille sous stéroïdes

Je vous parlais recemment de Twitter pour les artistes. Un des particularités de Twitter est son coté à la fois local et global et la diffusion d’informations en temps réel. Voici deux exemples particulièrement interessant d’utilisation de Twitter par des artistes et des organisateur de spectacles.

Salles de concerts, artistes et fans, tout le monde tweete

Voici l’exemple d’un concert de Gareth Emery, célèbre DJ qui jouait récemment à blueFROG Bombay. Même si vous n’étiez pas au concert, vous pouviez suivre ce qui se passait à distance en temps réel via Twitter.

Dans les coulisses avec une photo prise par la salle de concert:

Dans la salle avec des photos prises par le public:

Mais l’artiste n’est pas ne reste et avant la fin du concert en profite pour prendre une photo de la salle en délire.

Notez aussi que l’image est géolocalisé, c’est a dire rattachée à un lieu. Toute ces photos ont été prises et envoyées en ligne via des smartphones, et donne un avant gout des nouveaux usages qui se généralisent.

Une expérience artistique avec twitter

En plus du bouche a oreille qui peut être généré, le partage sur Twitter ouvre la porte a de nouvelles expériences artistiques, comme ce Tweet-Wall mis en place par les transmusicales de Rennes qui diffusait les conversations attachées au festival (sur Twitter via le hashtag #lestrans ou par SMS)

Je me souviens aussi d’avoir vu il y a quelques années un concert de Massive Attack ou des sms envoyés par des fans du monde entier étaient mixés et diffusé dans un spectaculaire jeu de lumière sur un écran géant.

Le streaming de concerts en temps réel

Grâce aux nouveaux outils comme Ustream.tv, il est maintenant possible de diffuser un concert en direct sur internet gratuitement et sans aucune connaissance technique. Pour cela vous avez seulement besoin d’un ordinateur, d’une webcam et d’une connection internet haut-debit.

blueFROG Bombay diffuse ses concerts

BlueFROG diffuse maintenant la plupart de ses concerts en direct pour promouvoir de nouveaux styles de musiques peu connu en Inde. Si vous connectez sur FrogTV autour de 18h heure française, vous devriez pouvoir assister à des concerts de tout styles tous les jours de la semaine (sauf le lundi et sous réserve que les artistes autorisent la diffusion).

Piano Solo joue en direct pour ses fans

J’avais déja parlé de Domenico Curcio, le pianiste 2.0 qui joue des concerts en direct sur internet en utilisant Ustream. Entre les morceaux il en profite pour tchater avec les internautes et utilise ce moyen pour se faire connaitre et créer une connexion intime avec le public.


Expérience artistique sur Chatroulette

Je vous avais aussi déjà l’expérience artistique sur Chatroulette lancé par Merton et reprise par Ben Folds. Chatroulette est un site de tchat + vidéo qui permet de « discuter » avec des inconnus et dont la particularité et de pouvoir « zapper » un correspondant qui ne vous intéresse pas en 1 click pour passer à un autre utilisateur. Merton et Ben Folds utilisent Chatroulette pour jouer devant des internautes qu’ils ne connaissent pas.

Vous connaissez d’autres exemple intéressants d’utilisation de la technologie par les artistes pour interagir avec leur fans ?

Le guide Twitter pour les artistes

Meme si Twitter gagne en visibilité, pour beaucoup d’artistes, cela reste quelque chose d’abstrait. Il existe des milliers de guides sur Twitter, mais je n’en ai vu aucun qui peut donner une idée précise de l’intérêt, de l’usage de ce service mais aussi de sa culture à quelqu’un ne l’a jamais utilisé. Voici donc le guide Twitter pour les Toc-Arts, que j’espère simple et efficace, même pour les personnes peu enclines à l’informatique.

C’est quoi Twitter ?

C’est un hybride entre le blog et le tchat. Des actus affichées par ordre ante-chronologique, comme un blog, et sous forme de courts messages (moins de 140 caractères) comme un tchat.

Comme un blog vous pouvez publiez des messages ou vous abonnez aux messages de quelqu’un (« Suivre » ou « Follow »), comme un tchat vous pouvez discuter avec une ou plusieurs personnes en temps réel.

Pour ceux qui connaissent Facebook, Twitter ca se présente comme une version simplifiée du mur d’actualité.

Un réseau d’information

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, Twitter n’est pas tant un réseau social qu’un réseau d’information. Si le réseau social  est avant tout centré sur les connections entre personnes, Twitter est plus centré sur les informations partagées.

Ainsi sur Facebook (réseau social) l’important c’est d’abord « qui je connais », puis « ce que je dis »,  sur Twitter c’est d’abord « ce que je dis » puis « qui je connais ».

Sur Twitter le contenu prime sur le contact, mais peut créer des rencontres très ciblées et des liens très forts entre des inconnus séparés par des milliers de kilomètres. C’est la l’un des aspects les plus fascinant de cet outil à priori simple.

Le bouche à oreille sous stéroïdes

Comme il est possible d’envoyer et de recevoir des message par SMS depuis son téléphone portable, il circule des informations en temps réel de partout dans le monde. Et ces informations peuvent se propager de façon virale en quasi temps réel, ce qui permet une foule d’usages intéressants, aussi bien le suivi en direct de feu de forets, conférences ou concerts, que des discussions entre inconnus et célébrités à l’échelle mondiale.

Les influenceurs sont la

Depuis ses origines Twitter a été le lieu de rencontres de personnes ultra connectées: blogueurs, accros des réseaux sociaux, bavards, … Même si les stars, le grand public, les marketeux et les spammeurs les ont rejoint depuis, Twitter garde une population de connecteurs très actifs. c’est donc une plateforme très importantes pour connaitre et se faire connaitre.

Attention à ne vous laissez pas tromper par les chiffres, si certains ont des milliers de contacts, cela ne signifie pas forcement qu’ils ont l’attention de ces contacts. Sur Twitter, la qualité prime sur la quantité et les influenceurs ne sont pas toujours ceux que l’on croient.

Le contenu est roi

Sur Twitter, je choisis de suivre les mises à jour de quelqu’un, je choisis donc qui j’écoute. Donc contrairement au mail ou à myspace qui transmettent des messages non sollicités, sur Twitter, ce que vous dites doit m’intéresser, sinon je ne vous écouterai pas ou pire je vous éliminerai impitoyablement de mes contacts.

J’attends donc que vous soyez « interessant », notion certes assez vague, mais pleine de bon sens. Si la seule chose que vous avez à dire c’est « Premier album dispo sur les plateformes légales de téléchargement », laissez tomber vous avez tout faux.

Comme un ami j’attends que vous me parliez un peu de vous ou de ce que vous faites, mais pas avec ce ton pédant que les marketeux utilise ou ce ton à la 3eme personne que certains artistes se croient obligés d’employer en ligne. J’aime aussi les informations drôles, intelligentes, pertinentes, … mais surtout pas de spam. Sinon vous dégagez !

La conversation est reine

Si je devais donner une image, Twitter c’est un lieu comme la machine à café ou le coin fumeur, un lieu de rencontre où tout le monde passe à un moment ou un autre et s’arrête pour discuter. La discussion est donc reine sur Twitter. Encore une fois discussion ca ne veut pas dire seulement PARLER, mais aussi ECOUTER.

Twitter étant par nature public il est acceptable de rentrer dans les conversations des autres sans plus de formalités. Mais encore une fois il faut que ce soit à propos et interessant. NO SPAM !

Comme dans la vie réelle, quand on s’adresse à vous, soyez poli et répondez. Sinon ne vous étonnez pas de rester tout seul.

Attention à l’overdose d’information

140 caractères max par message, c’est le coté génial de Twitter car ca oblige les bavards à être précis et faire court, ce qui permet de suivre un grand nombre de conversation sans trop d’efforts.

Malgré tout vu le nombre de messages postés ca peut vite devenir indigeste. Deux conseils: utilisez un bon outil comme TweetDeck (voir ci dessous) pour filtrer et n’essayez pas de suivre tous le flot de messages. Comme je l’ai lu quelque part,  buvez à la rivière, mais ne buvez pas la rivière (drink from the river, don’t drink the river).

Des outils à connaitre

TweetDeck: un logiciel gratuit qui vous permet de gérer facilement vos listes de contacts, de gérer plusieurs comptes, mais ausi de suivre et mettre à jour plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Myspace, LinkedIn, Buzz et Foursquare) le tout depuis la même interface. Un indispensable pour moi, meme si certains preferent Seesmic ou hootsuite.

Bit.ly: un réducteur d’URL pour raccourcir et poster des liens en utilisant moins de texte. Bit.ly vous donne aussi des stats en temps réels sur le nombre de clicks.

Mobile: il existe une foule d’applications pour téléphone portables, une recherche google pour votre modéle de télephone vous donnera des pistes.

TweetPic, Yfrog, …: il existe plusieurs services qui vous permettent d’envoyer des photos depuis votre téléphone et de poster un lien vers Twitter pour les partager avec vos contacts.

Des codes à connaitre

RT, #hashtag les conversations sont peuplées de caractères étranges pour les non initiés. Twitter comporte quelques outils et règles simple qui permette de communiquer de l’information de différentes manières, voici ce que vous avez besoin de savoir:

RT = retweeter = faire suivre un message, très utilisé pour faire passer les information que l’on trouve intéressantes. Si vous ne commentez pas c’est considéré comme une approbation implicite.

#Hashtag = un mot clés avec le symbole # (ex #musique) est un moyen d’aggreger les  conversations autour d’un thème ou d’un évènement particulier (ex #lestrans pour les tweets a propos des transmusicales de Rennes).

@pseudo: utiliser le symbole @ pour adresser un message à quelqu’un en particulier

D pseudo: Mettez un D en debut de message pour envoyer un message privé à quelqu’un (la personne doit vous suivre pour que vous puissez faire cela, NO SPAM !!)

Des modes à connaitre

Les utilisateurs de Twitter ont developpés une culture et un vocabulaire propre, voici quelques modes utilisant des Hashtags à connaitre:

#FollowFriday (#FF): une mode consistant à recommander des utilisateurs que vous appréciez le vendredi. Très (trop?) utilisée, cette mode est parfois irritante quand les gens donnent juste une liste de noms. Utile seulement si vous donnez une raison de suivre quelqu’un.

#Music Monday: une mode consistant a recommander de la musique que vous appréciez le lundi. Cette mode n’est jamais devenu aussi grande que le follow friday. Tend à être remplacé par #NowPlaying (en train d’écouter)

#fail: pour décrire les ratés, parfois drole parfois enervés

D’autres modes apparaissent et disparaissent ainsi régulièrement.

Comment démarrer

Inscrivez vous, n’oubliez pas de remplir votre biographie, d’ajouter un lien vers votre site web, et de mettre une photo. Ces éléments montreront que vous êtes une vraie personne et pas juste un spammeur parmi tant d’autres.

Postez quelques Tweets puis commencez a suivre d’autres personnes. Twitter vous propose des personnes a suivre. Pour la suite, mieux vaut chercher vous mêmes les gens susceptibles de vous intéresser.

Trouver des gens a suivre sur les blogs, suggestions de twitter, liste de blogueurs musicaux incontournables, guide twitter de la musique, les RTs…

Encore une fois commencez pas écouter, lisez la bio des gens que vous decrouvrez, explorez quelques tweets pour voir de quoi ils parlent, … Twitter devient vraiment interessant quand vous trouvez des gens droles, interessants,… alors ne faites pas que parlez mais écoutez pour apprendre à connaitre vos les gens autour de vous.

Ma sélection promotion musique et web

Voici les personnes qui parlent de promotion d’artistes, musique et web en francais et  que je suis régulierement sur Twitter:

Meme si je suis plus de monde, ce sont les personnes dont que je lis le plus souvent. Quant à ma liste de tweeple anglophones est plus orienté industrie de la musique et je la publierai dans un autre article.

Pensez votre stratégie

Pour que cela soit interessant il faut y passer du temps et voir cela comme un projet sur la durée. Le but ce n’est pas d’avoir un compte de plus à gérer sans savoir pourquoi, sinon vous n’avancerez pas et vous vous lasserez vite. Comme tous les outils, le plus important est donc que cela s’inscrive dans une stratégie réfléchie (quel usage, combien de temps y consacrer, dans quel but, comment mesurez les résultats…).

Twitter pour les artistes

Après cette présentation un peu générale, je publierai régulièrement des articles sur l’usage de Twitter par les artistes avec des exemple plus concrets. Abonnez vous ou suivez @Toc-Arts sur Twitter pour la suite… En attendant le meilleur moyen de comprendre Twitter, c’est de l’essayer, j’espère que cet article aura répondu certaines questions et aiguisé votre curiosité.

Autocongratulation 2: le retour !!!

Il y a plus de 3 ans Toc-Arts avait démarré sous une forme de wikipedia pour les artistes. Il y a 2 ans, est venu le blog, plus facile à maintenir et plus facile pour communiquer. Il y a un an je faisais un petit bilan de la première année du blog. Aujourd’hui je reviens sur la 2eme année de blog.

L’année passée

Moins de blog

En un an, environ 60 articles ont été publiés. C’est moins que l’année d’avant (100 articles) et malgré mes effort je n’ai pas pu maintenir la cadence. Encore une fois ce que ne sont pas les idées qui manquent mais le temps. A cela s’ajoute ma présence sur Twitter qui a surement aussi réduit le temps disponible pour l’écriture d’articles. ceci est d’ailleurs le premier article depuis un bon moment.

On touche ici un problème crucial quand on veut être présent en ligne: la capacité à maintenir une certaine régularité. Je le répète souvent, ca ne sert à rien ne sert d’en faire beaucoup au départ si vous devenez ensuite silencieux. Vous courrez le risque de perdre le fruit de vos efforts et de devoir repartir (presque) de zéro.

Donc petit conseil si vous songez à vous investir dans un blog ou un autre outil de publication: pensez bien au long terme. Il s’agit de trouver un outil et un rythme régulier qui correspondent à votre mode de vie et vos contraintes. Un blog ou un autre outil social ce n’est pas juste pour faire une campagne de promotion, c’est un moyen de démarrer des relations avec des vrais gens. C’est un projet à envisager sur la durée.

Quelques chiffres sur les visites du site: sur l’année il y a eu 24 000 visites (9000 l’année d’avant), 45 000 pages vues (17 000 l’année d’avant), avec un taux de rebond de 65% en une moyenne de 1,8 pages vues par visiteur (un peu mieux ,mais très proche de l’année d’avant). Encore une fois pour moi le trafic a peu de sens en tant que tel (j’ai rien à vendre et il n’y a pas de pub sur le site). Ce qui m’intéresse dans le blogging c’est la possibilité de mettre ses idées à plat et les rencontres ultra ciblées que l’on fait lorsqu’on s’exprime régulièrement en ligne.

Et cette année encore, blogguer m’a encore permis de rencontrer des gens très interessant notamment par l’intermédiaire de Twitter.

Plus de Twitter !

Pour ceux qui ne l’utilisent pas ou peu, Twitter doit ressembler à un vaste foutoir incompréhensible. Pourtant mon expérience m’a montré à plusieurs reprises que c’est de loin le meilleur outil pour trouver des contacts ciblés et rencontrer des gens avec qui on partage des intérêts très proche et que l’on n’aurait jamais rencontré autrement. Si vous cherchez une aiguille dans une botte de foin, allez sur twitter et vous finirez par la trouver.

Ainsi, c’est grâce à Twitter que j’ai pu découvrir des gens très interessant en France (@virberg, @Valery__, @bidibule) et au Canada (@Mrcndrlprt , @iconoclaste , je connaissais déjà @sincever pour son blog avant de la retrouver sur twitter). Eux aussi observent, réfléchissent et s’interroge sur le futur de la musique tout en publiant leur pensées sur un blog et via twitter. Si vous êtes sur twitter vous devriez les suivre immédiatement. Sinon allez lire leur blog (les liens sont disponibles dans la colonne latérale du blog Toc-Arts).

Ceux qui ne sont pas dans le twitter monde diront, « mouais, mais tout ca c’est du virtuel, … » .  Je rajouterai que c’est toujours grâce à twitter que j’ai eu le plaisir de rencontrer Virginie & Valery pour des très très intéressantes discussions lors d’un court passage sur Paris. Même si l’on ne se connait pas (encore) personnellement on sent que l’on a beaucoup de choses à partager. Et twitter est justement parfait pour garder le contact et partager ou que l’on soit.

Le présent

Le présent est assez excitant puisque je suis maintenant à Bombay où je viens de rejoindre blueFROG, une entreprise bien au cœur des problématiques de l’industrie de la musique car c’est à la fois: une salle de concert titp-top (6 jours sur 7 !), des studios d’enregistrements, de la production de musique pour les entreprises, un petit label et du booking d’artistes. Après avoir déjà collaboré avec eux un certain temps via skype et quelques autres outils en ligne, je les rejoins maintenant officiellement pour gérer la stratégie internet.

L’entreprise est jeune, l’équipe aussi, tout le monde utilise déjà au moins plusieurs outils en ligne régulièrement (Facebook, les outils google, Skype voire Twitter pour plusieurs) et est ouverte à des idées et des approches de promotion nouvelles. Je vais donc avoir l’occasion de pratiquer plus en profondeur certains des sujets dont je vous parle régulièrement.

De plus Bombay est une ville fascinante et un très bon endroit pour observer les nouveaux usages internet, téléphones mobiles et réseaux sociaux (du bidonville à l’hôtel 5 étoiles, tout le monde a un téléphone portable et Facebook a un succès incroyable chez tous ceux qui sont connectés à internet…).

Enfin Bombay, c’est aussi un bon endroit pour manger des mangues et des currys, mais la je m’éloigne du sujet 😉

Le futur

Comme @Titounet je pense que ce qui n’est pas partagé est perdu.

J’espère donc maintenant trouver le temps de faire des retours d’expérience et de partager ca avec vous.

Je veux aussi depuis longtemps ouvrir le blog a des invités et j’aimerai publier des articles d’artistes qui nous parlent de leur démarche. Les expériences et l’approche de Charly notamment m’intéressent  beaucoup. Je cherche des gens comme ca qui sont prêt à partager leur expérience. Si vous avez tenté des choses originales et que vous êtes prêts à en parler (qu’est ce que vous vouliez faire, qu’est qui a marché qu’est ce qui n’a pas marché…), contactez moi.

Dernier point, je fais pas mal de veille et je vais partager des infos plus régulièrement via des revues de web grâce à un système mis en place récemment et qui crée automatiquement des articles à partir de mes liens Delicious.

Allez on repart pour un an de plus !

Commentaires et suggestions bienvenues. A bientôt 🙂

Le guide de la musique sur twitter

A coté des poids-lourds des réseaux sociaux, Myspace et Facebook, Twitter s’impose de plus en plus comme un outil indispensable de tout artiste 2.0 qui se respecte, surtout depuis qu’il a reçu beaucoup d’attention de la part des médias et que son nombre d’utilisateurs a explosé.

Pour tous ceux qui ont observé le phénomène de loin et veulent en savoir plus, voici un guide entièrement dédié à la musique sur Twitter. Il propose:

  • Une partie annuaire pour se faciliter la vie sur twitter. Parce que c’est compliqué de savoir qui a un compte sur Twitter. De savoir qui suivre. Avec cet annuaire, vous vous inscrivez, ou vous inscrivez un label que vous aimez et tous les utilisateurs peuvent les suivre simplement. Pour faciliter encore la démarche, une sélection d’incontournables est en cours de réalisation et sera mise à jour régulièrement. 10, 20 ou 50 comptes à suivre en un seul clic. Festivals, labels, Rock, tout y passera.
  • Une partie guide qui explique le fonctionnement de Twitter, son intérêt pour la musique, les meilleures applications et les pires ratages, recense les nouveaux sites qui gravitent autour de Twitter et de la musique. Cette partie est également ouverte à tous. Il vous suffit de nous proposer un article ou un site en utilisant les formulaires de contact.

Un site qui s’annonce prometteur. A suivre de près.

http://www.twittermusicguide.com/

Pour les anglophones et twitterphiles vous pouvez aussi jetez un œil à ma sélection de liens sur twitter et la musique 2.0. Si un jour j’en trouve le temps je traduirai quelques uns de ces articles pour le guide de la musique sur twitter…

Twitter et la rencontre d’un groupe musical : une approche originale

Un groupe de musique utilise twitter pour rencontrer ses fans et créer une relation différente avec eux: “Nous avons choisi de rencontrer les gens en tête-à-tête plutôt que via le traditionnel agencement artiste/public », poursuit le duo. « En suivant notre localisation sur Twitter, les personnes pouvaient nous trouver et nous approcher, on utilisait cette opportunité pour distribuer nos écrits et parler de nos projets pour 2009 avec nos fans. À la fin du festival, nous avons trouvé des versions photocopiées ou usagées de nos manuscrits originaux entre les mains de centaines de personnes. Nous considérons cela comme un formidable succès”.

Voir l’article: Twitter et la rencontre d’un groupe musical

Approche intéressante qui favorise avant tout la relation et l’interactivité avec les fans. Ce n’est pas sans rappeler ce que disait Paolo Coehlo à propos du futur du livre:

« le futur du livre n’est peut être pas dans des objets comme le Kindle ou les e-books, mais dans l’interactivité entre les lecteurs et l’auteur autour du livre. Certains pensent que dans le futur les gens pourraient payer non pour le livre, mais pour les discussions et l’univers associé au livre ».

Ça vous inspire quoi ?

Lien: Rock’n’blablas, les Twitters de musiciens

Désormais, grâce aux micro-blogs, les groupes entretiennent un lien permanent et sans intermédiaire avec leurs fans. Exemple avec Sonic Youth, qui a tenu en haleine les internautes de la plate-forme Twitter avec tous les (micro-)événements qui ont émaillé l’enregistrement de son dernier album.

>Rock’n’blablas, les Twitters de musiciens

Dans la même série jetez aussi un œil aux Artistes, groupes, musiciens sur Twitter

Artistes, groupes, musiciens sur Twitter

Twitter est, à mon avis, de loin le meilleur moyen de rencontrer des gens avec des intérêts communs. C’est simple, rapide et permet un contact direct entre personnes indépendamment de leur origine ou qualité. C’est un outil très puissant à la frontière entre le blog, le chat et les forums.Voici une petite présentation de Twitter pour ceux qui ne connaissent pas cet outil/communauté

Gabriel Nijmeh a compilé une très grande liste qui recense les musiciens, blogueurs musicaux, labels, services aux musiciens, radios, … sur Twitter.

Parmi les comptes intéressants, jetez aussi un œil à :

  • TwittArtists: pour « faire connaître au monde les artistes géniaux qui sont sur Twitter »
  • Musebin: des revues de musiciens en 140 caractères
  • Toc-Arts : pour suivre l’actualité Toc-Arts via Twitter

Dernier détail, si vous n’avez jamais utilisé Twitter, sachez qu’observer de l’exterieur et être à l’interieur est très différent, et qu’il faut utiliser Twitter pour comprendre réellement son intérêt.