Créer des vidéos multimédias interactives et des remix avec Popcorn Maker

Popcorn Maker est un outil en ligne qui permet d’intégrer dans des vidéos d’autres contenus web (audio, cartes, liens flux twitter, …) pour créer des documents multimédia très riches. Comme la plupart des services en ligne, Popcorn Maker fournit un code d’intégration (embed code) pour republier la vidéo remixée ailleurs sur le web sous forme de widget.

Conçu par Mozilla (qui a notamment développé Firefox) dans l’esprit c’est très proche de Thinglike un outil pour créer des images interactives, mais version vidéo.

Pour démarrer, il suffit de fournir un lien vers une vidéo en ligne issue de Youtube, Vimeo, ou d’un code HTML5 puis d’ajouter des modules (images, textes, pop-up, liens, flux Twitter, cartes Google ou des articles Wikipédia…) pour enrichir la vidéo.

Ces différents modules apparaitront alors au cours de la lecture de la vidéo.

L’interface de l’outil est très simple : Une piste avec des calques où vous positionner vos modules

popcorn-maker-video-interactives-remix

Pour enregistrer il faudra vous créer un compteauprès de Mozilla Persona. Il vous sera alors possible d’exporter votre nouvelle vidéo sous forme de widget via un code à intégrer sur un blog, un réseau social, un site web…

Voici la vidéo de présentation de l’outil (en anglais). 

J’entrevois beaucoup de possibilités pour les documentaires, les journalistes réalisant des infographies enrichies, … Au dela j’imagine que des artistes prêts à expérimenter en s’amusant comme Uniform Motion qui avait crée un jeu multimédia participatif avec Thinglike, trouveront des idées pour créer des remix inattendu.

A noter qu’il est possible de remixer des vidéos multimédia existantes, le site de Popcorn maker proposant même un bouton « Remix it » sur les plus populaires.

Cela va dans le sens de la culture du remix que l’on voit émerger de plus en plus nettement.

En fait en extrapolant on imagine qu’un jour il existera un web ouvert avec des contenus sous licences libres et des outils comme Popcorn Maker qui populariserons la création et le remix à grande échelle, n’importe qui pouvant prendre n’importe quel contenu et le combiner, le transformer avec d’autres pour créer quelque chose de nouveau en quelques minutes.

Vu la vitesse à laquelle des outils comme Facebook, Twitter, Youtube, les smartphones ont déja transformés les usages et la vitesse à laquelle la technologie continue d’évoluer, ce jour n’est probablement pas très loin.

 

Testez le: Popcorn Maker

MashUp Film Festival: Collaboration, partage, remix et vidéo

mashup-film-festivalLes 15 et 16 juin 2013 aura lieu à Paris le MashUp Film Festival, un événement  consacré a ce nouveau mode d’expression artistique qu’est le mashup. Organisé par le Forum des images, le festival est en entrée libre.

Culture libre, collaboration, partage, remix video musical, outils de création 3D, logiciels libres de montage, réalisation de film d’animation ou de flipbook avec un téléphone portable, crowdfunding, DIY, le tout dans des formats divers et variés, l’évènement promet d’être très très riche.

Je publie ci dessous le communiqué de presse, mais jetez aussi un oeil au site du festival, vous trouverez le programme complet, mais aussi plein d’infos sympas, notamment une section bien fournie sur l’histoire du Mashup.

 

Bienvenue au festival de la vidéo web créative, participative et collaborative !

Remix, remontages, détournements, mashup : les internautes s’approprient les images. Avec des moyens réduits, en autoproduction, ils en inventent de nouvelles. Ils créent des œuvres jamais vues, explorent des territoires jamais découverts, imaginent des processus de création jamais tentés. Le festival interroge cette pratique à travers plusieurs temps forts :

  • Conférence-manifeste « Demain, l’art sera libre et généreux ! » présentée sous forme de mashup. Une suite de rencontres, débats, projections, performances en présence d’artistes et de penseurs…
  • Grande soirée VJ « Remixons le domaine public ! » avec Matt Black (Coldcut), DJ Oof, Ouananiche et Olivier Blaecke.
  •  « Salon des arts partagés » : ateliers, installations interactives, stands… pour expérimenter concrètement et collectivement les libertés créatives les plus diverses (outils, projets, collectifs…).
  • Projections dont l’avant-première parisienne de THE FINAL CUT, LADIES AND GENTLEMEN de György PálfiUn chef-d’œuvre du mashup, présenté au Festival de Cannes 2012 (Cannes Classics).

Programmation complète sur www.mashupfilmfestival.fr
Toute l’actualité sur www.facebook.com/MashUpFilmFest

 

 

 

Un artiste remixe les interprétations d’une de ses chansons publiées par ses fans sur youtube

On connaissait les fans qui font de reprises de leur artistes préférés. On connaissait les artistes qui remixent les chansons d’autres artistes. On avait aussi vu un fan faire un clip pour Radiohead en mixant des vidéos publiées par d’autres fans sur Youtube.

Et bien dans la même lignée, voici un artiste dont les chansons ont été reprises par de nombreux fans et qui, plutôt que de bloquer leur diffusion comme beaucoup d’ayant-droits l’auraient fait, a choisi de remixer ces versions « pirates » pour en faire une nouvelle oeuvre.

Je reprends ici un article de Guillaume Champeau publié sur Numérama qui décrit mieux le contexte:

On savait que Gotye faisait de belles chansons. On saura maintenant qu’il les fait avec coeur et intelligence. Le musicien a mis en ligne dimanche un clip, repéré par Nikopik, qui est un remix de nombreuses reprises de son hit « Somebody that I used to know » publiées sur YouTube. « Je n’ai pas pu résister à l’énorme remixabilité que m’offrait un tel ensemble de matière première, variée et connectée à la fois« , explique l’auteur sur YouTube.

Gotye a réutilisé les chansons sans y ajouter le moindre son. Il a simplement joué sur le mixage pour réaliser cette unification, au résultat franchement très réussi. Sur son blog, l’artiste publie les adresses de l’ensemble des créations utilisées, en donnant à la fois l’URL de la vidéo, et celle de l’internaute. Une belle manière de les remercier d’avoir choisi de réinterpréter et de diffuser leur version de Somebody that I used to know, même sans en avoir demandé l’autorisation ou sans avoir versé de royalties, comme la loi américaine l’exige.

Par ailleurs, l’oeuvre de remix de l’artiste démontre le danger des DRM à outrance, s’ils étaient efficaces. Gotye explique en effet qu’il a utilisé KeepVid.com pour pouvoir télécharger les vidéos de YouTube, et les importer ensuite dans Ableton Live et After Effects. Or le fait de télécharger les vidéos est interdit par le contrat de YouTube, et Google est récemment parti en chasse contre les outils de téléchargement et de conversion pour YouTube. Si l’on vivait dans un monde où les volontés contractuelles étaient respectées et incontournables, Gotye n’aurait pas pu réaliser son hommage.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

 

Si vous êtes curieux vous pouvez voir le détail des (nombreuses !) vidéos youtube utilisées sur le site de Nikopic qui a reperé l’info en premier.

Un autre exemple de l’évolution de la culture d’un modèle basé sur un droit d’auteur fermé vers un modèle ouvert qui favorise les collaborations, les remix et la créativité.

Un clip, un artiste: Grabben Orchestra

Vu l’année dernière au festival d’Herret. Grosse patate, bonne musique, textes et spectacle plein d’humour.

A découvrir avec un clip réalisé avec peu de moyen ,mais très sympa :

Plus d’infos: http://www.myspace.com/grabbenorchestra

 

Et je vous rappelle que vous pouvez retrouver plus de clips, concerts, courts métrages, dessins et animations sur Toc-Arts TV (déjà plus de 21h de vidéos choisies avec soin).

Eteignez la TV, allumez Toc-Arts TV !

Je relance une chaine vidéo sur Toc-Arts, pour vous faire partager mes plus belles découvertes et j’espère vous inspirer dans vos créations.

J’explique ci dessous mes motivations et objectifs, mais si vous ne souhaitez pas lire, vous pouvez directement allumez Toc-Arts TV

Toc-Arts TV - vidéos pour les artistes

L’industrie s’appauvrit, mais les artistes s’enrichissent

Le but de Toc-arts c’est d’enrichir la scène artistique par la base. Un des aspects consistant à donner des astuces sur les outils web, l’autre à penser les nouveaux modèles économiques et les opportunités qui permettront aux artistes de vivre de leur art.

Un autre aspect important pour moi c’est aussi d’enrichir la scène culturelle en favorisant la découverte de nouveaux sons, images, vidéos.

Si Internet a cassé les modèles économiques de l’industrie culturelle, en revanche il a ouvert un nouveau monde d’opportunités pour s’enrichir artistiquement.

Avant si on était isolé dans un coin du monde on ne pouvait accéder qu’à ce qu’il y avait autour de soi.

Aujourd’hui que l’on soit au coeur de la silicon valley californienne, au fin fond de la campagne gersoise ou indienne, on peut accéder à une quantité infinie de contenus.

On peut accèder aux grandes oeuvres du passé et du présent en quelques clics, mais aussi à des cours, des astuces pour apprendre la musique, le dessin, …

Personnellement, grâce à Youtube, j’ai pu prendre des lecons de chant, de percussion ou de clarinette, et il ne se passe pas une semaine sans que je ne découvre une musique, un film ou une autre oeuvre fascinante.

La création s’appuie sur les influences

Tous les grands artistes qui ont existés ont été inspirés par leurs prédecesseurs. Certains débattront sur les limites entre plagiat et inspiration, moi je pense que nous sommes tous influencés par les autres, et que la copie et la réappropriation sont essentielles pour la création et globalement sont des choses positives.

L’histoire du Amen break, sample d’un break de batterie de quelques secondes qui a donné naissance ou influencé plusieurs genres de musiques est à ce propos assez instructive. (lire à ce propos: Le “piratage” favorise la créativite culturelle)

La diversité pour nourrir la créativité

Je pense aussi que la diversité est essentielle pour la créativité. Quand vous demandez à certains grands artistes comment ils en sont arrivés a produire telles oeuvres grandioses, bien souvent l’idée leur est venu de quelque chose de très different dans un autre domaine, mais qui les assez inspirés dans leur travail pour produire, après qu’il se soit réappropriés l’idée, quelque chose de nouveau et génial.

Ainsi une idée est bien souvent la juxtaposition et l’assemblage d’idées existantes sous une forme nouvelle. Souvent c’est une rencontre, une écoute, une découverte bouleversante qui a lancé une carrière.

Bref je pense que plus on est exposé à de belles et bonnes choses, plus on se nourrit culturellement, et plus on a de chance de produire soi-même de belles choses  (même si ce n’est pas garanti, et que parfois l’isolément peut être interessant pour partir dans une voie ou personne n’est allé).

C’est donc avec ces idées en tête que je relance Toc-Arts TV, projet lancé sous une autre forme il y quelques années et mis en pause pendant un moment.

Toc-Arts TV, tous les arts et pour tous les artistes

Dans Toc-Arts TV, vous retrouverez beaucoup de musique, que ce soit des concerts, des clips, ou parfois même juste une image statique si la musique le vaut, mais aussi des courts métrages, de la photos, du dessin, de la peinture, … Certains clips seront du travail de pro, d’autres du travail d’amateur.

Nous partirons dans les cultures européennes, africaines, juives, musulmanes, indiennes, sud américaines, etc … pour découvrir des arts traditionnels ou bien très contemporains et innovants.

La musique ira de la chanson francaise à l’electro en passant par du jazz, du rock, du funk, du reggae,des musiques du monde ou des fusions improbables …

J’ai hésité un moment à organiser par catégories, petits artistes découverts, vieux baroudeurs confirmés, musique, pas musique, … Au final, j’ai préféré tout mettre dans un fil unique et vous laissez l’option de zappez quand cela ne vous accroche pas.

Alors quand vous avez un peu de temps à perdre au bureau ou à la maison, venez zappez un peu sur Toc-Arts TV. La chaine contient déja plusieurs heures de vidéos, chacune avec ses spécificités (120 vidéos différentes représentant plus de 21h pour l’instant !).

Je vous recommande donc de ne vous faire quelques vidéos à la fois pour prendre le temps d’apprécier les différences.

Participez !

Je recois beaucoup de demandes de chroniques ou de promo d’artistes. Je réponds rarement par manque de temps et surtout car je me refuse à devenir chroniqueur (J’aime découvrir de la musique, mais chroniquer c’est un autre boulot!). En même temps j’aime bien filer un coup de main à un artiste de temps en temps quand j’ai un coup de coeur. Pour trouver un compromis, je propose de relayer les vidéos que je trouverai intéressantes.

Si vous souhaitez proposez une vidéo pour Toc-Arts TV, que ce soit la votre ou celle de quelqu’un d’autre:

  • envoyez un mail à lilious@toc-arts.org
  • mettez en intitulé « Vidéo pour Toc-Arts TV »
  • un lien vers la vidéo (obligatoirement Youtube) .
  • Point important: le son doit être correct. L’image peut être de qualité moyenne mais le son ne doit pas casser les oreilles, sinon la vidéo sera immédiatement rejetée.

Que je publie la vidéo ou pas, vous n’aurez pas probablement pas de réponse de ma part, mais je ferai l’effort de visionner ce que vous m’envoyez.

Eteignez la TV, allumez Toc-Arts TV !

En espérant que vous fassiez de belles découvertes !


Toc-Arts TV - vidéos pour les artistes

Musique, peinture, courts métrages,… votre source d’inspiration quotidienne.
 

 

 

Diffuser des concerts et des évènements en direct sur Youtube avec Google Hangout (Vidéo Bulles)

Google a récemment mis à jour Hangout, le chat vidéo de son réseau social Google plus et permet maintenant à n’importe qui de diffuser des évènements en direct sur Youtube. 

Diffusion de concerts et d’évènements en direct

Je vous parlais récemment de l’utilisation de Ustream pour diffuser des concerts en direct sur internet. Je vous parlai aussi de l’importance du dévelopement de la vidéo en ligne et notamment de Youtube et le futur de la musique.

Et bien nous sommes en plein dans l’actualité puisque Google propose depuis peu une option similaire à Ustream pour diffuser des concerts en direct sur Youtube grace à Vidéo bulles ( » hangouts « ) le logiciel de vidéo chat intégré à son réseau social Google plus.

Une bulle (« hangout »), est un système de chat vidéo collectif et spontané, réunissant entre 2 à 10 personnes en simultané. Chaque bulle peut potentiellement être rejointe par quiconque en possèderait l’URL unique. Ces « vidéos bulles » permettent aux internautes de retrouver entre amis ou autour d’évènements.

Il est ainsi possible de se retrouver autour d’un traitement de texte partagé, d’un dessin, ou d’une vidéo Youtube, le tout avec le vidéo chat qui permet de se voir et de discuter en direct.

Google Hangout fait partie de la suite sociale « Google Plus« , lancée par Google pour concurrencer Facebook. J’ai été longtemps sceptique quand à cet outil, en partie car Facebook avait déja conquis le terrain et que Google Plus ne semblait séduire que mes amis les plus geeks et non le grand public.

Mais je vois depuis quelque temps de signes que Google Plus devrait finir par décoller. Contrairement à Facebook qui devient de plus en plus complexe et surchargé, Google Plus est « plus » agréable à de nombreux points de vue.

Je referai donc un petite présentation dessus.

 

Exemple d’utilisation par des artistes : Les hangout parties de Uniform Motion

Expérimentateur et précurseur, le groupe Uniform Motion av déja testé le concert en direct via les vidéos bulles depuis longtemps. Ils ont d’abord commencé par inviter leur fans à une répétition, puis plus tard à un vrai concert.

Voici une traduction du récit de leur expérience:

Nous avons organisé une Vidéo bulle sur google plus pour voir si ca pouvait être une plateforme viable pour notre expérience audiovisuelle hypnotisante !

Nous étions organisé ainsi:

Renaud (notre illustrateur) partageait son écran (où il dessinait sous photoshop) dans une fenêtre.

Olivier (batterie, clavier) and Andy (guitare, voix) partageaient une webcam et l’audio. Nous avons utilisé 2 micros statiques et une table de mixage afin d’améliorer la qualité du son et simplement uilisé la caméra présente dans le mac d’Olivier.

Nous avons coupé la sortie son pour éviter les larsens. La plupart des gens ont compris très vite qu’ils pouvaient couper leurs micros, mais nous pouvions toujours voir tout le monde sur l’écran. Les applaudissement silencieux sont plutôt mignons !

Nous avons rendu la vidéo bulle publique afin que n’importe qui puisse venir, mais il fallait une invitation pour pouvoir le faire.

Chaque participant peut choisir quelle image principale il veut voir sur son écran et peut passer de l’image des dessin à celle des musiciens ou des autres spectateurs.

Les gens peuvent utiliser la fenêtre de chat pour interagir pendant que nous jouons.

Après le concert, nous sommes restés discuter avec tout le monde pour un moment et nous leur avons demandé ce qu’ils avaient pensé de la plateforme et du concept.

Tout le monde était d’accord pour dire que c’était un concept cool et que nous devrions le faire plus souvent, ce que nous allons faire.

 Quelqu’un a fait une vidéo d’une des chanson qui vous donnera une idée de l’expérience du point de vue d’un spectateur. La qualité du son et de la vidéo n’est pas géniale. Nous essaierons de de faire une capture d’écran et d’enregistrer l’audio directement en sortie de la table de mixage la prochaine fois !

 

Diffuser des concerts en direct sur Youtube avec Google Hangout (Vidéo Bulles)

Si Hangout proposait déjà aux internautes de se réunir autour de la bulle vidéo, Google vient maintenant d’ajouter une option pour diffuser les concerts en direct sur Youtube.

Aujourd’hui, nous lançons les Hangouts En Direct pour les utilisateurs de Google+ du monde entier. Alors, si vous avez quelque chose à dire ou à partager – que ce soit en tant que jeune artiste, que célébrité mondiale, ou que citoyen, vous pouvez dorénavant le faire en direct devant un public mondial. En quelques clics à peine, vous pourrez :

  • Diffuser publiquement. En cochant la case “Activer Hangouts En Direct”, vous pourrez diffuser votre Hangout directement depuis votre flux Google+, votre chaîne YouTube, ou votre site web et au monde entier.
  • Découvrir en direct combien de personnes vous regardent. Pendant la diffusion, vous pourrez découvrir directement au sein de la Hangout combien de personnes vous regardent en direct.
  • Enregistrer et re-partager. Une fois le direct terminé, un enregistrement public de la Hangout sera mis en ligne sur votre chaîne YouTube et au sein du post sur Google+ qui permettait de suivre la Hangout En Direct. Cela vous permettra de la partager simplement après qu’elle ait pris fin, et d’échanger avec d’autres sur ce qui s’y est passé.

http://googlefrance.blogspot.fr/2012/05/hangouts-en-direct-sur-google-partagez.html

Voici un exemple de concert diffusé sur Youtube via Hangout par le groupe Suite 709:

 

Comparaison de Google Hangout avec Ustream

Comme Ustream, Google Hangout permet donc de diffuser des concerts en direct. Mais il y a quelques différences qui peuvent être interessantes selon vos besoins:

  • petit plus par rapport à Ustream, Google Hangout peut afficher la vidéo des fans (10 max!). Sur la bulle elle même, il ne peut y avoir que 10 personnes connectées en même temps, c’est à dire avec chacun voyant et entendant les autres, mais la diffusion peut toucher des milliers de personnes.
  • L’intégration avec Youtube est directe, la vidéo s’affiche sur votre page Youtube, et peut être enregistrée pour être revu plus tard (Ustream aussi permet d’enregistrer pour visionner plus tard)
  • en plus de votre page youtube, l’évènement est diffusé en direct sur votre page Google plus, mais peut aussi être diffusé sur votre site web via l’intégration d’un simple widget (Ustream propose lui aussi des widget pour intégrer la vidéo dans une page web)
  • Google propose aussi une galerie d’applications qui permettent  de rajouter des fonctionnalités à Hangout, par exemple greffer des effets sur la vidéo en temps réel (ajouter un chapeau ou des lunettes sur la tête des participants), collaborer sur un document texte, ou un dessin, regarder une video youtube ensemble. Il y a peu d’applications pour l’instant, mais leur nombre devrait augmenter.
  • Ustream propose des outils plus avancés pour une diffusion plus professionnelle (mix de plusieurs caméras, …)

Un nouveau mode d’interaction

Mais la chose la plus importante qu’il faut que vous compreniez c’est que Google est en train d’explorer un nouveau mode d’interaction qui était impossible avant.

Ce que Google imagine c’est que demain, vous pourrez regarder un film, un match de foot ou un concert en direct sur votre télé, votre mobile, votre ordinateur, en même temps que vos amis, partager ces bons moments avec eux, même à distance, et discuter en même temps par chat ou vidéo chat (A ce sujet, lisez l’article de Wikipédia sur la Télévision sociale – Social TV) et regardez cette vidéo promotionnelle sur Google Hangout.

Si l’idée semble pour le moment encore un peu tenir de la science fiction, ce genre d’usage risque de se développer très vite. Il suffit de voir à quelle vitesse Facebook a conquis le grand public.

 

Si vous regardez certaines vidéos de concerts sur Hangout, vous voyez quelques fans qui remuent la tête l’air timide, certains chantant plus ou moins bien en réponse au chanteur, ou bien sur certaines vidéos, une chanteuse qui discute avec les fans et remercie tout le monde toutes les 30 secondes.

On sent que chacun, groupe et public, découvre ce nouveau milieu et n’est pas encore tout à fait à l’aise, il y a des longueurs et des sourires figés.

Uniform motion parlait aussi de ces « applaudissement silencieux », inhabituels…

L’interaction n’est pas et ne peut être la même qu’en présence. Mais je pense que nous sommes au début de quelque chose qui va devenir très gros et qu’il y a des codes et des modes d’interactions à recréer ou à inventer, comme quand les smileys sont apparus pour donner un peu d’émotions et de nuances aux textes mornes des chats qui pouvaient préter à confusion. :-p

 

Un nouveau mode de création ?

Grâce aux possibilités de Hangout (et des concurrents qui finiront par apparaitrent…) j’entrevois aussi quelques nouvelles possibilités de créations pour les artistes audacieux:

  • collaboration: l’artiste n’est plus le seul au centre de l’aréne, mais grâce à ce système plusieurs personnes peuvent devenir créateurs/diffuseurs. Verra on des « battle » entre artistes connectés en vidéos bulles ? Le remix est une tendance en hausse, verra on des créations de remix grace à G+ ? Que se passerait il si 10 artistes avec leurs instruments se connectaient pour jouer ensemble à distance et en direct ? Hangout n’est peut être pas tout à fait adapté, mais peut être qu’avec un peu de bricolage…
  • Clip multicaméras: il serait possible de tourner un clip utilisant plusieurs ordinateurs connectés avec chacun un angle différent pour avoir différentes vues d’une même scène, et mixer le tout simplement en changeant d’écran sur Hangout.
  • Grace à l’outil de dessin collaboratif de Google qui peut être couplé à Hangout, des dessinateurs pourraient se retrouver pour dessiner un tableau ou une BD en collaboration, que ce soit en même temps ou l’un après l’autre, le tout pouvant être diffusé sur Youtube en direct et enregistré.

Je ne sais pas de quoi sera fait le futur, mais je pense que Google a mis le doigt sur quelque chose d’important ici et que l’on est au début d’une nouvelle ère riche de possibilités.

Vidéo, remix et culture: un avant gout du futur

Cette vidéo présente une application iPad pour remixer des vidéos et l’audio associé en direct pour du VJ-ing.

Je répète regulièrement que le remix est une tendance lourde appelé a devenir un processus créatif à part entière dans notre culture.

C’est déja un peu le cas avec le DJ-ing consistant à remixer des samples. Or si le DJ-ing s’est popularisé depuis longtemps déja, le VJ-ing ne s’est popularisé que plus tard car la technologie était plus coûteuse et moins disponible.

Que ce se passerait-il si monsieur tout le monde pouvait mélanger et remixer sons et vidéos ?

On va le savoir bientot car de plus en plus de logiciels permettent de mixer des sons (les musiciens connaissent Fruity loops depuis longtemps), mais maintenant aussi de la vidéo.

Mieux, les outils sont maintenant hyper puissants, ultra faciles à utiliser et ne coûtent quasiment rien.

Illustration avec Algoriddim vjay,  une application iPad qui permet de mixer de la vidéo (et l’audio qui va avec) en direct en tapotant son iPad.

La démo ci dessous est un peu extrème (pas obligé d’en faire autant) mais montre justement les possibilités énormes.

 

La fenêtre du milieu montre ce que voit le public, tandis que les fenêtres des cotés montrent les samples que le VJ mixe, comme le DJ qui écoute au casque les samples qu’il a sur les platines avant de les mixer.

Bien sur c’est du boulot (ca suppose de préparer ses samples vidéos et de bien les connaitre avant jouer son set), mais les possibilités de création sont infinies. Et ce n’est que le début. On voit de plus en plus de recherches sur les interfaces permettant controller des sons.

J’attends avec impatience de voir des nouveaux créateurs repousser les limites de la technologie avec des applis pareilles.

Et j’attends aussi avec impatience la réaction des « ayant-droits » quand déferleront sur Youtube des hordes de bootlegs vidéos produit par des jeunes de 12 ans en utilisant des contenus « non autorisés ».

Si un « ayant-droit » me lis, qu’il n’oublie pas que l’Internet est par essence une machine à copier et que lutter contre la copie et le remix ne sert à rien.

Seule solution: être meilleur que le gratuit… a bon entendeur…

 

Un clip, un artiste : Jérémie Malodj’

J’inaugure un nouveau type d’article: présenter un clip que j’ai particulièrement apprécié pour la musique, la vidéo, le style ou l’originalité, en espérant que la vidéo vous inspirera pour créer vos propres vidéos et/ou que la musique vous plaira.

Une moyen de joindre l’utile et l’agréable et de reprendre ce que j’avais fait il y a quelques années avec Toc-Arts TV et continuer la liste d’artistes à découvrir.

Je me réserve le droit de publier aussi bien des clips d’artistes établis que d’artistes inconnus.

Aujourd’hui Jérémie Malodj’ musique métissée des îles, entre rythmes afros et reggae.

Découvert hier soir à la fête de la musique à Toulouse. J’en danse encore dans ma tête. Chaleureusement recommandé.

http://www.myspace.com/jeremiemalodj

Partez du cinéma avec une vidéo en poche

Qu’est-ce que Vidéo en Poche ? – Le principe est simple : vous venez à la caisse d’une des salles membres du réseau Vidéo en Poche, avec votre support amovible type clé USB ou carte mémoire, et on vous copie dessus le film de votre choix au format ouvert Matroska (.mkv), sans DRM, contre la modique somme de 5€ (les 5€ comprennent 3€ pour l’ayant droit, 0,82€ de TVA et 1,18€ pour la salle). La résolution minimale de la vidéo est celle d’un DVD, et quand la source le permet la vidéo sera à une résolution HD (720p).

Vidéo en Poche, c’est aussi le développement d’un logiciel libre par la société Objectif Libre, financé par les salles Utopia. L’objectif est de mettre en place un vrai réseau de diffusion alternatif de films.

Un moyen intelligent de promotion des films qui innove pour tenter d’inventer un modèle économique adapté à l’époque d’internet.

1 2