15 bonnes idées d’Uniform motion que vous devriez copier

Uniform motion dont je vous ai déja parlé pour ses nombreuses innovations revient avec un nouvel album et encore plein d’idées inspirantes. La encore, le groupe a pas mal innové et j’ai noté 15 idées que vous devriez songer à copier et adapter pour votre stratégie. 

Un jeu multimédia et participatif

Il y a quelque mois Uniform Motion avait demandé a ses fans d’envoyer des sons qu’il réutiliseraient dans l’album. C’est chose faite ! Mieux le groupe a imaginé une chasse au trésor auditive, en cachant ces sons dans ses morceaux et en demandant aux fans d’essayer de les retrouver.

Pour faire durer le suspense et permettre a tous de participer (et aussi faire vivre le buzz), le groupe sort un morceau par jour. La première personne à dire exactement à quel endroit démarre le son dans la chanson, gagne un CD ou un vinyle (au choix). Pour brouiller les pistes certains sons ont été très modifiés et certaines chansons en contiennent plusieurs.

chasse-au-tresor-musique

Uniform motion fait ici un bel usages de services en ligne puisqu’il utilisent une image interactive Thinglink pour faire afficher les morceaux sur l’image de la carte et utilise la possibilité qu’offre Soundcloud de commenter dans les morceaux pour que les fans notent ou sont cachés les sons.

Notez que ce n’est pas le premier jeu que Uniform motion fait pour ses fans (voir plus bas)

Un site web WordPress

WordPress, c’est le couteau suisse de gestionnaire de site web.

Le nouveau site WordPress a été utilisé par le groupe pour regrouper en un seul lieu plein de choses éparses (notamment l’actu qui était auparavant publié sur un tumblr) et ça été l’occasion de faire le ménage et de remettre en valeur les contenus publiés précédemment en les réorganisant.

En utilisant WordPress, il est possible de créer un site très puissant et de rajouter des fonctionnalités très spécifique, vous le verrez plus bas.

Une ergonomie soignée

L’ergonomie c’est un discipline qui consiste a rendre un système ou un appareil fonctionnel et facile à utiliser intuitivement. Uniform motion a soigné son ergonomie. Regardez le site, tout est rangé à sa place, pas de confusion.

Notez que le groupe a pris la peine de faire le tour de tout ce qu’il avaient accumulé depuis des années  et organisé le site pour réutiliser mettre en valeur de choses éparpillées auparavant.

Un graphisme simple et beau

uniformation-graphisme-site-web

Bien sur cela aide qu’un des membres du groupe soit graphiste. Mais même si ce n’est pas votre cas, pensez y ! le graphisme c’est une des première choses que vous projetez. Mais c’est aussi un éléments qui donne envie de revenir voir votre site… ou pas!

Un graphisme adapté pour les appareils mobiles

De plus en plus de gens accèdent au web via des interfaces mobiles (smartphones, tablettes). Or, naviguer sur Internet avec ces petits écrans n’est pas évident. Depuis quelque années est apparue une nouvelle tendance appelée « responsive design » et consistant à concevoir des sites web qui vont apparaitre de façon élégante sur des écrans de diverses tailles.

site-web-wordpress-responsive-uniform-motion

Uniform motion a conçu son site en utilisant de tels principes. Pour voir l’effet aller sur le site et réduisez la largeur de votre fenêtre pour la rendre très étroite.

Sachez qu’en utilisant WordPress, vous pouvez vous aussi créer un site adapté au mobiles en quelques clics (je vous en reparlerai).

Un « call to action » clair

uniform-motion-website-wordpress

 

Sur internet faire passer un message est difficile, les gens sont pressés et saturés d’infos. Il est important d’optimiser un « call to action » un message qui demande à l’utilisateur d’agir avec un message clair (c’est très utilisé en e-commerce).

Ici sur la page d’accueil le groupe appelle les fans les soutenir. On le fait ou on ne le fait pas, mais au moins le message est clair.

Des goodies

Le groupe offre aussi des bonus comme ces BD de Reuno, l’illustrateur qui a avait été crées pour le tout premier album :

illus_falling-off-trees

 

Il y a aussi plusieurs jeux vidéos musicaux:

jeux-videos-musicaux

Mis en valeur ces contenus anciens reprennent une deuxième vie.

Intégration parfaite avec Bandcamp

Bandcamp est le service préféré des musiciens DIY, je n’ai jamais eu l’occasion d’en parler (j’attendai une hypothétique traduction en français avant de le reocmmander), mais c’est l’un des meilleurs services pour les musiciens qui veulent créer une boutique pour vendre leur musique.

Uniform motion a parfaitement intégré son site web et la page Bandcamp et la navigation entre les deux se fait sans que l’on se rende compte que l’on passe d’un site à l’autre.

Un aspect autre intéressant de Bandcamp, outre la facilité de vendre de la musique, c’est la possibilité de collecter des adresses mails pour batir sa mailing list.

Une licence creative commons pour faciliter le partage et le remix

Toutes musiques et les sons du site sont sous licence Creative Commons, ce qui permet aux fans de diffuser librement les musiques, mais aussi de les remixer (le groupe avait mis à disposition des « remix-kits » à une époque).

Ecouter les fans

Lors du dernier album, des fans avaient demandé s’il était possible de faire un vinyl. Le groupe a écouté et a pris le risque de suivre ses fans (même si beaucoup avaient manifestés leur intéret, ca restait un investissement et un pari).

Au final le format vinyl s’est révélé être un grand succès auprès de fans et a permis au groupe de générer des bonnes ventes en concert.

Aider les autres musiciens

Le groupe publiait depuis longtemps un compte rendu de ses expériences. Un transparence pour les fans mais aussi un contenu intéressant pour les autres musiciens et les analystes de tout poil. Ceci leur a permis d’être repris par Mike Masnick (TechDirt), Hypebot, MTV et d’autres grands noms internationaux de la musique en ligne.

A l’occasion du lancement du nouvel album et du nouveau site, ce contenu a été rapatrié de son tumblr d’origine et mis en valeur dans une section dédiée aux musiciens DIY (note: j’ai déja traduit certains de ces articles en francais, d’autres viendront prochainement).

Autre idée simple et intéressante, le groupe propose une section qui accueillera des tablatures de ses morceaux. En attendant il y a déja un vidéo tutoriel et il est possible de leur en demander d’autres.

De beaux produits pour donner une raison d’acheter

si vous vous rappellez l’équation magique pour vendre sa musique il y a « give a reason to buy », c’est à dire « donner une raison d’acheter ». Uniform motion soigne le look de ses produits (mais aussi les photos les présentant) pour en faire quelque chose de beau qui donne envie d’être acheté.

 

cd-mockup

vinyls

Utiliser l’aide des fans

Uniform Motion veut aider les fans mais n’hésites pas aussi à demander de l’aide aussi. Ils avaient  déjà utilisé l’aide d’amis et de fans pour organiser leur tournée en Allemagne et avait réussit à se verser un salaire décent. Aujourd’hui, ils lancent un campagne de crowdfunding (financement participatif) pour vendre leur album sous différentes formes et rembourser leurs frais.

L’utilisation de WordPress leur a permis de créer leur propre plateforme de crowdfunding sans intermédiaires (voir le détail dans cet article)

crowdfunding-musique-uniform-motion

 

Même si l’album a déja été financé par le groupe, cette campagne sert à montrer aux fans l’investissement en leur demandant de filer un coup de main. Pour que les fans se voient à quoi ils participent et leur donner des raisons de soutenir le groupe, la vidéo résume bien le cheminement et le travail qui a abouti à la fabrication de l’album.

Autre bénéfice pour les fans, l’album étant déja produit et pressé, pas de risque que le projet échoue et qu’on ne reçoivent rien (chose qui peut arriver quand on on investit dans un projet en financement participatif).

Créez plus de valeur que vous ne capturez

Tim O Reilly, un des gurus de la silicon valley a popularisé cette notion:

Créez plus de valeur que vous ne capturez.

D’après son analyse ce qui réussissent le mieux dans un monde connecté ne sont ceux qui mettent toute leur énergie pour tout verrouiller en cherchant à maximiser le profit immédiat, mais ceux qui ceux qui cherchent d’abord à créer beaucoup de valeur pour les autres pour ensuite prendre une fraction des bénéfices engendrés.

Sur le long terme, en nourrissant et en faisant grandir un écosystème autour d’eux ils réussissent mieux.

Cela peut semble un pari risqué, mais c’est ce qu’ont fait Trent Reznor, Google, Amazon, Automattic (la société qui porte WordPress) Linux, et de nombreux autres…

C’est aussi ce que fait Uniform motion quand ils créent des jeux pour leur fans, des webconcerts, des concerts à la maison,  qu’ils mettent la musique à disposition, écoutent les commentaires, cherchent, partagent, … ils cherchent d’abord à apporter de la valeur à ceux qui les suivent avant de chercher à maximiser le profit et je pense que dans notre monde en réseau cela va être de plus en plus important pour réussir .

Avoir la volonté de travailler, d’expérimenter et de s’amuser

Si vous regardez tout ce que je vous ai décrit rappelez vous que derrière il ne sont pas nombreux, mais tout est fait maison. Je ne sais pas si vous rendez compte de la masse de travail et du souci du détail: que ce se soit l’album auto-produit, les visuels, le site, la stratégie, … tout a été fait avec grand soin.

Il y a énormément de travail derrière mais il y aussi une envie de faire quelque chose de différent, de chercher, d’expérimenter, mais aussi de prendre du temps pour jouer et inventer des choses nouvelles avec les fans.

Plus que tout le reste, je crois que c’est cette attitude, à la fois travail et fun, être sérieux sans se prendre trop au sérieux, qui est essentielle pour réussir.

 

Je vous laisse méditer ça avec de la musique.

Combien gagne un musicien DIY sur les plateformes de streaming et de vente en ligne ?

Voici un témoignage du groupe Uniform motion qui était revenu il y a quelques temps sur ce qu’ils gagnent sur le le streaming et les ventes en ligne  en tant que musiciens DIY.

Je regroupe ici 2 articles originellement publiés en anglais sur le blog d’Uniform Motion et que j’ai traduit. Le premier donne des chiffres des ventes et de stream sur la période 2010 tandis que le deuxième fait une mise à jour des chiffres pour 2011.

Je trouve ces articles intéressants car il donnent à voir une réalité du métier de musicien de nos jours et sur la difficulté de vendre assez de musique pour faire un bénéfice réel.

Si l’abondance de plateformes de vente et la facilité d’utilisation permettent de vendre sur toute la planète, en pratique il faut vendre un certain volume pour que cela devienne rentable de vendre sa musique.

Le streaming, présenté comme une alternative possible, semble lui aussi limité dans sa capacité à soutenir la scène musicale, au moins à l’heure actuelle.

Note: J’ai traduit rapidement et vous m’excuserez s’il reste des fautes ou du franglais (suggestions bienvenues en commentaires)

 Combien gagne un musicien DIY sur ses ventes en ligne

Article original Release day economics écrit par Andy du groupe Uniform Motion.
 
Notre nouvel album est « officiellement » sorti aujourd’hui. Cela veut dire que vous retrouverez une version digitale sur les différents sites de vente en ligne comme iTunes, AmazonMP3 et eMusic, et que vous pourrez les lire en streaming depuis des seevices comme Spotify ou Deezer.

Les versions physiques (CD et vinyles) sont seulement disponibles depuis notre Bandcamp et aux concerts.

Malheureusement, vous ne pourrez trouver notre album dans aucun magasin de musique. La raison: nous n’avons pas de label, ce qui signifie que nous n’avons pas accès à la distribution. Sans distributeur, vous ne pouvez pas vendre votre CD dans les magasins de musiques.

Si vous travailler pour un distributeur et que vous êtes interessé pour distribuer notre CD, vinyle ou les deux, n’hésitez pas à nous contacter !

Si vous acheter notre musique ou utiliser un des services « légaux » de streaming, voici un aperçu de là où va l’argent.

Spotify

Sur Spotify, le ppaiement par stream est en moyenne de 0,003€.
Donc si vous écoutez notre album en entier, nous obtiendrons 0,029€
Si vous écoutez l’album 10 fois sur Spotify, nous obtiendrons 0,29€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 2,94€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 29,47€ !

Si vous utilisez la version gratuite de spotify, cela ne vous coutera rien. Spotify gagnera de l’argent avec les publicités. Si vous utilisez une des versions payantes, nous ne savons pas du tout comment ils calculent le partage de revenus. Ils livrent seulement cette informations aux majors…

Deezer

Deezer semble payer un peu plus. Nous avons reçu 0,006€ par lecture de leur part. Ca fait 0,052€ par album écouté.

Si vous écoutez l’album 10 fois sur Deezer, nous obtiendrons 0.52€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 5,2€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 52€ !

Nous ne savons pas non plus comment eux partagent les revenus.
 
 

eMusic

eMusic est un service sur abonnement. Le coût d’un album dépend du plan que vous avez. Nous recevons à peu près 0.29$ par chanson ou 2.60$ par album (9 chansons).
 
 

Amazon MP3

Vous payez 7.11€ pour télécharger les mp3s. Nous recevons 4.97€ la dessus. Cela fait un partage 70/30.
 
 
 

iTunes

L’album vous coutera 8.91€ si vous l’achetez chez Apple. Il y a un partage 70/30 la aussi, nous garderons donc 6.28€ par album. Cela dit, cela nous coute aussi 35€/an pour garder un album sur iTunes, Spotify et Amazon (105€/an pour tout nos 3 albums).

Nous gagnons donc pas d’argent tant que 24 personnes n’ont pas acheté une version digitale de l’album sur iTunes ou 150 chansons, ou si nous obtenons pas des dizaines de milliers d’écoute sur Spotify !

En fait, dans la plupart des cas, ce n’est pas du tout viable économiquement de vendre sa musique [Note du traducteur, c’est un des argument de Ian Roger dans sa stratégie pour vendre sa musique comme une rockstar]

Mais si vous achetez directement chez nous ?

 

Vente directe avec Bandcamp

Digital:

Nous laissons les gens choisir ce qu’il veulent payer pour la version digitale. Si vous choisissez de payer 5€, Paypal prend 0,37€, Bandcamp prends 0.75€. Uniform Motion garde 3.88€. Cela ne nous coûte rien d ‘avoir une page sur Bandcamp.

Si vous décidez de ne rien payer, et bien nous n’avons rien, mais au moins vous n’avez donné aucun argent indirectement à une major, comme cela semble être le cas avec Spotify !

CD:

si vous achetez un CD directement chez nous pour 10€, Paypal prends 0.515€, Bandcamp prends 1.5€. Il y a donc un peu moins de 8€ pour nous. Mais, attendez une seconde, cela coûte un peu plus de faire un CD.

Le CD lui même coute 1.2€, le livret coute environ 50 centimes, le packaging du CD est 1.8€ et le stocker sur le devant coûte 35 centimes. Ca fait un total de 3.65€.

Donc en réalité, il reste 4.34€ pour nous.

Vinyle:

Si vous achetez un vinyle 12 » à 15€ chez nous, Bandcamp prends 2.25€, Paypal prends 0,646€. Il nous reste donc 12€10.

Le coût du vinyle lui même est 3,06€, les étiquettes coutent 1.3€, soit un total de 4.36€.

Il reste donc 7.75€ pour nous. Cependant nous avons du presser 250 copies (commande minimum). Nous devons vendre 72 exemplaires avant de rétablir la balance sur la production de vinyles. Nous en avons vendus 30 jusqu’à présent.

Si nous arrivons à l’équilibre financier, nous baisserons un peu les prix. 🙂

Modification (14/09/2011)
Quelques personnes nous ont posés des questions sur les chiffres des vinyles. Ces chiffres peuvent être un peu confus, alors alors voici des précisions.

Nous avons commandé 250 copies parce que c’est le nombre minimum pour une commande de vinyles (la plus petite quantité que nous avons pu trouver).

Pour garder les coûts le plus bas possible nous avons choisi une pochette blanche sans rien puis nous l’avons personnalisée avec un sticker.

Il y a donc un sticker sur le devant de chaque vinyle. Et nous avons décidé d’en mettre un avec le nom du fan sur le dos de chaque album pour les 50 premières commandes.

250 copies (vinyle noir double face avec pochette blanche) nous ont couté 775€. Soit 3,1€ par copie.
Le sticker du devant coute 0.6€, celui de derrière 0.70€. Les chiffres sont bizarres parceque nous n’avons pas commandés 250 stickers. Nous en commanderons plus si nous vendons assez de copies de l’album, mais si nous n’en vendons que 50 ou 100 pourquoi en acheter plus. Nous n’avons pas eu le choix avec les vinyls, mais nous l’avons eu avec les stickers. Nous avons donc commandé seulement 75 stickers pour le devant et 50 stickers personnalisés pour le derrière, mais mes chiffres sonr basés sur 75 de chaque.

775 + 45 (0.6 X 75) + 52.5 (0.7 X 75) = 872.5 €
872.5 / 12.1 (prix net pour chaque copie) = 72.107

C’est de la que vient le chiffre 72. Ca aurait probablement du être 73 copies pour équilibrer les comptes, mais hé, je suis un musicien pas un comptable ! 🙂

Combien gagne un musicien DIY sur ses ventes en ligne ? La suite…

Article original Update to Release day economics écrit par Andy de Uniform Motion.
 

Mise à jour de l’article Release day economics

Les données for iTunes, eMusic, etc n’ont pas changé depuis que nous avons publié Release day economics en septembre 2011, mais les paiement de services de streaming comme Spotify et Deezer ont augmentés de facon significative alors nous avons pensé vous donner une mise à jour des chiffres.

Spotify

Les paiements de Spotify ont augmentés de 56% en 2011 comparé à 2010. Le paiement par stream etait en moyenne 0,003€ en 2010. En 2011 la moyenne est monté à 0,0047€ par lecture.

Donc si vous écoutez notre album en entier, nous obtiendrons 0,042€
Si vous écoutez l’album 10 fois sur Spotify, nous obtiendrons 0,42€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 4,23€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 42,30€

 

Deezer

Les paiements de Deezer ont augmentés de 116% en 2011 comparé à 2010. Récemment, nous avons reçu 0,0127€ par lecture.
Ca fait 0,11€ par album écouté.

Si vous écoutez l’album 10 fois sur Deezer, nous obtiendrons 1,14€
Si vous écoutez l’album 100 fois, nous obtiendrons 10,14€
Si vous écoutez l’album 1000 fois (une fois par jour pendant 3 ans!), nous obtiendrons 100,14€ !

A suivre

Je vous laisse découvrir leur musique, et maintenant que vous avez où va l’argent, n’hésitez pas à acheter.

Créer une boutique Yozik pour vendre sa musique sur Facebook

Le service de vente de musique en ligne Yozik ajoute la possibilité de créer des boutiques sur Facebook et ajoute la distribution sur de nouvelles plateformes de vente.

J’avais décrit comment vendre facilement sa musique en ligne en créant une boutique avec Yozik. Yozik n’est pas le seul service qui permet de créer un boutique pour vendre sa musique, et d’autres comme Nimbit permettait déjà de vendre de la musique via Facebook mais Yozik est francophone et facile à utiliser, donc interessant pour tous les petits (et grands) artistes auxquels je veux m’adresser.

Vendre sa musique via Facebook

Suivez le lien suivant pour voir comment créer un boutique Yozik pour vendre sur Facebook ou allez jeter un œil sur un exemple de l’application sur le profil de Zenzile. On n’a pas encore la qualité d’intégration d’un Nimbit, mais ca marche et c’est tout ce qui compte.

Distribuer sa musique sur d’autre plateformes

Yozik permettait déjà de distribuer sa musique sur des plateformes francophones (la FNAC, Virgin Mega.fr, Deezer) et internationales (iTunes, Amazon Mp3) et ajoute aujourd’hui la distribution sur la boutique OVI de Nokia.

Autres nouveautés

Parmi les autres nouveautés, de nouvelles possibilités de personnalisation des boutiques et la possibilité de créer un profil PING (le réseau social musical attaché à iTunes).

Yozik lance aussi sa newsletter avec au menu nouveautés techniques, des conseils pour optimiser votre utilisation du service,  et une rubrique « zoom sur » mettant en avant un artiste et un label utilisant Yozik.

Conclusion

Même si je trouve que le graphisme aurait besoin d’un nouveau coup de pinceau, Yozik reste un de mes chouchous car francophone, facile à utiliser, et donne la possibilité à n’importe quel artiste de créer sa boutique en ligne. Ceci ne garantit pas que les ventes suivront (Pensez à la stratégie!!), mais si les fans sont déjà la, ca ouvre de nouvelles possibilités.

Pour finir, une suggestion à l’équipe Yozik: une extension WordPress pour créer un site et une boutique et quelques clics comme Nimbit pourrait être intéressante, non ?

Bien penser sa stratégie pour réussir

Promouvoir sa musique, la vendre, trouver des dates, … Pour réussir il est essentiel de bien penser sa stratégie et définir ses objectifs avant d’agir.

Dans son article Dis, tu veux réussir dans la musique? Alors c’est quoi ton plan? Virginie Berger, alias @Virberg vous aide à réfléchir à votre stratégie point par point:

  • Comment vos objectifs ?
  • Définir concrètement de vos objectifs et actions
  • Sur quoi concentrer vos efforts pour atteindre vos objectifs? (graphisme et image de marque, Press Kit, développer votre base de fans, relations médias, tournées, sites web/ stratégies médias sociaux, distribution et autres sources de revenus…)

Je n’ai pas trop le temps d’écrire des articles en ce moment, heureusement, d’autres s’en chargent très bien 🙂

Quand donner un CD gratuit fait vendre de la musique

Voici une expérience intéressante rapportée par Terry McBride lors d’une conférence:

Une groupe qu’il manage vendait ses CDs à 15$ de la façon habituelle. Ils en parlent une ou deux fois sur scène et vendent en moyenne pour 300$.

Il leur a demandé d’utiliser une approche différente:

Dites au public: « C’est très important pour nous que vous ayez notre CD. Nous avons travaillé si dur dessus et nous en sommes si fier que nous voulons que vous l’ayez quoiqu’il arrive. Payez ce que vous voulez, mais même si vous n’avez pas d’argent, prenez en un ce soir s’il vous plaît. »

Répétez la même chose avant la fin du concert et ajoutez: « S’il vous plaît, personne ne doit partir d’ici sans une copie de notre CD. Nous avons passé une super soirée ensemble et ça nous toucherait beaucoup si vous en preniez un. »

Cela change la demande d’une requête commerciale à une connexion émotionnelle. Leur donner un CD sans payer renforce cela.

Terry McBride dit que le groupe a fait ça pendant un moment et que très vite ils vendaient pour 1200$ par soirée en moyenne, même en comptant les gens qui prenaient un CD gratuitement. Le prix moyen de vente était autour de 10$.

Mais le plus important:

Comme à chaque spectacle, chaque personne partait avec un CD, ils avaient plus de chances de se rappeler qui ils avaient vus, d’en parler à leurs amis, de l’écouter plus tard, et de devenir encore plus fan ensuite.

Puis quand le groupe revenait dans une ville ou ils avaient insisté pour chaque personne prenne un CD, la fréquentation des concerts doublait ! Les personnes qui avaient pris des CDs sont devenus des fans et ont amené des amis aux concerts suivants.

Traduit à partir de l’article de Music Think Tank : Experiment: Everyone must have a CD, even if free.

Réflexion

Ce genre d’expérience ne marcherait pas à mon avis avec tous les groupes et/ou publics, mais l’approche est intéressante, car en passant d’une démarche commerciale (« achetez mes CDs ») à une démarche de connections émotionnelle avec les gens (« je veux partager ma musique avec vous »), on change la complètement la donne.

A 15$ le CD et une vente classique, seuls les fans purs vont acheter.

Ceux qui ont plutôt aimés, mais ne sont pas prêts à mettre autant d’argent sont perdus pour le groupe. Ils n’achètent pas, et sans le CD,  ils n’entendrons probablement plus la musique par la suite, n’en parleront pas autour d’eux autant que ceux qui ont le CD. au final ils risquent d’oublier rapidement le nom du groupe.

En laissant chacun choisir son prix et en permettant même à ceux qui n’ont pas d’argent d’emporter le CD, le groupe élargit son public au delà du cercle des fans purs et durs et gagne des chances de capter les hésitants. En outre le fait de donner au lieu de vendre crée une relation différente entre le groupe et ses fans, plus proche de la relation entre 2 amis que de la relation vendeur-acheteur.

Conclusion

Ce qu’il y a d’intéressant dans cette expérience, ce que l’on retrouve aussi la formule magique pour les nouveaux modèles économiques de la musique:

connecter avec les fans + donner une raison d’acheter = $$$

Connecter avec les fans:

  • outre le lien direct du concert, il y a une relation plus personnelle et moins commerciale par le fait de donner le CD
  • en emportant la musique avec eux, les « hésitants » ceux qui bien aimés sans être forcement prêts à acheter ont plus de chances de connecter avec l’univers musical du groupe et de devenir de « purs fans » plus tard.

Les raisons d’acheter sont multiples:

  • on a vu le groupe et on l’a apprécié
  • on peut choisir le prix que l’on veut donner en fonction de son intérêt pour la musique et de son budget. On a moins peur de prendre le CD et d’être déçu plus tard.
  • on est plus tenté d’acheter car on est dans cette relation plus personnelle et moins commerciale. En fait on est plus proche du don ou de l’échange que de l’acte achat/vente.

Au final au lieu de toucher seul les fans purs et durs, on crée une relation avec tout le public où on permet à chacun de participer à son niveau et d’y trouver son compte.

Ça vous inspire quoi tout ça ?

Vendre sa musique en recompensant les fans qui la diffuse

Plus de musique, plus de vidéos, plus d’artistes, plus de groupes… Avec internet nous sommes entrés dans une économie de l’abondance et la grosse difficulté pour les artistes c’est d’arriver à gagner de la visibilité et à sortir du lot. Plusieurs analystes prédisent que le partage et les recommandations de proches vont remplacer la publicité. Nous sommes plus susceptible d’acheter quelque chose parce qu’un proche nous l’a recommandé que parce nous l’avons vu dans une publicité.

Une nouvelle tendance dans la musique en ligne est donc de récompenser les fans qui diffusent vos œuvres. On avait déjà vu que les widgets permettaient une diffusion virale et donc un nombre de points de diffusion potentiellement illimités. Nous allons maintenant voir des services de widgets qui proposent des jukebox/boutiques en ligne récompensant les diffuseurs de musique.

Récompensez les diffuseurs

Noisetrade est un service qui propose aux artistes un lecteur musical exportable sur n’importe quelle site et à partir du quel les internautes peuvent acheter un album complet en mp3 a télécharger. La particularité de Noisetrade c’est qu’il propose aux gens 2 façons de payer:

  • soit en choisissant le montant qu’ils veulent payer pour l’album
  • soit en recommandant l’album à trois amis ce qui leur donne le droit de téléchargez l’album gratuitement

Nous avons tous tendance à écouter les recommandations de nos amis, Noisetrade joue sur cela pour favoriser l’écoute et la diffusion de la musique. L’idée étant: plus il y a de monde qui écoute la musique, plus il y aura de gens susceptible de l’aimer et plus il y aura de chances que quelques personnes ayant adoré achètent la musique au prix de leur choix et/ou viennent aux concerts.

Dans une approche similaire BnFlower, un pionnier de la diffusion prescriptive, en propose de tels jukebox, les diffuseurs les plus important gagnant alors des points et étant alors récompensés par une mise en valeur et une meilleure exposition au sein de la communauté BnFlower.

Payez les diffuseurs

Autre système: rémunérez les diffuseurs qui contribuent aux ventes. C’est le modèle de Zaploop et ArtistXite qui visent à partager les revenus avec les internautes qui réalisent des ventes. Ils proposent ainsi des widget faisant office à la fois de jukebox et de boutique en ligne. Le tout est exportable très facilement sur n’importe quel site web, blog, page myspace ou facebook, ce qui permet à n’importe qui de diffuser la musique et de contribuer aux ventes.

Les catalyseurs numériques nous résument le système Zaploop:

Les artistes mettent en ligne  leurs musiques comme dans n’importe quel site.
Côté internaute, l’auditeur s’inscrit et réalise les playlists de ses groupes favoris.Elles sont exportables avec un code embed comme une vidéo youtube ou une playlist Deezer à cette différence près. Pour chaque chanson achetée via ce site, l’auditeur créateur de playlist touche 25% du prix du morceau.

Très similaire, ArtistXite propose lui aussi de rémunérer les diffuseurs qui réalisent des ventes, l’idée étant ici aussi d’encourager les internautes à promouvoir les artistes sur leurs sites. L’artiste décide du prix de vente et touche 70% du montant des ventes, les 30% restant étant partagés entre ArtistXite et les diffuseurs qui ont posté le widget sur leur site et contribué à la vente.

Pourquoi c’est vraiment intéressant

  • l’auditeur/diffuseur choisit ce qu’il veut diffuser (vous vous rappelez, la diffusion prescriptive). Contrairement aux pubs classique qui sont généralement imposées par les régies, ici le diffuseur est le seul maître à bord. Dans le cas de Zaploop et ArtistXite, il peut créer sa playlist personnalisée et diffuser plusieurs artistes différents.
  • l’auditeur/diffuseur fait une recommandation ciblée et personnalisée à son entourage, ce n’est pas du marketing de masse. Le diffuseur choisit ce qu’il aime et sa communauté a plus de chances de prêter intérêt à ses recommandations qu’a un message dans un bandeau publicitaire sur un site quelconque.
  • ces widgets sont très facile à exporter et donc à diffuser. Si il y a encore peu de monde ayant un site web ou un blog, en revanche de plus en plus de gens ont des pages personnelles sur des sites de réseaux sociaux comme MySpace ou Facebook. Dans le futur proche, une grand nombre de gens seront donc des diffuseurs potentiels.

Conclusion

Même si les chances de faire fortune sont encore minces pour les artistes et leur diffuseurs, ces modèles encouragent la diffusion ciblée de musique et favorise la découverte de nouveaux artistes en incluant les fans dans la promotion de ces artistes. Dans l’économie de l’abondance où l’attention est une denrée rare, cette diffusion ciblée est une richesse.

Notez de plus que c’est juste le début. A mesure que les internautes seront plus nombreux, plus connectés et plus à l’aise dans l’utilisation d’internet, ces modèles ont de grandes chances de devenir une pratique courante.

Qu’en pensez vous ? Prêts à essayer ??

Le Futur de l’Argent: le futur des artistes ?


Cela fait plusieurs mois que je m’intéresse à ce que l’on appelle les « monnaies libres ». Proche de l’esprit des systèmes d’échanges locaux et des crédits mutuels, ces monnaies encouragent la collaboration et les échanges. Abondantes, produites par les utilisateurs et décentralisées, ces monnaies « 2.0 »pourraient doper les échanges en ligne et dans la vie réelle.

Ce soir Jean-Francois Noubel, chercheur en intelligence collective donnera une conférence à Paris sur le futur de l’argent. Cette conférence sera diffusée en direct sur Internet de 19h30 à 22h (heure francaise).Je vous encourage fortement à la visionner si vous en avez la possibilité.

Voici une courte vidéo présentant le thème de la conférence:

« Le Futur de l’Argent » – Conférence à Mexico from TheTransitioner on Vimeo.

Et voici le lien pour voir la conférence en direct et participer via le chat:

Le futur de l’argent – vidéo streaming

Je reparlerai un peu plus de ces nouvelles monnaies car je pense qu’elles pourraient devenir la solution aux problèmes de monétisation des œuvres artistiques sur internet et plus généralement dans la vie réelle.

MAJ: suite à des problèmes de connexion internet, la diffusion de la conférence a été annulée. La conférence a cependant été filmée et devrait être mise en ligne prochainement.

Lien: « La musique gratuite a une vraie valeur économique »

La musique diffusée ou téléchargée gratuitement en ligne a une vraie valeur économique, qu’il serait absolument faux de dire que sa valeur est égale à zéro ! A partir de cette gratuité, il devient possible de fidéliser le public, de vendre des places de concerts, des collectors, etc….

« La musique gratuite a une vraie valeur économique » Libération.fr

Pour aller plus loin: d’autres articles « Artistes et gratuité« 

Être référencé sur iTunes sans les frais d’intermédiaire

WaTunes permettait aux artistes d’être référencés dans des plates-formes numériques en prenant une quôte de 10% de frais. Mais cette compagnie a décidé de renverser l’industrie puisqu’elle est la première à le proposer : elle supprime ces frais. On peut donc en conclure qu’un artiste peut à présent se retrouver sur iTunes, Napster et eMusic (juste 3 plates-formes là où d’autres agrégateurs ratissent plus largement les sites existants) sans les frais de l’intermédiaire agrégateur. De plus, tout se fait très simplement et rapidement puisque l’envoi se fera par FTP….

Être référencé sur iTunes sans les frais d’intermédiaire | Zik’n’Blog

Lien: Le numérique est beaucoup plus favorable aux artistes

Denis Ladegaillerie, le fondateur de la maison de disques numérique Believe prédit la disparition du marché du CD physique d’ici deux à trois ans. Patricia Kaas, Soko ou les Fatal Picards ont signé avec lui pour assurer leur diffusion numérique. Interview.

Je ne crois pas à la disparition du CD, comme le vinyle, le CD a son propre intérêt et ses fans. L’objet physique reste important. Mais pour les « petits artistes » les alternatives numérique sont certainement intéressantes. D’où l’intérêt pour les musiciens de mettre en place une boutique en ligne pour vendre leur musique.

>Le numérique est beaucoup plus favorable aux artistes

1 2